Cour d'Alger: début du procès en appel du général-major à la retraite Ali Ghediri    Maroc: le déficit budgétaire dépasse 7,6 milliards de dollars en 2021    L'Algérie envoie une 4ème cargaison d'aides humanitaires au Mali    Covid-19: l'urgence de se faire vacciner réitérée par le Pr Rachid Belhadj    Les médicaments prescrits dans le protocole thérapeutique disponibles    Forte hausse des exportations algériennes en 2021    Une politique difficile à mettre en œuvre    L'information locale au centre des préoccupations    Quel avenir pour la force Takuba au Mali ?    JSK - Royal Leopards de nouveau annulé    Quid des nouveaux statuts de la FAF ?    Le Maroc et le Sénégal passent en quarts de finale    Le journaliste Tarek Aït Seddik n'est plus    Un casse-tête chinois    Quand les plans de l'AEP font défaut    Des enjeux plus grands qu'un sommet    Les secrets du président de la FIFA...    «On reviendra plus forts... Soyez en sûrs»    Le Chabab à une longueur du titre de champion de l'aller    Le gouvernement renonce à la suppression des subventions des carburants    Le refus de remplacement des candidats rejetés suscite l'ire des partis    Le procès du groupe Benamor à nouveau reporté    Participation algérienne à la 53e édition    La 1ère édition à Constantine en mai prochain    50 pièces de monnaie rares saisies à el Ogla    L'Afrique ou les changements anticonstitutionnels    Tlemcen: Des habitants attendent toujours leur livret foncier    Dans la vie, rien n'est acquis une fois pour toutes    Promotion des enseignants aux grades supérieurs: Le Snapest boycotte le concours    Es-Sénia: Le service des cartes grises fermé à cause de la Covid-19    Loi de finances 2022 revue et corrigée : après les avocats, à qui le tour ?    Chlef: Un complexe sportif pas comme les autres    Jungle/Pub sur Internet ?    Les Français accepteraient-ils d'être gouvernés par un président raciste ?    Albert Cossery : l'écrivain égyptien de l'indolente paresse et de la douce allégresse (1/3)    Les APC sans majorité absolue débloquées    L'Algérie redessine les contours de la région    Le Tchad et la Libye veulent raffermir leurs relations bilatérales    9 Tonnes de sucre stockées illicitement    Cinq éléments de soutien arrêtés    Un challenge au sommet de l'UA    Messi penserait à un retour au Barça    «Le pays est toujours ciblé»    Les preuves du complot    Le temps de l'efficacité    Fermeture des espaces culturels    L'illusion d'un eldorado européen    Rachid Taha au coeur de l'actualité    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



El Ançor, Bousfer et Misserghine: Les travaux de réalisation de 1.350 logements sociaux achevés
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 07 - 12 - 2021

Les travaux de réalisation de 1.350 logements de type public locatif (LPL) ont été achevés récemment à travers les communes d'El Ançor, Bousfer et Misserghine (Oran), a-t-on appris dimanche du directeur du logement de la wilaya. Il s'agit de 500 logements au niveau des communes d'El Ançor et de Bousfer et de 350 logements similaires à Misserghine, a-t-on précisé. Les travaux de construction des logements ont été achevés à 100 pour cent
à travers les trois communes y compris ceux liés à l'aménagement externe (viabilisation et réseaux divers dont ceux de l'eau potable, d'assainissement, d'électricité) et la réalisation d'espaces verts et d'aires de jeux pour enfants, a-t-on indiqué. L'attribution de ce quota de logements à leurs bénéficiaires est prévue la fin du mois de décembre en cours au plus tard, dans le cadre des opérations de distribution programmées par les autorités locales, selon la même source. Par ailleurs, il est attendu également avec la fin du mois en cours, le relogement des familles qui vivent au bidonville de Sidi Chahmi, de même que d'autres opérations programmées pour octobre dernier et reportées après les élections locales, selon les services de la wilaya. A ce titre, plus de 10.00 logements sociaux seront distribués tout au long de ce mois de décembre, a-t-on appris de sources proches de la wilaya. L'opération vient en application des directives du wali d'Oran M. Saïd Sayoud qui avait annoncé il y a quelques jours la relance des opérations de distribution des logements après les élections locales. Ce quota est destiné aux habitants du vieux bâti, les occupants des bidonvilles et les bénéficiaires de logement dans le cadre de la formule à points. Lors d'un exécutif de wilaya tenu il y a quelques jours, le wali d'Oran avait instruit l'ensemble des chefs de daïras et des maires pour la distribution de plus de 11.000 logements qui ont été complètement achevés, avant la fin de l'année en cours.
Le wali d'Oran qui présidait l'exécutif de wilaya a indiqué que l'opération d'attribution qui a été entamée il y a quelques semaines par l'affichage de la liste des bénéficiaires des 500 logements d'El Ançor se poursuivra avec le relogement des familles des bidonvilles et plus de 3.000 familles dans le cadre de la formule dite à points. Le chef de l'exécutif a insisté sur le travail de coordination entre le chef de daïra d'Oran et le directeur de l'OPGI pour la mise en place de tous les moyens adéquats pour lancer les opérations de relogement. A propos des logements de la formule à points, les services de la daïra avaient publié le mois dernier la liste de plus de 5.000 bénéficiaires avec noms, prénoms et photos. En parallèle, des bureaux ont été ouverts au niveau du Palais des expositions de Mdina Jdida pour le dépôt des recours.
En marge de sa dernière visite d'inspection des différents chantiers de la wilaya, le wali d'Oran M. Saïd Sayoud a indiqué qu'il s'agit d'une première liste de plus de 5.000 bénéficiaires qui seront relogés au niveau de trois sites d'habitat à savoir le site de Cheklaoua et ceux de Aïn El Beïda et Oued Tlélat. Le chef de l'exécutif a appelé tous les exclus de l'opération et disposant de documents prouvant leur droit à un logement de se rapprocher des bureaux qui seront ouverts spécialement pour le dépôt des recours.
Les opérations de relogement des habitants du vieux bâti, lancées il y a plus d'un mois à partir du secteur urbain El Badr, se poursuivront au niveau des autres délégations communales pour toucher l'ensemble des immeubles classés rouge, indiquent les services de la daïra d'Oran.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.