Les chaines qui diffuseront les rencontres de nos Pros, ce vendredi    Amara s'engage à de "profondes réformes"    Huit blessés dans un accident sur l'autoroute est-ouest    Pour que la date du 20 avril 1980 ne soit plus exploitée    Charaf Eddine Amara, nouveau président de la FAF    Le Président Tebboune exhorte les jeunes à tracer leur voie vers la réussite par le travail, le savoir et la rigueur morale    Algérie Poste : La direction menace les grévistes de licenciement    Algérie Poste appelle les travailleurs grévistes à « rejoindre immédiatement » leurs postes    Coronavirus: 167 nouveaux cas, 119 guérisons et 3 décès    Covid-19: la pandémie a fait 2.974.651 morts dans le monde    FAF : le candidat unique, Charaf-Eddine Amara, fixe ses priorités    Le NMLWS condamne la décision de l'ouverture d'un bureau de LREM à Dakhla occupée    Le procès de six hirakistes reporté au 19 mai    Le Kenya désavoue l'ambassadeur marocain à Nairobi    Le RAJ appelle à une conférence nationale    Amandine mon amour    Ces partis à candidats «extra-muros»    Noureddine Tounsi risque un an de prison ferme    Crise du lait en sachet, les rationnements ne suffisent plus    Sommet à Sétif, virée à l'Est pour le CRB et le MCA    CA Bordj Bou Arréridj-MC Oran pour commencer    Flick va-t-il claquer la porte ?    "la réforme de la Sécurité sociale est plus que délicate"    L'AIE relève ses prévisions de la demande    Tension persistante dans l'éducation    Six éléments de soutien aux groupes terroristes arrêtés    Près de 28 000 familles nécessiteuses recensées    Saisie de 155 kg de viande de volaille impropre à la consommation    «La croissance économique n'atteindra pas les 4,5% prévus»    Ahmed Rachedi nommé conseiller chargé de la culture et de l'audiovisuel    Cérémonie des Oscars : des stars en chair et en os, pas sur Zoom    Dans les coulisses de la saison 2 du phénomène "Timoucha"    Des experts de l'ONU appellent à arrêter la colonisation et protéger le peuple palestinien    L'Algérie condamne l'assassinat de Sidi Brahim Ould Sidati    Boumerdès : Engouement au marché du Ramadhan    Bouira: Un piéton fauché par un camion    Faut-il recréer le monde sans nous ?    Au Sahel, «il n'y a aucune solution sans Barkhane»    Al Menfi ferait «tous les efforts possibles» pour le départ des forces étrangères    Est-ce une nouvelle crise ?    Des partis à la recherche de candidats    Nomination des chefs de sûreté    Les premiers signaux d'un emballement social    Les suggestions des opérateurs    Washington prépare à l'Otan le retrait concerté d'Afghanistan    La leçon d'une vie    «L'Etat n'abandonnera jamais le cinéma»    Lancement de la plateforme numérique «lawhati.dz»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Mascara : 40 nouveaux cas de sida ont été enregistrés
Publié dans Réflexion le 23 - 09 - 2009

Pour la seule wilaya de Mascara selon de sources médicales bien informées de ce dossier, cette maladie transmissible connait une évolution constante à travers le nombre des nouveaux cas atteints par ce virus, d'autres maladies aussi dangereuses suivent la même évolution notamment pour ce qui est des cas de virus de l'hépatite « B » qui est devenu plus dangereux pour la santé du citoyen que le virus du sida, selon les spécialistes se basant sur sa propagation rapide et ses effets transmissibles. Pour l'année en cours, selon une source concordante, il a été enregistré 20 nouveaux cas de sida pour les huit premiers mois écoulés au niveau du secteur sanitaire de Mascara, contre 30 cas enregistrés l'année 2008. Aussi le nombre de malades ayant été affectés par le virus du sida durant les cinq dernières années avait atteint environ 150 cas, pour dépasser le seuil des 200 durant la dernière décennie. A rappeler que le premier cas de sida enregistré à la wilaya de Mascara a été détecté en 1992, ou la contamination à l'époque était importée de l'étranger. Aujourd'hui la contamination est devenue locale, car ce virus dangereux est devenu incontrôlable et se transmet rapidement entre les habitants de la wilaya pour augmenter la liste des malades porteur du virus d'année en année, notamment à compter de 2001 ou le virus du sida a pratiquement décuplé pour atteindre un nouveau chiffre inquiétant en 2009 de plus de 40 nouveaux pour la seule période de janvier à aout 2009.
Selon la même source, ces nouveaux cas ne reflètent pas avec exactitude la réalité du terrain, car il s'agit uniquement des cas avérés. Pour ce qui est des cas non dévoilés, les hypothèses n'aspirent guère à l'optimisme, selon la même source qui ajoute que la plupart des nouveaux cas enregistrés, la transmission du virus a été à l'origine des relations sexuelles extra conjugale non protégées, dont la majorité sont de sexe masculin dont l'âge varie entre 29 et 49 ans.
Selon la même source le nombre de porteur de virus pourrait être plus important, probablement pour chaque cas détecté ou signalé, pourrait en dissimuler une dizaine d'autres inconnus selon les normes en application dans le domaine des prévisions et des statistiques, ce qui dégage une grande préoccupation quant au danger que peut engendrer cette maladie du sida qui n'est pas la seule mais toutes les maladies à transmission sexuelle qui se propagent secrètement à travers ces relations illicites de prostitution extraconjugales, et incontrôlables infectant un nombre important de citoyens qui restent sans la moindre identification. Ces porteurs de virus non identifiables peuvent à leur tour contaminer d'autres citoyens en fréquentant des lieux sensibles tels que les salons de coiffure, les établissements sanitaires et dentaires, les urgences pour des prises en charge en cas d'accidents, etc.. Donc les issus pour acheminer le virus sont nombreuse, et il est nécessaire de prendre toutes les mesures quant le sujet malade est recensé. Par ailleurs en l'absence d'associations fortes pour jouer le rôle de sensibilisation et d'orientation pour la prévention contre la propagation des ces maladies. Les spécialistes dans le domaine craignent que ces maladies se transforment en épidémies menaçant la santé publique en général et non pas seulement ceux qui véhiculent ces virus à travers ces lieux de prostitution. Les spécialistes avertissent en particulier sur une éventuelle propagation du virus de l'hépatite « B », transmissible à travers les relations sexuelles, et qui commence à se répandre de part la planète entière, selon les statistiques 40 millions de sujets sont atteints de ce virus, qui reste facilement contaminable, dix fois plus que celui du sida. Cette maladie moins médiatisée est à grands risques pour la santé citoyenne selon un spécialiste des maladies infectieuses, elle peut se manifestait sous divers maladies cancéreuses, et notamment les maladies du foie, qui généralement 5 sujets sur 1000 atteints de ce virus se termine par un cancer. D'autres maladies à transmission sexuelles peuvent s'avérer très dangereuses et présentent beaucoup de risque sur le fétus chez la femme enceinte. Même sur le coté financier, ces maladies sont très couteuses selon un spécialiste dans le domaine, la prise en charge d'un patient nécessite pas moins de 100 milles Da, uniquement le prix des médicaments sans compter les autres frais d'hospitalisation.
La prévention reste le meilleur moyen pour lutter contre ces virus très dangereux qui se répandent doucement mais surement en l'absence d'une vraie politique de surveillance, ou les associations et les citoyens doivent impérativement jouer un rôle prépondérant pour éviter la contamination de ces maladies en s'enquérant de toutes solutions préventives existantes à travers les centres sanitaires.
Un centre de dépistage est mis en place par la direction de la santé à la wilaya de Mascara, celui de « Sidi Mouffok » qui reçoit chaque dimanche les malades atteints de maladies transmissibles sexuellement. Ce centre prend également en charge les citoyens désireux, passer des analyses gratuitement pour la détection du virus du sida, et dont les différentes opérations sont prises en charge par un spécialiste dans ce domaine.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.