Ouverture du 15ème Salon Equip Auto Algeria à Alger    Algérie-Unesco: volonté de renforcer la coopération dans le domaine éducatif    Décès de Djamel Larouk, directeur de l'ESBAA    Appel à la levée de l'embargo sioniste sur Ghaza: le Hamas salue un rapport de l'ONU    Les prisonniers de Gdeim Izik déposent une plainte contre le Maroc pour détention arbitraire    JM-Oran-2022: tableau des médailles    JM: programme des finales prévues dimanche    Ressources hydriques souterraines: un important programme projeté à Bechar    Migrants tués par la police marocaine: la CADHP déplore le recours excessif à la force    Recouvrement de l'Indépendance nationale: un spectacle grandiose    Real - Modric : "Mbappé doit maintenant vivre avec cette décision"    Zeroual: l'Algérie a besoin de tous ses enfants pour parachever l'édification d'un Etat moderne    JM/Boxe: "Je mérite la médaille d'or" (Houmri)    Message de l'ancien Président Liamine Zeroual à l'occasion de la Fête de l'indépendance    Algérie-Egypte: Donner un nouveau souffle à la coopération économique    Hydrocarbures: «Occidental Petroleum Corporation» veut faire plus en Algérie    Equipe nationale U18: L'urgence d'un système de développement    Espagne : Le Parlement veut rétablir les relations avec l'Algérie    Un réseau de quatre individus arrêté: Plus de 25.600 comprimés psychotropes saisis    Une nouvelle stature    Tipasa: Un trafic international de cartes de paiement électronique démantelé    Libye: La désignation d'un représentant de l'ONU divise    Téléphonie mobile: L'Algérie rachète les actions de Veon dans Djezzy    Le DG du journal «Echaab» limogé    Grand Prix Assia Djebar du Roman: Les lauréats distingués    El-Bayadh: Le célèbre «Rakb Sid Cheikh» de retour    Driss Messaoud sauve la face    Messi poussé vers la sortie?    Le club à l'affût pour Neymar    Trois projets de loi adoptés    «Bâtissons des projets communs!»    Le prince de Monaco a séjourné à Oran    9 manifestants tués à Khartoum    L'été en pente douce    La grande vadrouille    La rentrée scolaire se prépare en été    L'Algérie dansera tout l'été    Fin de parcours du touriste judiciaire    «C'est un écrin de l'esprit de Novembre»    Répéter, vaut souvent, convaincre!    Un pays à la recherche de son destin    «Je veux rallumer la Bougie»    Le HCA lance le débat    Clôture en apothéose    Le ministre de la Communication installe les nouveaux DG d'El Chaâb et d'El Massa    Formation/enseignement professionnels: diversifier les offres de formation en tenant compte des spécialités prioritaires    PAP: Abdelmadjid Azzedine élu président du Groupe géopolitique de l'Afrique du Nord    Justice: Ould Abbes et Barkat condamnés à 6 et 4 ans de prison    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



«Sur quoi s'appuie la bonne gestion d'une commune ? Un maire doit savoir gérer»
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 06 - 02 - 2022

De sérieux problèmes attendent les nouveaux maires fraîchement élus et réélus pour un mandat des cinq (05) prochaines années ce qui les oblige à l'élaboration d'une feuille de route hautement réfléchie avec des repères structurés selon les spécificités de chaque commune et ce pour créer les conditions d'un développement local, économique et social.
En effet des sorties sur le terrain sont impératives afin de permettre au président de l'assemblée populaire communale de relever toutes les préoccupations citoyennes dans le but de promouvoir le développement local.
Dans ce sens, le président de l'assemblée populaire communale doit connaitre ces prérogatives. Il est appelé à veiller sur l'hygiène, la salubrité publique et la santé publique en répondant fidèlement aux exigences d'un environnement sain et de veiller aussi à la bonne scolarité des enfants, par la bonne offre de prestations en matière de restauration et de transport scolaire.
Dans le même contexte, le président de l'assemblée populaire communale doit veiller au respect des outils d'urbanisme et de lutter sans répit contre les constructions illicites, les infractions en matière d'urbanisme et d'appliquer à la règle les décisions de démolition tout en veillant aussi au bon choix des assiettes foncières dans le strict respect des orientations du PDAU et ce pour l'accueil de différents équipements publics.
Aussi le président de l'assemblée populaire communale doit mettre l'accent sur la nécessité d'avoir un inventaire spécifique aux ressources de la commune et ce pour une gestion modèle ce qui explique que le sommet de consistance de la commune doit être actualisé et pour en arriver à cela il est recommandé d'avoir à la tête du service du patrimoine communal des cadres à la hauteur.
La consommation des crédits de l'année en cours 2021 doit être dans les délais impartis, la clôture des opérations doit faire l'objet d'une attention particulière du président de l'assemblée populaire communale en faisant travailler les services techniques de daïra et de la commune qui doivent accomplir leurs missions d'une manière engagée et énergique pour obtenir les résultats positifs trop attendus par le citoyen.
A cet effet, le président de l'assemblée populaire communale doit évaluer mensuellement les missions des services techniques cités plus haut et les élus concernés qui présenteront des rapports détaillés d'évaluation des programmes exécutés.
Ajouter à cela le grand rôle que doit jouer le secrétaire général qui est toujours appelé à veiller sur l'application des lois en vue d'un accompagnement prometteur au président de l'assemblée populaire communale.
De ce fait, le président de l'assemblée populaire communale doit associer les citoyens à en prendre acte et à s'impliquer davantage pour en atténuer les retombées.
La dégradation de l'environnement, les constructions illicites, le mauvais état des routes, l'hygiène publique, l'éclairage public, les espaces verts, etc. sont d'autres thèmes sur lesquels le premier responsable de la ville qui est le président de l'assemblée populaire communale doit prendre en charge en sensibilisant les citoyens à plus de civisme.
C'est pour cela que l'élaboration de la feuille de route doit être en coordination avec le mouvement associatif et la société civile dans le but de consolider les liens et la crédibilité entre responsables et administrés. Car, le citoyen peut comprendre que les caisses sont vides, mais ne tolère pas le mensonge et l'atermoiement.
En contrepartie, la société civile doit proposer des cahiers des charges fiables, avec comme but l'amélioration du cadre de vie du citoyen, tout en respectant les délais de réalisation. Il faut qu'il y ait des études fiables sur les projets et les créneaux d'investissement, et ce, en fonction des besoins de la commune. L'AEP, l'éducation, le sport, le logement, la culture... d'autres thèmes qui doivent être pris en charge également par le président de l'assemblée populaire communale.
Il faut noter également du rôle que joue la presse dont le président de l'assemblée populaire communale et les élus locaux doivent avoir une très bonne relation car il faut rappeler que la presse est partie prenante dans la roue du développement mais pour atteindre cet objectif le président de l'assemblée populaire communale et les élus locaux doivent reconnaître la liberté de la presse et par conséquent accepter toutes les critiques constructives.
Cependant il est fort conseillé au président de l'assemblée populaire communale d'installer un conseil consultatif composé de : architectes, ingénieurs en VRD, médecins, avocats et autres cadres ainsi que tout ce qui peut porter un plus. Ce conseil consultatif se réunira régulièrement sous la présidence du président de l'assemblée populaire communale et donnera ainsi les avis et les propositions conformément à la réglementation en vigueur.
La gestion du temps
Le temps est l'une des ressources les plus importantes pour le président de l'assemblée populaire communale s'il veut assurer pour sa commune une bonne gestion.
Le volume important des tâches qu'il fait quotidiennement feront du temps un défi essentiel pour lui, spécialement lors des échéances sociales ou politiques majeures.
Dans une même journée le président de l'assemblée populaire communale doit :
-Faire des séances de travail courtes (briefing) avec les responsables de l'administration communale.
-Préparer les ordres du jour des réunions.
-Veiller aux préparatifs d'une manifestation donnée.
-Recevoir les citoyens.
-Préparer les études concernant les projets programmés.
-Les visites inopinées de certaines personnalités.
Ces cas se répètent quotidiennement ce qui pousse le président de l'assemblée populaire communale à faire des tâches qui n'étaient pas programmées auparavant, parfois même, le président de l'assemblée populaire communale se retrouve en fin de journée loin des tâches urgentes et/ou programmées.
Le volume important du travail irrégulier ne provoque pas seulement le report des tâches importantes et urgentes mais place le président de l'assemblée populaire communale sous pression, ce qui provoque chez lui le stress, le sentiment de perte et la fatigue. Cette situation psychique ne l'encourage pas à la consultation et le dialogue avec autrui.
Il est à noter que le travail pendant de longues heures ne reflète pas forcément la productivité et l'efficacité parce que la performance d'une personne sera nulle à la limite de certains temps (efforts limités dans le temps).
A cet effet le président de l'assemblée populaire communale doit dresser une feuille de route concernant les tâches à accomplir au quotidien qui seront consignées dans un agenda auquel il donnera priorité aux tâches importantes et par ordre de mérite.
Enfin la confiance est un élément clé de la réussite, si les élus dès leur installation au sein d'une assemblée ressentent un doute de la gestion de la commune, ils ne déploieront plus d'énergie à conserver leur pouvoir ou à faire jouer l'inertie qu'à travailler au succès collectif.
Les clés de la confiance apportent le succès et par conséquent il faut :
Partager une vision stratégique grâce à un management efficace. Le fait de créer des valeurs communes et de partager une culture de gestion de la commune permet de remplacer les craintes éventuelles par une relation de confiance.
Mettre en œuvre une démarche participative pour faire participer les salariés de la commune afin d'obtenir leurs adhésions dans la mesure où ils sont plus motivés à mettre en œuvre des idées dont ils sont à l'origine.
Ces personnes peuvent être des ambassadeurs de ces nouvelles idées auprès de leurs collègues d'autres secteurs.
Impliquer et responsabiliser le personnel de la commune en l'informant sur le rôle que doit jouer et tracer avec ce personnel des objectifs motivants tout en responsabilisant.
Cependant il est important de mettre en place un plan de formation afin d'évoluer chacun dans sa fonction.
Dans un tel contexte, chaque personnel sera ainsi plus enclin à améliorer ses compétences sur la base des buts à atteindre et donc échanger son expérience et ses connaissances avec les autres.
Enfin le bon fonctionnement d'une ville, et la réussite de tout projet d'aménagement urbain repose ainsi sur la capacité de la collectivité à planifier son développement, en s'appuyant sur un ensemble d'infrastructures de qualité, modernes et adaptées aux besoins.
La gestion des infrastructures nécessite aussi un accès aux ressources nécessaires pour fournir des services de qualité acceptable.
Il nous semble du devoir du citoyen de s'impliquer davantage dans la vie de sa commune non pas seulement tous les cinq (05) ans lors des renouvellements des mandats, mais en permanence.
Enfin définir des objectifs à court terme au-delà des objectifs généraux de la gestion de la commune; il est nécessaire de définir un certain nombre de jalons intermédiaires afin de pouvoir communiquer sur une série de petites victoires.
*Ex-directeur de l'urbanisme et de l'équipement de la commune (en retraite)


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.