La position de Berlin sur le statut du Sahara occidental est la cause des frictions entre l'Allemagne et le Maroc    Un projet d'attentat déjoué à Alger    «Un courant obscurantiste tente de faire dévier la révolution»    Beldjoud préside l'installation du wali    Bou-Arréridj Verdict le 10 mars    La défense dénonce un mauvais traitement du détenu    À quel scénario s'attendre ?    Huiles de table - Communiqué de Cevital    Améliorer d'abord les conditions de vie    Tebboune reçoit les présidents de 3 partis    L'ambassade de France s'explique    Le parti AfD placé sous surveillance policière    Derbies au Centre, duels à l'Est et à l'Ouest    Mouassa s'éclipse, Abbès s'annonce    Cristiano Ronaldo rejoint Pelé avec 767 buts... ou pas    5 décès et 163 nouveaux cas    Mahrez, étincelant    2 armes à feu récupérées par les services de sécurité    Le Comité scientifique préconise une démarche spécifique    Le nouveau geste de Macron    Participation de 216 maisons d'édition    Lancement de la 1re édition du Festival international du court métrage d'Imedghassen    Des experts se penchent sur la restauration du mausolée d'Imedghassen    Skikda… Bariq 21 lance Green Farm    Bilan du MDN 49 narcotrafiquants arrêtés    Djilali Sofiane: Certains slogans scandés lors du Hirak pourraient mener au "dérapage"    Quel impact sur l'industrie de raffinage?    Varane, signature imminente?    La disette de Suarez inquiète    Messi fixe une deadline pour son avenir    RASD: la guerre contre l'occupant sera étendue jusqu'à la libération des territoires occupés    L'APLS poursuit ses attaques contre les forces d'occupation marocaine    Arrivée de l'avant-garde d'une unité d'observateurs du cessez-le-feu    La mafia du foncier dénoncée    Bourita sur des charbons ardents    Laurent Gbagbo absent mais pourtant omniprésent    L'Algérie tend la main à sa diaspora    La dépendance au pétrole se confirme    Un grand humaniste engagé    La gratin intellectuel rapproche les deux rives    Du caviar pour les siens    Education: Le ministre renoue le dialogue avec les syndicats    Ras El Aïn et Haï Sanawber: Relogement prochain de 3.000 familles    11.015 comprimés psychotropes saisis et un réseau démantelé    Rivière asséchée !    Récupération du foncier industriel inexploité: «Une première étape pour relancer l'activité économique»    El quinqui de ma grand-mère et l'antonomase    Démantèlement d'un réseau à Tipaza    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





LE WALI DE TIARET RASSURE LA POPULATION DES ZONES D'OMBRE : 600 milliards de cts pour 390 projets
Publié dans Réflexion le 26 - 12 - 2020

L'intervention du wali de Tiaret, Mr Deramchi Mohamed Lamine, sur les ondes de la radio F.M, a été amplement salutaire pour la population qui a subi les affres des décennies sanglantes et aussi, les conséquences de la marginalisation, sur ordonnance des gestionnaires des collectivités et certains responsables insoucieux et qui se sont démarqués de leurs responsabilités par laxisme.
Le simple recensement opéré par les soins du wali, est en lui même, un repère illustratif des mauvaises gestions qui se sont succédées et aussi les enveloppes consistantes qui ont été injectées auparavant et cela en dépit des réticences observées par les services de programmation et de suivi des projets, qui n'ont rendu aucun bilan publiquement depuis la nuit des temps. Le wali, loin de pointer un doigt accusateur, a préféré rendre les pendules à l'heure et a donné de sérieuses instructions aux chefs de daïras et aux maires, de bien lui rendre quotidiennement le suivi des cours de réalisation, et c'est ce qui s'entend, à travers les statistiques révélées par le wali qui vient de déclarer et en même temps, rassurer la population de la wilaya de Tiaret et plus particulièrement celle en zones reculées, enclavées et déshéritées, que le développement économique, est, leur droit le plus absolu, en mettant l'accent sur l'ouverture des pistes ,l'alimentation en eau potable et le raccordement en électricité. Des priorités qui s'authentifient par la rigueur et l'abnégation du wali, restant dévoué au développement économique des zones d'ombre. Dans ce cadre, le wali a fait rappeler que depuis mars, les opérations de recensement des zones d'ombre, ont été lancées et il s'agit de 615 zones d'ombre réparties à travers les 42 communes du territoire de la wilaya, dont la superficie est classée 4eme au niveau de tout le territoire national. S'agissant de l'enveloppe dégagée, le wali dira que 600 milliards de centimes vont couvrir les exigences de 390 projets dont 61%,ont été livrés dans une première étape, et en un temps record, en dépit de grandes contraintes ,à l'exemple de la période du COVID 19.Dans le même contexte ,le wali dira que 310 projets seront livrés la fin de l'année en cours et concernant la 2 eme étape ,les 80 projets restants seront livrés entre le 3eme et 4 eme trimestre de l'année 2021.Les projets de grande utilité, seront frappés par le sceau d'urgence .Pour simple rappel ,les préoccupations des enfants des zones d'ombre, ont été prises en charge par le wali qui a déclaré que les élèves des zones d'ombre seront bien nourris avec des repas chauds ,le transport collectif a été mis à leur disposition et ils seront au chaud, car la totalité des écoles primaires a été raccordée en gaz de ville et les régions enclavées seront alimentées par des grandes bouteilles de gaz .Pour le wali ,la grande priorité, demeure la communication routière, autrement dit ,l'ouverture des pistes, l'alimentation en eau potable et l'électricité .Le reflet ambitieux du wali, à l'adresse des préoccupations citoyennes; parait relever les défis et corriger les "faux tirs" des anciennes gestions .

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.