Petites et moyennes entreprises : une conférence nationale mardi sur la garantie financière    Le prisonnier sahraoui Lamine Haddi soumis à des traitements "cruels et inhumains" dans les geôles marocaines    Lutte contre les feux de forêt : Henni appelle les services des forêts à redoubler de vigilance    Grand prix Assia-Djebar du roman: 29 titres retenus par le jury    Forte activité pluvio-orageuse, à partir de lundi, sur des wilayas du Sud    Lutte/championnat d'Afrique : l'Algérie termine avec 48 médailles dont 14 en or    Création de la coordination mondiale des jeunes pour la solidarité avec le Sahara occidental    Chafia Boudraâ, figure incontournable du cinéma algérien tire sa révérence    Man City - Mahrez : "À Liverpool, je sais qu'ils nous détestent, mais..."    MC El-Bayadh: Un authentique exploit    Oran - Omnisports: Emouvantes retrouvailles des sportifs    Karaté-do - Championnat national: La région du Centre se distingue à Tlemcen    Raison politique ou économique ?    Sahara occidental: Le Maroc détourne le thème de ses conférences pour quémander un soutien international    Nouvelle pandémie, nouvelle alerte    Variole du singe: L'Algérie n'est pas à l'abri    Canicule: La Protection civile en alerte    Académie algérienne des sciences et des technologies: Des académiciens expatriés interpellent l'APN    Industrie: Contacts avancés avec des constructeurs mondiaux de voitures    Le RND affiche son total soutien    Saïd Bouteflika jette un pavé dans la mare    Mbappé : La Liga va déposer plainte    De Bruyne «player of the year»    Les Canaris ne lâchent pas la LDC    L'appel de Chanegriha    Une famille italienne et un Togolais enlevés par des hommes armés    35 terroristes neutralisés dans le Nord L'armée burkinabè a neutralisé    Le déficit mondial risque d'être brutal    Paroles d'experts    L'exemple de Constantine    11 décès en 48 heures    Bouira déploie les grands moyens    Combien au premier trimestre 2022?    Youcef Cherfa ausculte son secteur    «sauvegarder un pan de la Mémoire de la nation»    Colloque national sur Anouar Benmalek    «Nassim Essabah» chauffe la salle Ibn Khaldoun    Promouvoir le rôle de la société civile et en faire un partenaire efficient    Le DG de l'ALECSO salue la proposition de l'Algérie concernant le plan arabe d'éducation en temps de crises    Le Président Tebboune reçoit le ministre congolais des Hydrocarbures    Henni prévoit une récolte record en matière de céréales    Chanegriha appelle les Algériens à adhérer "avec force" à l'initiative "Main tendue" annoncée par le président Tebboune    Ramtane Lamamra: Aucune médiation entre l'Algérie et le Maroc    Situation dans les camps de réfugiés sahraouis: Le Makhzen pris «en flagrant délit d'escroquerie diplomatique»    Affaire du groupe Metidji: 10 ans de prison requis contre Sellal    Ministère de l'Intérieur: Le wali de Khenchela démis de ses fonctions    Le comédien Ahmed Benaissa n'est plus    Le nouveau baccalauréat et l'immense champ des arts    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Algérie-Espagne: Les capacités de Medgaz à 10,6 milliards de m3 fin décembre
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 12 - 10 - 2021


«L'approvisionnement de l'Espagne en gaz algérien va augmenter pour passer de 8 milliards de m3 actuellement à 10,6 milliards de m3 en décembre prochain », a indiqué, hier lundi, le ministre de l'Energie et des Mines, Mohamed Arkab. Intervenant au Forum de la Radio nationale, Mohamed Arkab a rappelé que l'Algérie «maintiendra ses engagements contractuels avec ses partenaires européens», ajoutant que «grâce à ses réserves en gaz et l'expérience et la compétence des cadres du groupe Sonatrach, l'Algérie reste fidèle à ses engagements internationaux en matière d'approvisionnement en gaz de ses partenaires européens». Au sujet de l'exploitation des gisements miniers, le ministre de l'Energie et des Mines l'a qualifiée de «faible, comparée au potentiel existant», ajutant que son département «planche actuellement sur les causes objectives à l'origine de ce retard, avec la présentation prochainement d'un plan d'action au gouvernement pour la révision de la loi minière», a-t-il souligné. L'invité du Forum de la Radio a également indiqué que « des mesures incitatives ont été prises pour attirer des investisseurs vers ce créneau porteur qui ne nécessite pas nécessairement une technologie avancée, l'objectif premier étant de diminuer de la facture de l'importation des matières premières », a-t-il affirmé. Le ministre a également fait état d'un plan de restructuration en cours du groupe Manadjim El Djazaïr (MANAL), « en recourant à des compétences algériennes, y compris celles se trouvant à l'étranger pour bénéficier de leur expertise technique », a-t-il expliqué. Citant l'exemple du ministère de l'Agriculture et les industries de transformation à l'image du groupe ASMIDAL pour la production d'engrais, Mohamed Arkab a insisté sur la relance de l'industrie de transformation en Algérie « qui ne dépasse pas actuellement les 30% pour atteindre les 50% selon le programme arrêté par le gouvernement », a-t-il relevé. «Ce genre d'industrie de transformation est à même de mobiliser de nouvelles ressources financières pour financer les nouveaux grands projets sans recourir à l'endettement extérieur», a-t-il souligné. Comme contenu dans le programme d'action du gouvernement, approuvé par les deux chambres du Parlement, «la stratégie de notre département s'articule autour de points essentiels comme la nécessité d'assurer la sécurité énergétique du pays sur le long terme, la transition énergétique et les moyens de financer les énergies renouvelables et nouvelles, opter pour le mix énergétique optimal, outre la relance du secteur minier dans son ensemble », a encore expliqué le ministre de l'Energie et des Mines. Au sujet du marché africain qui reste à conquérir, Mohamed Arkab a indiqué qu'«un travail colossal est en train d'être mené pour le transfert de l'expertise algérienne vers des pays comme le Niger, la Mauritanie, le Mali ou encore le Sénégal», citant l'exemple du groupe Sonelgaz qui exporte avec succès son savoir-faire vers l'étranger, sans parler de la compétence avérée des cadres de cette société dans la fabrication d'équipements électriques et gaziers des produits à haute valeur ajoutée potentiellement exportables, a-t-il conclu. Si le secteur minier est libéralisé, l'Algérie est capable d'exporter jusqu'à 150 milliards de dollars en 2030, selon des experts.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.