Indispensable neutralité    Vers l'organisation d'élections générales    Marche des étudiants à Alger    Elections, ANP, économie nationale: Tebboune s'explique    CR Belouizded: Les limites d'une conception figée    Relance des enquêtes ménages à Aïn El Turck: Les mal-logés crient leur désarroi    El-Bayadh: Des habitants d'El Bnoud vident leur sac    Personne n'est à l'abri tant que le monde entier ne l'est pas    La brindille que tu méprises t'éborgnera    Alliance Assurances se dote d'un nouveau siège régional à Blida    Le Siol d'Alger revient après plusieurs reports    Déstockage d'importantes quantités    Le poulet coûtera désormais cher !    La Tunisie renforce ses moyens à la frontière algérienne    "L'Algérie n'enverra pas de soldats au Sahel"    Un ancien chef de daïra en appelle à Tebboune    175 personnes infectées et 4 décès en 24h    Le président sous les verrous    La défense réclame la présence des accusés    Relaxe pour le maire d'Afir    Le président Tebboune appelle au changement des mentalités et met en garde contre la contre-révolution    Les députés jusqu'au bout de leur... immunité    Protesta des fonctionnaires du secteur de la jeunesse    "Les revendications du Hirak populaire authentique atisfaites, pour la plupart"    Macron reconnait la torture et l'assassinat d'Ali Boumendjel par l'armée coloniale    Une Fédération pour les énergies renouvelables    Une fake news fait flamber les prix    Une femme égorgée à son domicile    Fin de cabale pour les cambrioleurs de la poste de Bouhamza    La 2A devient GIG-Algeria    Bétonnage tous azimuts des terres agricoles    Trois romans algériens sur la longlist    «J'ai commencé l'écriture à l'âge de 13 ans»    Vendue à plus de 8 millions d'euros    Digital Gate International Film Festival: le court métrage algérien "Mania" primé    Les clubs algériens dans la tourmente    Le CRB dos au mur    PM Lesotho: "Nous poursuivrons la lutte pour libérer le peuple sahraoui du colonialisme"    ONU: le Polisario dénonce la description "ambiguë" et "incohérente" de la situation au Sahara occidental    Coronavirus: 175 nouveaux cas, 143 guérisons et 4 décès    Bechar: enregistrement audio de chansons et musiques du patrimoine Korandji    FC Barcelone: Griezmann serait bien sur les tablettes de Man U    Quinze associations font front commun contre la normalisation    Le CRB, le MCA, l'ESS et la JSK exempts du tour préliminaire    Nicolas Sarkozy condamné à trois ans de prison    Euro-Med Monitor exprime sa profonde inquiétude    Le principal opposant retire sa candidature    Lecture scénique des "Filles de Bernarda" au TNA    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





PERTURBATIONS DANS L'APPROVISIONNEMENT EN MEDICAMENTS : Les médecins sont mis dans l'embarras !
Publié dans Réflexion le 30 - 10 - 2018

Les perturbations dans l'approvisionnement en médicaments des pharmacies d'officine et des établissements de santé se poursuivent et la liste des médicaments peu disponibles ou totalement absents dans les réseaux de distribution s'allonge un peu plus chaque semaine.
A la mi-août, le Syndicat national des pharmaciens d'officine (Snapo) avait estimé à 150 le nombre de médicaments en rupture de stock et à la mi-septembre, Lotfi Benbahmed, président du Conseil national de l'ordre des pharmaciens avait avancé le chiffre de 240 médicaments. « Beaucoup plus !» affirme un pharmacien à Alger-Centre. « Il y a les médicaments qui sont en rupture de stock, qu'on ne voit plus dans les listes des distributeurs et il y a d'autres qui sont livrés au compte-gouttes. Pour la Ventoline par exemple, on recevait dix boîtes une ou deux fois par mois à condition d'acheter chez le même distributeur une certaine quantité d'autres médicaments », explique-t-il. Toutes les classes de médicaments sont touchées par la pénurie. Dans la liste, on retrouve des antibiotiques importants comme Amoxypen, Flagyl, Ospexin, ou la Gentamycine, des anti-inflammatoires largement prescrits comme le Clofenal ou le Fradene ou encore, des médicaments d'hématologie comme Lovenox et Riabal. Parmi les médicaments rares ou introuvables, certains sont inscrits sur la liste des médicaments essentiels de l'OMS. Le Gardénal (Phénobarbital), un antiépileptique important dans le traitement des patients au long cours ou dans les cas d'urgences était sous tension depuis des mois, avant de disparaître des étals des pharmacies, selon des médecins et pharmaciens. La Ventoline (Salbutamol en suspension pour inhalation) que les asthmatiques se procurent avec beaucoup de difficulté depuis la fin 2017 reste rare dans les officines et les malades n'ont souvent d'autre espoir de s'en procurer que de solliciter la Pharmacie centrale des hôpitaux (PCH) située à Oued Smar, à l'est d'Alger. Les médecins sont mis dans l'embarras par cette pénurie qui perdure depuis plus de dix mois et à cause de laquelle de nombreux cas qui se présentent aux urgences ne sont pas pris en charge, selon des médecins du secteur public. « Lorsque le patient fait le tour des pharmacies avec son ordonnance et qu'il revient chez le médecin prescripteur en lui disant que 50% des produits ne sont pas disponibles, le praticien se retrouve obligé chercher des produits de substitution et s'éloigne alors des schémas thérapeutiques recommandés », explique le Dr Merabet, président du Syndicat national des praticiens de la santé publique (SNPSP). « Cette solution n'est pas idéale mais les médecins n'ont pas le choix », ajoute-t-il

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.