La réalisation de la seconde tranche de la pénétrante reliant Batna à l'autoroute Est-ouest autorisée    Campagne référendaire : voter "oui" pour éviter les dysfonctionnements antérieurs    Real Madrid: Zidane défend Isco    AGO de la FAF: plusieurs points seront débattus le 27 octobre à Alger    Accidents de la route: hausse sensible du nombre de blessés et de morts en une semaine    SADEG invite ses clients à régler leurs factures    Coronavirus : 252 nouveaux cas, 136 guérisons et 7 décès    Zones d'ombre à Tipasa : 60 nouveaux bus pour le transport scolaire    Cour d'Alger: report du procès en appel de l'affaire Mahieddine Tahkout au 28 octobre    NAHD : Leknaoui fait le point sur la préparation    Bouchachi apporte son soutien à Mohcine Belebbas    ‘'DEBUT 2021'' A CONSTANTINE : Mise en exploitation de l'extension de la ligne du tramway    Libye: l'ONU relève des signes d'apaisement quant à un règlement définitif de la crise    Une journée d'étude sur le droit à l'expression des peuples en lutte pour l'indépendance à Tindouf    RENTREE SCOLAIRE : Tebboune adresse ses vœux de réussite aux élèves    CHLEF : Démantèlement de deux réseaux de trafic de psychotropes    SIDI BEL ABBES : Sortie d'une promotion de 415 agents de rééducation pénitentiaire    HOPITAL DE TLEMCEN : Le service Covid-19 fermé pour travaux    PLF 2021: la Commission des finances de l'APN appelle à alléger la pression fiscale    Real : Encore 3 semaines d'absence pour Eden Hazard ?    MDN : 21 narcotrafiquants arrêtés et plus de 10 qx de kif traité saisis en une semaine    Porsche affiche des chiffres solides    La LFP rejette la demande d'annulation de la licence de Rooney    Dacia Spring Le «low cost» s'électrifie    L'autre révolution de Renault    Renvoi des procès de Yanis Adjlia et Dalil Yamouni    Précisions du P-DG Electro-Industrie d'Azazga    Washington prêt à des discussions avec Moscou    Fiat Chrysler investira 1,5 milliard de dollars au Canada    Vers le renforcement de la législation    3 morts et 6 blessés dans un accident de la route    "La langue maternelle est une langue naturelle que rien ne peut effacer"    Le Sila, vitrine du monde de l'édition en Algérie    "La formation pour élever le niveau de la chanson"    Après Black Lives Matter, les musées américains sortent du silence    Une romance méconnue entre Roosevelt et une princesse norvégienne    Sanjay Dutt, la star de Bollywood en détresse, confirme le diagnostic de cancer    Tissemsilt: Une exploration prochaine des capacités hydriques de la région    Djerad entame une visite de travail et d'inspection dans la wilaya de Batna    Industrie de l'électroménager et de l'électronique: Des milliers d'emplois menacés    Après l'achèvement des travaux d'extension de l'usine de Fleurus: Knauf reprend ses exportations    Un prix pour défier la faim    Si Ahmed nous a quittés    Football - Ligue 1: Un nouveau système en vue ?    Ligue des champions d'Europe: Le Real, Liverpool et City sur leurs gardes    SUSPICION    Professeur décapité en France: La confrérie alawyya condamne    Un scandale nommé Ali Haddad    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





LE PRESIDENT TEBBOUNE AFFIRME : ‘'Il est temps d'opérer le changement''
Publié dans Réflexion le 21 - 09 - 2020

Le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, a déclaré, lors d'une entrevue accordée à des responsables de certains médias nationaux diffusée dimanche soir, que "si le peuple veut le changement, il est temps de l'opérer''.
Au cours de cette rencontre de nombreuses questions intéressant l'actualité nationale et internationale ont été abordées, M. Tebboune, a affirmé que la nouvelle Constitution "accorde des prérogatives à l'élu choisi par le peuple", soulignant que "si le peuple veut le changement, il est temps de l'opérer pour ne pas rester dans l'ambiguïté qui a prévalu auparavant". "'L'Etat algérien sera, après le référendum sur la révision constitutionnelle prévu le 1er novembre 2020, davantage moralisé et véritablement au service du citoyen et non pas au service d'un groupe de personnes qui exerce sur lui une autorité paternaliste", a-t-il ajouté, assurant que "le peuple décidera seul de son destin". Le Président de la République a fait part, au cours de cette entrevue, de son "souhait" de voir les citoyens "plébisciter le projet de révision constitutionnelle, pour qu'on puisse passer directement à la révision de la loi portant régime électoral, laquelle sera soumise au parlement pour donner naissance, si possible, à de nouvelles institutions élues avant la fin de l'année". Evoquant les changements les plus importants que consacrera la nouvelle Constitution, M. Tebboune a affirmé que la représentation sera "réelle à travers cette Constitution qui offrira de larges prérogatives aux élus". Le Président de la République a également évoqué le rôle dévolu aux jeunes dans le cadre de la nouvelle Constitution qui prévoit d'associer cette catégorie en sus de la société civile, devenue "pour la première fois constitutionnalisée et véritable partenaire dans la gestion de ses affaires". Plusieurs autres points ont été abordés par le chef de l'Etat au cours de cette rencontre, parmi lesquels le caractère "impératif" de la lutte contre l'argent sale en garantissant la transparence dans la gestion "de la base jusqu'au sommet". Ce phénomène "s'est propagé tel un cancer dans la société et doit être combattu", a insisté M. Tebboune, affirmant que "la loi sera intransigeante vis-à-vis de tous ceux qui recourent à l'argent sale". L'autre point important soulevé par le Président de la République a trait à la rentrée scolaire 2020-2021 qui ne pourra être effectuée, a-t-il fait savoir, qu'en "concertation avec le Comité scientifique et les médecins". L'Algérie ayant prioritairement opté pour "la protection du citoyen", il est "possible de programmer la rentrée scolaire en fonction de la situation pandémique de chaque wilaya", a déclaré M. Tebboune. Concernant la rentrée universitaire, le Chef de l'Etat a indiqué que l'Université aura la "liberté" pour en fixer la date, relevant qu'il "n'y aura pas un jour unifié pour la rentrée universitaire qui se fera en fonction de l'organisation et du planning de chaque établissement". Au plan économique, il a fait part de l'ouverture d'ateliers économiques "immédiatement après les élections" afin de réaliser un bond économique "en concertation avec tous les acteurs de la société". Ces ateliers, seront organisés par une commission nationale qui comprendra, entre autres, des économistes, des sociologues, des journalistes, des syndicalistes, des imams ainsi que toutes les autres catégories de la société", a souligné le Président Tebboune.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.