Grand engouement à Ath Mahmoud et à Ath Boumahdi    Contours du nouveau socle de la société civile    La BEA en mode «accélération»    Un gisement de richesses négligé    La carte gagnante    La FIFA rétablit une vérité historique    Des documents top secret saisis    Reprise, demain, des rotations de la Minusma    Avec Mahrez sans Messi    Guerre à la parisienne!    Boulahbib de retour aux affaires    Etat d'alerte maximale    L'école privée cherche sa voie    40 départs de feu en trois jours    Une question toujours d'actualité    Société civile: conférence d'Alger en prévision des assises nationales d'octobre    Coupe Davis (Match de maintien): victoire de l'Algérie devant le Mozambique (2-0)    Jeux de la Solidarité Islamique: Reguigui remporte la médaille d'argent    Décès du journaliste italien Piero Angela, ami de la Révolution algérienne    Agressions contre Ghaza: 12 violations contre les journalistes palestiniens    La canicule continuera d'affecter l'Ouest et le Centre du pays    La PC prodigue des conseils préventifs sur les risques liés à la canicule    Mahboub Bati, l'artisan du succès de nombreuses stars de la chanson chaâbi    Festival de chanson chaâbi: une soirée célébrant l'œuvre des grands maîtres    Ancelotti dira stop après le Real Madrid    Sonatrach: 11 milliards de $ affectés aux Industries pétrochimiques    Tiaret: Cinq morts dans une collision    Bouira: 14 blessés dans un carambolage    Parkinson: Le cri de détresse d'une Association de malades    FAF-LFP-CNRL: Clubs endettés, décision le 16 août    Le football oranais en deuil: Khedim «Abrouk» n'est plus    Au 1er trimestre 2022: Près de 48 millions d'abonnés à la téléphonie mobile    Ghannouchi sur le départ ?    Couverture de 80% des besoins agricoles en 2023: L'Algérie se dote d'une banque des semences    New York : Salman Rushdie «poignardé au cou»    Réalisations structurantes ?    Un policier assassiné    Saïd Chanegriha supervise les derniers préparatifs    Fondateur du roman algérien moderne    Téléphonie mobile: 47,67 millions d'abonnés au 1er trimestre 2022 en Algérie    Sonatrach: 11 milliards Usd affectés au développement des industries pétrochimiques pour 2022-2026    Sahara occidental : la résolution du conflit tributaire de l'application du plan de règlement Onu-africain    L'Algérie condamne "énergiquement" les attaques terroristes au Mali (MAE)    Autorité de protection des données à caractère personnel: "parachever la construction institutionnelle"    Chanegriha examine les derniers préparatifs du concours militaire international "Section aéroportée 2022"    Hiroshima et Nagasaki : 06 et 09 août 1945 : Géopolitique de la terreur nucléaire (2/2)    Journée nationale de l'ANP: Toufik, Nezzar et plusieurs généraux à l'honneur    Remaniement : le suspense est à son comble !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



BATIMAT TALIEN : Les 500 familles bientôt relogées
Publié dans Réflexion le 25 - 12 - 2012

C'est dans le cadre du programme relatif à la résorption de l'habitat précaire dans la wilaya d'Oran que 500 familles résidant dans des habitations vétustes en préfabriqués vont être relogées, très bientôt, dans des appartements neufs, a-t-on constaté. Les familles ont pris possession de leurs nouvelles habitations dans la commune de Bir El Djir, lors de cette opération qui fait partie d'un programme de 800 logements à attribuer, a-t-on indiqué à la wilaya.
La prochaine remise de clefs de logements neufs, au titre de l'éradication de l'habitat précaire, aura lieu à Oran pour les habitants des quartiers de Derb, Hamri et de Médioni tandis que d'autres opérations sont annoncées pour avant la fin de cette année à Ain El Turck, pour un total de 274 habitations, a précisé la même source. Sollicité par des familles de "Batimat Taliane", le wali a annoncé une opération de relogement imminente des 500 familles qui résident dans ces bâtiments en préfabriqué qui sont menacés au quotidien par la présence de l'Amiante des toitures qui sont fabriqués avec ce produit dangereux. A cet effet, M. Abdelmalek Boudiaf a instruit les responsables concernés, à leur tête le chef de daïra, de mettre en route, dès maintenant, le mécanisme nécessaire (mise à jour éventuelle de la liste des intéressés, dernières retouches pour parachever "l'habitabilité" des logements de transfert, logistique relative à l'opération de relogement, etc.)Dans ce contexte, le wali a tenu à souligner, en substance, que le relogement se fera dans des conditions "très normales", assurant que son administration a œuvré par des moyens habiles de dialogue et de concertation afin de réunir toutes les conditions favorables à un déménagement collectif normal, suivi quelque temps après par le démantèlement de ces habitations fortement amiantées et qui représentent un danger pour ses occupants mais également une plaie urbaine au cœur de la ville d'Oran. Entre l'annulation pour raisons d'ordre public en premier lieu de la précédente opération de relogement et la "réactivation" de la démarche, que s'est-il passé au juste ? Un groupe "représentatif" de pères et mères de famille, jouissant d'une bonne notoriété parmi le collectif des colocataires de la cité, a sollicité audience auprès du wali, où il lui a expliqué en termes exprès l'intention de la majorité absolue des 500 familles favorable au déménagement, tout en lui faisant part de "pression négative" exercée auparavant par certains manipulateurs à contre-courant de l'intérêt commun. Pour sa part, le wali a donné aux habitants des garanties de disponibilité de toutes les commodités dans les nouveaux logements où ils seront relogés, ainsi que du bon cadre de vie mis en place. Pour en avoir le cœur net, chaque bénéficiaire pourra, en vertu de l'engagement du wali, visiter au préalable son nouveau chez-soi et s'assurer que tout y est, avant de donner son accord pour le relogement. Autrement dit, le jour du relogement, les familles concernées ne découvriront pas leurs maisons, mais s'y installeront commodément, selon le wali. Dans le même chapitre de résorption de l'habitat précaire (RHP), le wali a annoncé qu'une autre opération de relogement est en cours de préparation, qui touchera, celle-ci, quelque 800 familles habitant dans de vieux bâtis dans les quartiers populaires de Médioni, El-Hamri et Derb. Il s'agit de titulaires de pré-affectations dans le cadre du programme RHP, souligne-t-on.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.