Les différentes logiques du pouvoir de 1963/2019    MOUVEMENT POPULAIRE : Bouabdellah Ghlamallah insiste sur l'unité nationale    JOURNEE NATIONALE DE L'AVOCAT : Nouvelle marche pour le respect de la volonté populaire    TRANSFORMATEURS ELECTRIQUES DEFECTUEUX : Un danger pour les citoyens de Tiaret    PROTECTION DES VEGETAUX : Nouvelle alerte au mildiou à Ain Nouissy et Hassi Mamèche    MASCARA : Saisie de comprimés de psychotropes à Baba Ali    La nuit a toujours peur du soleil    MINISTERE DE LA CULTURE : Abdelkader Bendamèche nommé directeur de l'AARC    Les Canaris invitent leurs partenaires    Thierry Froger explique son départ    Un seul mot d'ordre : «Système dégage»    Trucs et astuces    Pas de communication    Benzia et Slimani s'entraînent hors du groupe    Les 4 samedis    Rencontre avec une «bleue» des marches    «Libérez la télévision»    Propos de Trump sur le Golan occupé : La Syrie et des pays arabes dénoncent la position américaine    Chlef: Le commerce informel fait toujours parler de lui    Blida: Collision entre un bus et deux camions, 1 mort et 11 blessés    Intempéries: Des inondations et des routes coupées    CHU d'Oran: Lancement des travaux de rénovation du réseau AEP    Aéroport Ahmed Benbella: Saisie de 108 cartouches de cigarettes    Alors que les manifestants contestent toute ingérence étrangère: Paris émerveillée, Moscou prudente    Conflit OM-JSK: La FAF appelle les deux présidents à la sagesse    CAN-2019 (U23) : Guinée Equatoriale - Algérie: Aujourd'hui à 18h00 - Les Algériens pour prendre option    Mohamed Mebtoul à Médiapart: «Bouteflika et sa clientèle continuent de mentir au peuple»    Contrat de partenariat entre la Fédération algérienne et BP jusqu'en 2020    Meeting du Front El Moustkbal à Aïn Temouchent    Une autre étape du processus du règlement du conflit    La Ligue arabe dénonce la saisie des recettes d'impôts par l'occupant israélien    La solution de classe mondiale pérenne et performante pour l'efficacité énergétique des bâtiments AIRIUM    Prenez votre envol avec la technologie intelligente de LG    Plantation de plus de 2.000 arbustes à Ghardaïa    L'étanchéité déjà défectueuse    La FNAI alerte contre des transactions immobilières douteuses    Tizi Ouzou au rendez-vous    Une cache contenant des armes et des munitions découverte à Tamanrasset    La Guinée Bissau croit en la qualification    L'Algérie décroche 37 médailles dont 9 en or    Une production d'oeuvres sur fond de contestations    L'Algérie est devenue un "exemple à suivre"    Une "conférence nationale" en avril pour dresser une "feuille de route"    Les explications de l'ambassade US    Des familles évacuées et plusieurs routes coupées    "C'est l'Algérie qui décide de son avenir"    Création prochaine de la 1re école de musique militaire en Afrique    Hommage à Jean-Luc Einaudi, historien du 17 octobre 1961 et combattant de la vérité, décédé le 22 mars 2014    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La communication, faut-il le dire !
Publié dans Réflexion le 15 - 02 - 2019


Le Premier ministre avait mis en avant une défaillance en matière de communication. Ahmed Ouyahia avait, à cet effet, appelé les walis à riposter aux campagnes qui enflamment les réseaux sociaux et face auxquelles les autorités politiques font preuve d'une indolence qui tend à accréditer les informations – souvent fausses – relayées sur Internet et parfois même dans certains médias. Le Premier ministre avait voulu, ainsi, libérer les responsables locaux de la chape de plomb qui pèse sur eux en raison de l'hypercentralisation de la décision. De nombreuses autres erreurs de communication ont été commises ces derniers mois, des annonces officielles ayant été annulées et remplacées par des communiqués invalidant des décisions prises auparavant. Un cafouillage qui n'a pas manqué de nourrir des doutes chez l'opinion publique sur la gestion des affaires de l'Etat. La communication, talon d'Achille de nos institutions, se verra-t-elle accorder la place importante qui lui revient ? Le Premier ministre semble convaincu de cette nécessité. Il reste à joindre le geste à la parole. Ahmed Ouyahia avait admis lors de sa conférence de presse animée le 2 février dernier, que le gouvernement «ne sait pas communiquer». Le secrétaire général du RND répondait à une question qui s'adressait beaucoup plus au Premier ministre au sujet de la «domination de la tendance kabyle au sein de l'Académie de la langue amazighe». Ahmed Ouyahia avait alors corrigé l'erreur en faisant savoir que sur les quarante membres de cette instance – tous des docteurs à l'exception de quatre –, huit représentaient les Aurès. Une région «majoritaire donc», avait argumenté le chef de l'Exécutif. Donc, la première urgence pour le gouvernement a trait à la nécessité d'adapter la communication institutionnelle à l'ère du numérique et des réseaux sociaux. Pour le gouvernement, utiliser ce mode de communication direct est vital. Ouyahia a ainsi souligné le côté subversif des réseaux sociaux, dont certains sont accusés de «porter atteinte à la sécurité publique».

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.