Explosion de Beyrouth: le président du Conseil constitutionnel exprime sa solidarité    Ouverture progressive des mosquées: appel au respect des protocoles sanitaires    Le Président Tebboune préside la réunion périodique du Conseil des ministres    Les pharmaciens saisissent Tebboune    L'ANBT et le "faux communiqué"    "Il faut revoir l'architecture du financement de l'économie"    Si ça va au ralenti, c'est à cause de lui !    Le suspense perdure    Ben Selmane accusé de tentative d'assassinat    Un siècle, ça suffit !    Quatre avions d'aides décollent d'Alger vers Beyrouth    Un siècle de foot et de lutte    Plus qu'un journal, une école de formation    Ciccolini et son staff s'expriment sur leurs ambitions    Mandi reprendra demain    Rachid Nekkaz sort de l'isolement    Un activiste du Hirak arrêté    Tremblement de terre d'une magnitude de 4,3 degrés près de Sidi Ghiles    Baisse des hospitalisations à partir du 25 juillet    2 morts et 4 blessés dans une collision    Le saviez-vous... ?    Installation d'une commission d'évaluation des dégâts    ...CULTURE EN BREF ...    Guéri de la Covid, Placido Domingo nie de nouveau tout    L'histoire de la gauche en Algérie, du PCA au Mouvement social    Vers une exploitation optimale des sites archéologiques et des musées    Lésion méniscale pour Boudaoui    Association La Radieuse : Hommage à Saïd Amara    MCA : Aymen Rahmani met fin au suspense    Acheminement d'une cargaison d'aides humanitaires au profit du peuple sahraoui    En prévision de sa réouverture : Protocole sanitaire pour les visiteurs du jardin d'essai    Chlef : Un meilleur éclairage pour le centre-ville    Parution. Amel Et Ses Sœurs de Leila Souidi : Hommage à vingt femmes algériennes d'exception    Equipe nationale: Aouar convoqué lors du prochain stage ?    80 logements LPA de Bir El Djir: Les souscripteurs s'impatientent, le promoteur s'explique    LES BAGNES INEDITS    La royauté et l'immunité    L'algérianite ou le rêve éveillé de Mustapha    La réunion périodique présidée par Tebboune    Le stockage des produits dangereux est interdit depuis 45 ans    Amar Bellani dénonce et répond au Makhzen    Après le choc, la colère !    Les 4 samedis    Vaste mouvement dans le corps des magistrats    Le PAD tire à boulets rouges sur le pouvoir    Le wali d'Annaba retire sa plainte contre Mustapha Bendjama    21 morts dans une attaque dans le nord du pays    Après Mme Dalila, Mme Maya, voilà Mme Sabrina : «arnaque-party ?»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Ecouter la musique pourrait réduire les crises d'épilepsie
Publié dans Réflexion le 03 - 07 - 2020

En 1993, une recherche américaine publiée dans la revue "Nature" a exploré dans quelle mesure l'écoute d'une partition de Mozart pouvait contribuer à améliorer les sens spatio-temporels chez les patients épileptiques. Une étude canadienne a testé l'efficacité du fameux "effet Mozart" sur une dizaine de patients épileptiques afin de déterminer dans quelle mesure l'écoute d'une partition de ce grand compositeur pouvait influer sur la fréquence des crises. Une autre musique a été diffusée aux patients, afin de juger l'efficacité de la méthode par le biais d'une "pièce témoin".
La musique classique serait-elle un remède naturel ? Selon des chercheurs du Krembil Brain Institute at Toronto Western Hospital (Canada), elle pourrait en tout cas aider les patients épileptiques à gérer la fréquence de leurs crises. Plus précisément, c'est la partition "Sonate pour deux pianos en ré majeur, K. 448" du grand Wolfgang Amadeus Mozart qui exercerait ces vertus thérapeutiques.
Pour parvenir à ces conclusions, les scientifiques ont suivi pendant une année complète treize patients souffrant d'épilepsie. Si elle peut paraître insolite, l'expérience n'est pas nouvelle. En 1993, une recherche américaine publiée dans la revue "Nature" a exploré dans quelle mesure l'écoute d'une partition du grand compositeur autrichien pouvait contribuer à améliorer les sens spatio-temporels chez les patients épileptiques. Suite aux résultats probants obtenus à l'issue de l'étude, de nombreux essais ont suivi. A tel point que l'on parle aujourd'hui de "l'effet Mozart".
"Au cours des 15 à 20 dernières années, nous avons beaucoup appris sur la façon dont l'écoute d'une des compositions de Mozart chez des personnes épileptiques semble réduire la fréquence des crises. Mais l'une des questions auxquelles il fallait encore répondre était de savoir si les individus montreraient une réduction similaire de la fréquence des crises en écoutant un autre stimulus auditif - faisant office de pièce témoin - par rapport à Mozart", explique la Dre Marjan Rafiee, qui a dirigé l'étude. Au cours des trois premiers mois, la moitié des patients a écouté la Sonate de Mozart une fois par jour, puis est passée à une autre version à la tonalité brouillée pendant le même laps de temps.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.