Sahara occidental : l'Espagne plaide pour une solution politique, dans le cadre de l'ONU    Mondial-2022 (barrages) Cameroun - Algérie :"Un choc entre deux équipes qui se connaissent"    Sommet arabe: le Président Tebboune compte proposer une date alliant la symbolique nationale historique et la dimension arabe    USTO-MB: 113 postes de formation en doctorat ouverts en 2021-2022    Fiscalité : prolongation du délai d'accomplissement des obligations au 27 janvier courant    Axe d'une nouvelle gouvernance pour relancer l'économie nationale    Les précisions de la direction générale des impôts    Les activités du PST gelées    Les avocats gagnent leur première bataille    "Jeter les bases d'une presse professionnelle"    "Je demande pardon au peuple algérien"    Le projet de loi en débat au gouvernement    Retour au confinement ?    11 mis en cause placés en détention provisoire    "Les retombées des suspensions des cours apparaîtront à l'université"    L'Algérie perd l'un de ses plus grands maîtres luthiers    CAN-2021: la sélection algérienne regagne Alger    Un colonel dans la ligne de mire    L'armée sahraouie mène de nouvelles attaques contre les forces de l'occupant marocain dans plusieurs régions    Actuculte    Le monde en «aâdjar» !    Numidia...    Covid-19 : une urgence nationale    Appels insistants à la vaccination: Pic de contaminations attendu dans les prochaines semaines    Diplomatie olympique    Formation continue et échange de connaissances: Accord de partenariat entre Djezzy et l'ESI    Equipe nationale: La douche Froide    Football - Ligue 1: Les prétendants sans pitié !    «Dhakhira» Implosée    Les Algériens ont donné de la voix    Le nouveau challenge de Nasri    L'ANP trône sur le Maghreb    Daesh attaque une grande prison en Syrie    Deux manifestations interdites à Ouagadougou    N'est pas influenceur qui veut!    Tabi enfin à l'intérieur du pays    Les parents d'élèves soulagés    L'après Haddadou se prépare    Les sénatoriales à l'épreuve des alliances    En deux temps, trois mouvements    Tosyali lance sa deuxième usine à Oran    Bougherara veut résilier son contrat    Slimani doit encore patienter    Une saga familiale à Sétif    Hommage à Abderrezak Fakhardji    Le ministère approuve le financement de 18 opérations    Le procès de l'ancien wali Abdelwahid Temmar reporté au 27 janvier    Hassan Kacimi: «Etre attentif à ce qui est en train de se produire autour de nous»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Chômage, prix et impératif civisme
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 28 - 11 - 2021

Les autorités publiques financières auront du pain sur la planche pour le débouillissage et la trouvaille des nouvelles mesures arrêtées par la loi de finances notamment celles liées au nouveau mode du soutien des prix et de l'attribution de l'allocation chômage. Rien n'a encore filtré sur la stratégie mise en place et tout porte à croire que le gouvernement s'oriente dans une opération compliquée de grande envergure qui n'a rien d'une sinécure. Il sera en effet difficile de s'introduire dans un monde trop hétéroclite où les profils des potentiels bénéficiaires sont insaisissables dans une économie dominée par l'informel. C'est probablement la raison pour laquelle le président Tebboune table sur un large débat public où chacun aura son mot à dire. A elle seule une telle initiative est indicatrice de la grande délicatesse que suppose la nouvelle articulation politique que personne n'a osé aborder jusqu'ici.
L'idée est de mettre fin à une politique de soutien des prix inégalitaire permettant aux Algériens nantis et cossus d'acheter une baguette de pain au même prix que celui réclamé à ceux qui sont dans le besoin. L'identification exacte des différents profils des acteurs visés ne sera cependant pas un exercice aisé car personne ne peut se targuer aujourd'hui de reconnaître qui est dans le besoin et qui ne l'est pas. Il sera aussi question d'accorder une allocation financière aux chômeurs, mais là également l'énorme nébuleuse qui régit le marché du travail ne permettra pas de débroussailler un terrain difficile à gérer tant il est vrai que le profil réel d'un chômeur n'est pas simple à définir. Il est certain que l'astronomique nombre de ceux qui se nourrissent de petits métiers et qui vivent d'expédients à la sauvette seront les premiers à se présenter devant des guichets. Faire la part des choses en annihilant la culture de la rente farouchement ancrée dans l'esprit de tous ne sera pas une œuvre facile.
On imagine aisément la résultante bruyante que provoquera la nouvelle initiative financière de l'Etat guidée par une volonté d'équité et de justice si elle n'est pas solidement adossée à un civisme et un patriotisme à toute épreuve.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.