Le général Kaidi nommé à la tête du DEP    COMMUNICATION : Belhimer promet "l'assainissement" du secteur de la publicité    LA SPECULATION ET LA FRAUDE : Rezig annonce la radiation des commerçants coupables    OUARGLA :Une fille de 9 ans succombe au Covid-19    Le premier président de la Cour suprême et la présidente du Conseil d'Etat font don d'un mois de leurs salaires    MESURES PREVENTIVES CONTRE LECOVID-19 : Les visites dans les maisons de retraite interdites    Report des examens d'attestation de niveau    « Casser » RAJ en condamnant Abdelouahab Fersaoui    Lutte antiterroriste: découverte d'un pistolet mitrailleur et trois bombes artisanale à Boumerdes et Djelfa    JM Oran-2022: "ambitions revues à la hausse"    Plus de 186.000 entreprises dotées d'un NIS au premier semestre 2019    Ouargla/Covid-19: divers programmes à distance au profit des enfants durant le confinement    Chay : "La JSK a toujours fait preuve de solidarité dans les moments difficiles"    Abdelouahab Fersaoui condamné à une année de prison ferme    Moscou et Riyad "proches" d'un accord    Les avocats demandent l'annulation du verdict de la Cour d'Alger    Les feuilles de l'automne    Les écoles privées aux abonnés absents    La détresse des ouvriers accentuée    L'infrangible lien…    Des dizaines d'artistes prennent part à la campagne #WeAreItaly    Diffusion d'un riche programme pour petits et grands    Report du colloque national sur les balcons du Ghoufi    Onu : Guterres exhorte les Etats à protéger les femmes    Les réfugiés embauchés dans l'agriculture    Impact de la pandémie de coronavirus sur les Etats africains : Les sombres prévisions du Quai d'Orsay    Larbi Ounoughi installé à la tête de l'anep    Industrie et pandémie de Covid-19 : Les groupes économiques publics augmentent leurs capacités de production    Impact de la pandémie de Covid-19 : Allégement des mesures fiscales pour les entreprises    Elle était la première femme parachutiste de l'Algérie post-indépendance : Décès de Mme El Moussaoui Fatima    Arabie Saoudite : Sanction financière pour le défenseur Benlamri    NAHD : Pas de ponctions sur salaires    JS Kabylie : Solidarité au profit des communes    Festival du film virtuel : Appel à candidature    Concours de Photographie : En connexion directe avec l'Espagne    Oran : Concours du meilleur conte pour enfants sur internet    Division nationale amateur - Ouest: Entre satisfactions et déceptions    Blida: Le lourd tribut payé par le corps médical    Les horaires des administrations fixés de 8 h à 14 h dans neuf wilayas    «Le crépuscule des contours d'un nouveau monde»    Le président du RAJ condamné à un an de prison    Les prix flambent sur les marchés internationaux    Les professionnels de la presse "concernés par le confinement"    Sahara occidental: le retard dans la désignation d'un envoyé spécial de l'ONU conduira vers un dérapage certain    Covid-19: Aboul el-Gheit avertit contre une propagation parmi les Palestiniens détenus    Coronavirus : report du colloque national sur les balcons de Ghoufi prévu initialement à Biskra    Un député français saisit le procureur de Paris    3 personnes interpellées    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





DEGRADATION DU SOLDE COMMERCIAL : Les experts tirent la sonnette d'alarme
Publié dans Réflexion le 21 - 08 - 2019

La dégradation du solde commercial de l'Algérie, durant le premier semestre 2019, était prévisible et liée à la nature de la structure de l'économie nationale, marquée par l'absence d'autres moteurs de la croissance des exportations, ont expliqué des experts économistes algériens.
L'Algérie qui a vu, encore une fois, son déficit commercial se creuser à fin juin 2019 jusqu'à atteindre 3,18 milliards de dollars contre un déficit de 2,84 milliards de dollars à la même période en 2018, se trouve aujourd'hui dans l'obligation de changer de cap et s'orienter efficacement vers l'investissement productif, selon les experts interrogés par l'APS. A ce titre, l'économiste Mustapha Mekideche pense qu'"il va falloir trouver des solutions efficientes pour réaliser une croissance économique diversifiée". Ceci demeure, à ses yeux, un défi "fondamental". L'expert a, à ce propos, tenu à souligner que la dégradation du solde commercial de l'Algérie durant les six premiers mois de 2019 est "structurelle" et s'inscrit plus globalement depuis plus d'une décennie. Plus explicite, il dira que l'absence d'autres moteurs de la croissance des exportations, conjuguée à l'instabilité du marché pétrolier, ont mené l'Algérie tout droit vers cette situation de déficit commercial. "C'est mécanique !", a-t-il indiqué. Selon lui, pour sortir de cette situation, l'Algérie devrait s'orienter vers une politique de diversification "significative" de son économie, en relançant le secteur industriel. "Tant qu'on n'aura pas réglé ce problème structurel, la situation de notre commerce extérieur va inévitablement s'aggraver", a-t-il mis en garde. Ceci, a-t-il enchainé, d'autant que les prix de pétrole ne se sont toujours pas stabilisés, compte tenu du contexte géopolitique international, mais aussi de la baisse de la demande mondiale en énergie, résultant de l'escalade du conflit commercial entre la Chine et les Etats- Unis. Aux yeux de M. Mekideche, il va ainsi falloir "remettre à plat l'ensemble de la politique de ré-industrialisation de l'économie nationale". Or, cette politique, selon lui "ne produit pas des ressources en devises pour le pays". "L'Algérie a mis en place un modèle économique qui absorbe plus de devises et qui ne permet pas, en contrepartie, à ses produits de se positionner sur les marchés internationaux", a- t-il fait remarquer Ainsi, le creusement de la balance commerciale, durant le premier semestre écoulé est le résultat de ce modèle économique.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.