Atelier sur la mission des collectivités locales pour redynamiser l'investissement    Ligue 1 (5e j): le CSC prend les commandes, l'ESS sombre    Man United : Fin d'aventure en fin de saison pour De Gea ?    Espagne: saisie de plus de 14 t de haschisch en provenance du Maroc, 49 personnes impliquées    RND: la consolidation de la place de la femme requiert un environnement sociopolitique concurrentiel    Ain Defla: la pièce théâtrale "Hna ou Lhih" au festival de Mostaganem    CNAL: le projet de loi sur le statut de l'artiste "prêt en 2023"    La manifestation scientifique "Semaine de la traduction" à Oran    Tizi-Ouzou/Elections communales: l'amélioration du cadre de vie, une priorité pour "Tasqamut N'Ussirem"    Tebboune préside l'ouverture    CHAN 2022: le compte à rebours du tirage au sort a commencé    Fédérations sportives: les médaillés olympiques et mondiaux intègrent la composante de l'AG    Relations bilatérales: le MAE sahraoui se félicite des déclarations du président kenyan    Saisie de quantités importantes de cigarettes dans les wilayas d'El Oued et d'Illizi    L'AARASD veut garantir à Sultana Khaya un retour au Sahara occidental sans crainte de représailles    Lamamra reçu par le président de la Guinée-Bissau    Le SG de l'ONU appelé à mettre fin à l'occupation sioniste    Algérie/Mauritanie: un protocole dans le domaine de la pêche et de l'économie maritime    6e RGPH: fournir une base de données pour couvrir les besoins de la population    Football - Ligue 1: Une journée favorable au CSC    Sahara Occidental: L'Algérie remet les pendules à l'heure !    ONU: L'Algérie se replace    Corruption: 10 ans de prison requis contre l'ex-wali de Skikda Fouzi Belhacine    Commune d'Oran: 5.000 trousseaux scolaires pour les enfants démunis    Djanet: Un minibus se renverse, 9 morts et 4 blessés    En l'espace de huit mois: Refus d'admission aux frontières de 495 cargaisons    Discordances    Prix à plafonner    Réunion du Gouvernement: Vers le plafonnement des tarifs des hôtels    «Gros» mots : les contre-chocs    Kamel Aoun n'est plus    Sanchez lâche Mohammed VI    Goudjil salue «l'homme d'Etat»    Ça recommence ou ça continue?    Le Cnese confirme    Alger et Moscou se concertent    L'université a besoin de sérénité    L'Etat de droit en point de mire    La nouvelle bombe de Mathias    Brèves Omnisports    L'heure de la retraite?    Un destroyer US accoste à Djen Djen    La justice, au singulier    Tamazight dans l'administration    Une délégation de l'Alecso à Alger    Des taurillons exportés de France, refusés de débarquer en Algérie, devront être euthanasiés .    Elections communales partielles: le FLN et le FFS animent des meetings à Bejaia    Gestion des collectivités locales : va-t-on vers de nouveaux réflexes ?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Faible impact
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 18 - 08 - 2022

Pourquoi faut-il attendre jusqu'à ce qu'on atteigne le pic de la consommation en énergie électrique pour que toutes les voix se rejoignent et commencent à parler de l'impératif d'une utilisation rationnelle de cette énergie ? On est tout simplement en retard d'une bonne longueur si on atteint le pic de la consommation sans avoir atteint le citoyen, pour le convaincre d'effectuer ces petits gestes nécessaires, comme l'utilisation des ampoules économiques, éteindre la lumière dans les pièces vides, éteindre les téléviseurs quand personne ne s'intéresse à ce qui est diffusé, dégivrer les réfrigérateurs, ne pas laisser les chargeurs à vide dans les prises, rassembler tous les vêtements à laver et faire fonctionner la machine au moins une seule fois par jour et, surtout, savoir utiliser et régler les climatiseurs à la bonne température, et ne pas abuser de leur utilisation quand on peut s'en passer, ainsi que d'autres petites attentions anodines avec d'autres équipements qui fonctionnent à l'énergie électrique. C'est toujours, en pleine canicule et une consommation d'énergie électrique qui atteint un pic historique, qu'on met le paquet sur les moyens pédagogiques qui peuvent nous éviter ces pics. Ne fallait-il pas y penser bien avant, pourquoi pas sans relâche, pour préparer les esprits à ce genre de comportement d'un citoyen responsable ?
Certes, la sensibilisation et la communication autour de l'utilisation rationnelle de l'énergie électrique occupent une place importante dans la politique nationale, mais force est de constater que leur impact reste faible. Les plus gros consommateurs de l'énergie électrique, les ménages, ou les résidentiels, ne jouent pas le jeu, et restent imperméables aux campagnes de sensibilisation. Pourtant, les ménages sont les premiers à exprimer leur mécontentement face à la facture de consommation d'électricité, qu'on juge salée, certains refusent même de la payer ! Est-ce parce qu'ils ont été longtemps habitués à des tarifs au rabais, très en deçà du coût réel du kilowattheure, et qui reste encore loin de son tarif réel malgré les augmentations intervenues ces dernières années, grâce à une subvention indirecte de l'Etat ? Les ménages étant les plus grands consommateurs de l'énergie électrique (on peut généraliser le même constat à propos de la consommation d'eau et de gaz), plus que ce que consomme le secteur industriel, ils devraient figurer en tête des groupes à cibler par les activités de sensibilisation, qu'on doit ajuster ou perfectionner pour avoir l'impact recherché, qu'on n'arrive pas à atteindre avec les actions et les moyens adoptés jusque-là dans ce cadre.
Les spécialistes dans ce domaine préconisent un changement dans le fond en matière de communication et de sensibilisation. Quand les mêmes images et le même discours sont rabâchés tout le temps, durant des années, tapant jusqu'à l'ennui dans les yeux et les oreilles des citoyens, ces derniers finissent par ne plus y prêter attention. Cela reste valable dans le domaine de la sensibilisation pour une rationalisation de la consommation de l'eau et du gaz, ainsi que la protection de l'environnement. L'innovation dans ce domaine de la communication est plus qu'indispensable si on veut arriver à des résultats positifs.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.