Gouasmia, nouveau commandant de la gendarmerie    L'eau, le feu, l'argent et les enquêtes    Mutualisation des compétences et passage de témoin    Niveau «yet'karkar» !    Lancement officiel de la commercialisation de produits de finance islamique    Pas d'Algériens parmi les victimes des explosions survenues à Beyrouth    Le nouveau SUV Enyaq iV se dévoile    Un SUV pour les pays émergents    Premiers essais de Vision-S    Sit-in des supporters pour réclamer la 2e place au classement    Réunion du bureau fédéral lundi prochain    Manchester United et l'Inter : objectif «Final 8»    Un pays à déconfiner    3 649,5 hectares du massif forestier et arbres fruitiers partis en fumée    Les modalités restent à fixer    2 employés morts dans l'effondrement partiel d'un tunnel minier à Chaâba-el-Hamra    Black is King, le film de Beyoncé célébré, mais aussi critiqué    La pandémie joue les trouble-fêtes    Controverse sur la «grande Albanie» : Dua Lipa dit avoir été mal comprise    La famille Bouchaoui sans acte de propriété    L'infrangible lien...    Infantino "respectera toute décision" de la commission d'éthique    "Des mesures inadaptées", selon le Game    L'ex-roi d'Espagne Juan Carlos serait en République dominicaine    17 morts dans des inondations dans le Nord    Charbel Wehbé, nouveau ministre des Affaires étrangères    "La pandémie exige de repenser l'acte pédagogique"    La crise des déchets persiste à Constantine    Les walis sommés de transmettre les registres de doléances à la Présidence    L'aide humanitaire ne suffit pas    Signature de conventions de partenariat    La fille des Aurès    Se reconstruire après la tragédie    "Aucun échec n'est une mort définitive"    Karim Younes se livre    Histoire. Lutte du peuple algérien pour l'Indépendance : 1958, une année charnière    Décès du Pr Jean-Paul Grangaud : Condoléances du ministre de la Santé    Explosions au port de Beyrouth: Message de condoléances et de compassion du Président Tebboune à son homologue libanais    Décès du khalife général Médina Baye (Sénégal): Condoléances du Président Tebboune    USTOMB et Tosyali Holding Algérie: Vers la mise en place de formations professionnalisantes    Ghardaïa: Sept blessés graves dans une collision    Lobbyiste américain engagé par Haddad: Le parquet général ouvre une enquête    WA Tlemcen: Le Widad retrouve la place qui lui sied    Tiaret: La ville n'aura pas son tramway    Pénurie de plus de 200 médicaments    Les clubs ne savent plusà quel saint se vouer    "Sonatrach n'est pas impliquée dans l'affaire du fuel frelaté au Liban"    Ce que prévoit la loi    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





SONELGAZ PENALISEE PAR LES CREANCES DUES AUX COMMUNES : 70 milliards de dettes pour Oran et Bir El-Djir
Publié dans Réflexion le 20 - 10 - 2019


Le portefeuille des créances impayées détenues par la Société de distribution de l'électricité et du gaz (Sonelgaz) sur ses abonnés dans la wilaya d'Oran au 31 août 2019 a atteint les 70 milliards de dinars pour les deux communes d'Oran et Bir El-Djir, selon un communiqué de presse de l'entreprise. Ce manque à gagner qui pèse lourdement et négativement sur la dynamique interne de l'entreprise en matière d'amélioration des prestations de service est la conséquence directe d'un cumul de créances des années précédentes. La Sonelgaz menace de couper l'électricité aux mauvais payeurs. Les responsables de la Sonelgaz ont souligné que leurs services ont déployé tous les moyens afin d'inciter les abonnés à honorer leurs dettes . La société lance un appel à ces abonnés pour régler leurs factures afin d'éviter les coupures. À défaut, la société va entamer une campagne de coupure. La campagne va toucher les mauvais payeurs. Les coupures d'électricité se présentent aujourd'hui comme l'ultime recours, après avoir utilisé tous les moyens préventifs et de sensibilisation pour amener ces mauvais payeurs à honorer leurs engagements. La société de distribution de l'électricité et du gaz d'Oran invite, enfin, ses abonnés, à respecter les délais de paiement et que dorénavant des mesures seront prises d'une manière stricte. Toute personne dont l'alimentation a été coupée devra non seulement s'affranchir de sa dette mais qu'en plus il devra payer des frais supplémentaires pour être reconnectée au réseau, et ce conformément aux dispositions de l'arrêté ministériel n° 482 du 05 juin 2016.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.