Liberté syndicale et exercice du droit syndical: enrichissement du projet de loi    JM/Haltérophilie: Faris Touairi en bronze à l'arracher, avec une prise à 161 kg    La bataille vitale que les jeunes doivent mener est celle de la conscience    JM/Escrime: médaille d'or pour Saoussen Dlindah Boudiaf    Emission d'un nouveau timbre-poste à l'occasion de la Fête de l'Indépendance    Université: Plus de 5 millions de diplômés formés en 60 ans    La Cour constitutionnelle célèbre le 60e anniversaire de l'indépendance    Mise en garde contre l'escalade marocaine au Sahara occidental occupé    Il y a 2 ans, les crânes des symboles de la résistance algérienne retrouvaient leur terre natale    Revue El Djeich: Le Président Tebboune appelle le peuple algérien à resserrer les rangs pour remporter la bataille du renouveau    Hydrocarbures: 4,4 mds USD consentis par Sonatrach dans l'exploration-production en 2021    Canicule annoncée lundi, sur plusieurs wilayas du pays    Le ministère de la Santé appelle au respect des mesures de prévention durant l'Aïd El-Adha    «Le Maroc essaie d'effacer les preuves»    Président libanais: le Sommet arabe d'Alger revêt une importance capitale    Deux unités de production de médicaments anticancéreux et de stylos à insuline inaugurées à Alger    JM / Athlétisme (2e journée): résultats techniques des finales    Célébration du 60e anniversaire de l'Indépendance : Un grand concert de musique andalouse à Alger    Deux clubs espagnols se disputent Isco    Tiaret - Match gala pour Tahar Benferhat: Dans l'attente d'un Mémorial    Libye : des manifestants investissent le siège du Parlement    Feuille de route admissible ?    Pièces de rechange automobiles: «Pas de rupture d'approvisionnement»    «Les attributions de logements ne vont pas s'arrêter»    Le partage du mouton et du repas    La tenue des gymnastes olympiques et le délire collectif    Nombreux forages et exploitations agricoles raccordés à l'électricité    El Tarf: Renforcement du réseau d'électricité    Sahara occidental: L'émissaire de l'ONU en tournée dans la région    Sidi Bel Abbès: Le festival de danse populaire tient ses promesses    «La jeunesse algérienne sait bâtir»    Le directeur de l'Anad placé en garde à vue    Makri avance sa proposition    Le sens et les messages d'un défilé    Deux repentis de Boko Haram se rendent à l'armée    Les déchets ménagers inquiètent    Bilal Afer crée la sensation    Les pros ou les charlatans?    Le bout du tunnel    Le Hamas salue un rapport de l'ONU    «C'est un superbe cadeau!»    Oran vibre au rythme de la mode algérienne    Il était une fois le rai d'antan!    1962-2022: Célébrer une libération « inachevée »?    Le DG du journal «Echaab» limogé    Grand Prix Assia Djebar du Roman: Les lauréats distingués    «C'est un écrin de l'esprit de Novembre»    Oran sous psychotropes    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Tlemcen - Complexe «mère et enfant» : le manque de médecins spécialistes pose problème
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 18 - 04 - 2022

Le complexe «mère et enfant» de Tlemcen veut aujourd'hui répondre aux besoins de santé, aux exigences de sécurité et de qualité des activités de néonatalogie et de gynécologie-obstétrique et s'adapter aux contraintes liées au manque de certains équipements d'exploration chirurgicale et de médecins et radiologues spécialistes.
Dans ce contexte, un ambitieux plan d'action 2022, a été élaboré et approuvé par le conseil d'administration ayant comme axes prioritaires l'amélioration des conditions de travail du personnel médical, paramédical et agents des trois sous-directions des activités de santé (SDAS), de l'administration et des moyens (SDAM) et des services économiques, des infrastructures et des équipements (SDSEIE), la prise en charge optimale des parturientes notamment la réduction de la morbidité et de la mortalité évitables de la mère et de l'enfant à naître. Selon Noureddine Beldjilali, directeur de cet établissement hospitalier qui compte près de 785 fonctionnaires, le conseil d'administration a également approuvé, lors de sa session ordinaire, le projet du budget primitif 2022, le projet du budget supplémentaire 2022 et le bilan des activités sanitaires 2021. La même source a précisé que la 6ème tranche de la prime de risque exceptionnelle décidée par le Président de la République, sera bientôt versée à tout le personnel qui a fait face à l'épidémie de Covid-19 après visa des services concernés. Il a, en outre, précisé que « près de 90% des rappels d'indemnités ont été versés au cours de l'année 2021. Les 10% seront versés cette année. Notre établissement n'a jamais cessé ses activités pendant la crise sanitaire de coronavirus, que ce soit pour l'obstétrique, la néonatologie, la réanimation néonatale ou la chirurgie pédiatrique ».
Ainsi, le plan d'action des services économiques, des infrastructures et des équipements (SDSEIE), prend en compte l'acquisition de matériels de restauration, l'aménagement d'un local d'entreposage des déchets d'activité de soins à risques infectieux pour la sécurité des soins, la réalisation de nouveaux réseaux d'alimentation en eau et la réhabilitation du réseau d'assainissement de la maternité, l'aménagement des urgences de la chirurgie infantile, la mise à niveau du plateau technique, l'acquisition d'une ambulance et l'acquisition d'équipements médicaux de mammographie. Pour la sous-direction des activités de santé, il a été décidé d'activer l'externalisation de consultations spécialisées, la mise à jour des différents comités, l'initiation à la gestion électronique des dossiers des malades, l'information-éducation- communication, l'actualisation des programmes nationaux de santé publique, la réactivation de la PMI, le renforcement des actions d'hygiène et le développement des manifestations scientifiques.
Pour sa part, Pr. Boumediene Belarbi, médecin-chef du service de gynécologie obstétrique, a fait part du manque de médecins dans ces spécialités et de radiologues spécialistes. « Le manque de médecins spécialistes en gynécologie obstétrique nous pose un grand problème. Actuellement on ne dispose que de 04 spécialistes qui assurent, depuis 2016, non seulement la prise en charge des parturientes et des femmes de la wilaya et des wilayas avoisinantes ayant des complications gynécologiques, tels que le cancer, le fibrome et la stérilité mais aussi des cours théoriques à l'université et des stages pratiques à l'hôpital. Notre établissement a besoin d'équipements spécifiques de cœlioscopie et hystéroscopie pour l'exploration chirurgicale ».
A noter que le bilan des activités sanitaires de l'année 2021 de ce complexe « mère et enfant » fait état de 22.450 malades admises, 22.296 consultations spécialisées, 47.069 consultations d'urgence médicales, 14.950 consultations d'urgence chirurgicales, 4.427 accouchements par voie basse, 3.785 accouchements par césarienne et 1.684 actes de chirurgie pédiatrique. S'agissant du plateau technique, il a été enregistré 339.180 analyses de laboratoire, 14.061 échographies et 19.672 actes de radiologie.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.