Covid-19: 532 nouveaux cas, 474 guérisons et 9 décès    Le général Gouasmia nouveau commandant de la Gendarmerie    La défense de Khalida Toumi évoque une détention ‘'illégale''    TRIBUNAL DE SIDI M'HAMED : 4 ans de prison requis contre le journaliste Khaled Drarni    Effondrement d'un tunnel minier à Ain Azal: Tebboune présente ses condoléances    INCENDIE A LA FORET DE CANASTEL (ORAN) : Deux hectares de pins d'Alep partis en fumée    CONSTANTINE : Saisie de 90 000 comprimés de psychotropes    Réouverture prochaine des mosquées: appel au respect des mesures préventives    JO-2020: "les athlètes d'élite ont besoin d'un suivi physique et mental individualisé"    Football : la LFP propose de baptiser le stade de Saïda au nom de Saïd Amara    Mandi, un autre Algérien en Premier League ?    Révision du calendrier des demi-finales    Marche des supporters de l'ES Sétif    Les travailleurs de l'Enad de Sour-el-Ghozlane en colère    Effacement des pénalités et rééchelonnement des dettes    El Mou'amara !    LE SOIR D'ALGERIE FÊTE SES 30 ANS    L'Assemblée générale extraordinaire du GS Pétroliers mercredi...    Stéréotypes stériles ou regard objectif    Artisan de la réconciliation en Irlande du Nord : John Hume est mort    US Tébessa : Le club victime de son propre entourage    Barrage éthiopien sur le Nil: le Soudan, l'Egypte et l'Ethiopie reprennent leurs pourparlers    Covid-19 et Toufik-34    Nouvelles de Tiaret    Marché des assurances : Marco Cuneo, nommé CEO d'AXA en Algérie    Relations franco-algériennes : Confrontation des mémoires    Sidi Bel Abbès : Perturbation de l'alimentation en eau durant l'Aïd    Circonscription administrative de Rouiba : Plus de 13 000 peaux de mouton collectées    Un hommage aux musulmans morts pendant les deux guerres mondiales : «Leur sacrifice nous engage tous»    Les obsèques de Gisèle Halimi célébrées le 6 août à Paris : «Je veux crier fort pour ces voix qui se sont tues et celles que l'on ne veut pas entendre»    Nouvel Ouvrage de Ammara Bekkouche édité par le CRASC : Une réflexion originale sur comment cultiver l'urbain à Oran    Lancement du concours de lecture créative par l'ONUDC : Le conteur Mahi Seddik parmi le jury de sélection des lauréats    Décès du Dr Cherifi Mohamed, un des fondateurs de l'ONEC    Chlef: Le nouveau chef de la sûreté de wilaya installé    FAF - Après l'arrêt du championnat: Des dirigeants de clubs montent au créneau    Boulevard «Emir Abdelkader»: Un immeuble menaçant ruine suspend un arrêt du tramway    Rachat et matières essentielles: Le ministère de l'Education dément les rumeurs sur le bac    Des départs plus grands !    DECOMPTE ET ANNIHILATION    Djerad parle d'"actions préméditées"    Ankara dénonce un contrat pétrolier américano-kurde en Syrie    Verdict pour quatre suspects    Le Liban s'enferre dans une crise multiforme    Pour un élargissement des domaines de compétences    Le périmètre irrigable a augmenté à Souk Ahras    "La pensée d'Albert Memmi est sans compromission"    L'émergence du monothéisme en Afrique du Nord    18 civils tués dans une attaque du groupe terroriste Boko Haram    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





COUR D'APPEL D'ORAN : 5 ans de prison requis contre 04 passeurs de harraga
Publié dans Réflexion le 22 - 10 - 2019


Il ne se passe pas une semaine sans qu'on n'entende pas parler de groupes de ‘harraga', des deux sexes, qui ont tenté de rejoindre l'autre rive de la Méditerranée. Quitter le pays est le « rêve » d'une bonne partie des jeunes Algériens. Lundi, devant la Cour d'appel, le procureur a requis une aggravation de la peine contre trois des quatre passeurs, pour les chefs d'accusation d'organisation et aide à l'émigration clandestine. Condamnés en première instance à trois ans de prison ferme, le procureur de la cour d'appel vu la gravité des faits, a requis cinq ans de prison ferme. Cette affaire remonte au 27.08.2019, lorsqu'une embarcation voulait quitter le port d'Oran afin de n'attirer aucune attention. Malheureusement, les éléments sécuritaires se trouvant sur place, ont réussi à repérer ce manège. Ce qui les fera agir immédiatement. A leur vue, le conducteur de cette embarcation prendra la fuite. Une fois intercepté et fouillé, il a été trouvé au niveau de ce petit bateau, 9 jerricans d'une capacité de 30 litres remplis d'essence ainsi qu'un appareil GPS et la somme de 111 000 dinars. Interrogé, il nia en bloc les faits puis par la suite il a divulgué une partie. Poursuivant leur enquête, les investigations permettront d'identifier les 3 autres mis en cause qui ont fait l'objet d'arrestation. Selon les éléments de l'enquête, ces mis en cause faisaient sortir cette embarcation du port d'Oran équipée afin d'aller récupérer des harraga avec un autre bateau. Cités à la barre de la cour d'appel, les mis en cause n'ont pu répondre convenablement, ce qui les conduiront vers des contradictions, qui les chargeront. Chacun des prévenus tentera de se disculper. Mais l'analyse de leur portable fera ressortir que les prévenus étaient en contact entre eux et avec d'autres personnes. La défense plaidera les circonstances atténuantes. La loi ne tolère pas les passeurs de harraga; ils sont nombreux à avoir été jugés devant les Tribunaux et Cours de la wilaya d'Oran.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.