Dette extérieure.. 1,8 milliard de dollars en juin 2018    Registre de commerce électronique.. Seuls 43% des commerçants inscrits    Proches de leur plus haut niveau en trois mois.. Les prix du Brent dépassent les 66 dollars    Cités universitaires.. Hadjar «active» les dispositifs de sécurité    Washington contre l'Europe    Attentat en Iran.. Des terroristes présumés arrêtés    Médaillés lors du 16e Championnat méditerranéen d'Escrime.. Ooredoo honore les escrimeurs algériens    Venezuela.. L'Europe met en garde contre une confrontation    Grand Prix du Concours national du saut d'obstacles.. Chakib Tabarout lauréat    Championnat de Basket-ball (17e journée).. Le leader sur du velours    Lutte antiterroriste.. Un élément de soutien arrêté à M'sila    DJELFA : La daïra d'Aïn Oussera promue wilaya déléguée    ACCUSES D'ENLEVEMENT SUIVI DE VIOL : Deux présumés ravisseurs arrêtés à Bejaia    Le maréchal dira-t-il me voilà ?    «Le plan de partition de la Syrie n'est pas nouveau»    L'Algérie manque de cadres dans le commerce international !    Création d'une agence de régulation    Convention africaine de lutte contre la corruption et infractions assimilées (CUA) de 2003    Le temps des regrets    Rien ne résiste au NC Magra    Alain Michel au lieu de Bouzidi ?    Questions sans réponses    Facebook s'invite à la présidentielle    Makri sensible à l'option    «La nature de la demande syndicale a changé»    Deux amateurs de parapente meurent accidentellement au cours d'exercices    Un assassin sous les verrous    Création de l'orchestre symphonique de la ville d'Oran    Les Constantinois renouent avec le cinéma    Tikoubaouine à la conquête de la capitale du chaâbi    24 heures    Allez-y tout doucement Messieurs !    Le ras-le-bol    80ème anniversaire de la Guerre civile espagnole: Oran, pour un hommage aux réfugiés républicains    Le terroir algérien à l'honneur: Une semaine gastronomique de la ville d'El Oued à l'hôtel Royal    Commémoration de la Journée du Chahid    La révolution algérienne, un exemple pour la liberté des peuples    Les droits de l'Homme infiltrent nos prisons    Victoire du GSP devant Souihli    «Seules les compétences seront appelées à gérer le club sous Hyproc»    Le système actif à Oran, Alger et Annaba    La revendication sociale se transforme en atteinte à la Sûreté de l'Etat    Abdelaziz Bouteflika : «L'Algérie attachée à ce choix stratégique et populaire»    La mission des choyoukh soufis dans l'unification de la nation    Les candidatures sont ouvertes jusqu'au jeudi 4 avril 2019    EDF : L'Ebitda a rebondi en 2018 mais risque de stagner cette année    L'opposition cherche toujours un candidat    Accord de pêche UE-Maroc : Appel au boycott des produits issus du Sahara occidental occupé    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





ANDI MOSTAGANEM : Eclairage sur un dispositif très méconnu du public
Publié dans Réflexion le 24 - 05 - 2014

Très longtemps ignoré du public, le dispositif de l'agence nationale de développement de l'investissement (ANDI) consiste à accueillir, conseiller, informer et accompagner les investisseurs et ce, via un guichet unique décentralisé au niveau local créé au niveau de chaque chef-lieu de wilaya. Une véritable aubaine pour les futurs investisseurs dans une wilaya aux atouts des plus prometteurs.
L'agence, ouverte à la cité Chemouma, sous la direction de Mme Ghomari née Habita Nejla, regroupe en son sein, outre ses cadres, les représentants des administrations intervenant à un moment ou à un autre dans le parcours de l'investissement, spécialement pour les formalités liées à la constitution et l'immatriculation de sociétés, les autorisations et permis requis notamment le permis de construire, les avantages liés aux investissements, comme le C.N.R.C, les services des impôts, des domaines, des douanes, de l'urbanisme, de l'emploi et du travail, de la C.N.A.S et de la C.A.S.N.O.S. A ce titre, elle est chargée, de l'accueil de l'investisseur, de la réception de sa déclaration, de l'établissement et de la délivrance de l'attestation de dépôt et de la décision d'octroi d'avantages, ainsi que de la prise en charge des dossiers en rapport avec les prestations des administrations et organismes représentées au guichet unique, de leur acheminement en direction des services concernés et de leur bonne finalisation. Ce guichet unique décentralisé facilite et simplifie les procédures légales de constitution des sociétés et de mise en œuvre des projets d'investissement. Pour cela, les représentants des administrations et organismes qui la composent sont chargés de délivrer directement à leur niveau, les documents requis et à fournir les prestations administratives liées à la réalisation de l'investissement. Ils interviendront nécessairement auprès des services centraux et locaux de leurs administrations ou organismes d'origine pour lever les difficultés éventuelles rencontrées par les investisseurs. Et afin de garantir l'efficacité de l'action du guichet unique et en faire un véritable instrument de simplification et de facilitation en direction des investisseurs, des réaménagements ont été introduits, afin de lui permettre de s'ériger en espace incontournable pour la réalisation et le développement des projets d'investissement. Les prestations fournies par le guichet, ne se limitent plus à la simple information mais s'étendent à l'accomplissement de l'ensemble des formalités requises, grâce à la délégation effective du pouvoir d'action, de décision et de signature accordés par les administrations et organismes concernés, à leurs représentants au sein du guichet. Les investisseurs potentiels dans la Wilaya, à la faveur de l'attractivité particulière de la région, induite par ses atouts et opportunités dans le domaine de la pêche, de l'agriculture, de la transformation agro industrielle, du tourisme, trouveront toutes les facilités pour la réalisation de leur projet et permettre ainsi la promotion de l'économie de la wilaya.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.