CAN : Mido prévient Liverpool pour Salah    Barça : Des négociations compliquées pour Ter Stegen    Fonction publique: Toucher son salaire sans se déplacer    Une nouvelle carte du monde serait-elle possible ?    LFP: La Ligue fait un don d'un milliard de centimes    Pour faire face à la suspension des cours: Un «plan d'urgence» pour l'Education    Traitement à la chloroquine: L'optimisme du ministre de la santé    Pour avoir publié une vidéo «alarmiste visant à tromper l'opinion publique»: Une femme arrêtée à Oran    La lutte contre le Covid-19 va-t-elle autoriser de nouvelles dérives éthiques ?    L'ex-directeur de l'éducation: Tahar Brahmi n'est plus    Vers une saison blanche ?    Tebboune salue l'équipe médicale du CHU de Tizi-Ouzou    1.171 cas confirmés et 105 décès enregistrés    Le Président fixe les conditions    L'Opep+ va se réunir lundi par vidéoconférence    Mines antipersonnel: l'Algérie marque le journée internationale de sensibilisation au problème    Trois journalistes du quotidien Sawt El Akher sous contrôle judiciaire !    RAPATRIEMENT DES ALGERIENS BLOQUES EN TURQUIE : Plusieurs hôtels affectés à l'accueil    CORONAVIRUS EN ALGERIE : 1171 cas confirmés et 105 morts    Bengrina dénonce l'attaque d'une chaîne tv française contre l'Algérie    DEFENSE NATIONALE : Un terroriste et trois éléments de soutien éliminés en mars    MOSTAGANEM : Des TPE livrés gratuitement aux commerçants dans deux mois    Coronavirus: le ministre de la jeunesse et des sports rassure les athlètes    Décès de Kheddad: l'Organisation américaine des juristes rend hommage à un défenseur incontestable et un négociateur assidu    Quelles alternatives à la crise sanitaire, économique et financière ?    Mines antipersonnel: Tahar Salhi, une des victimes de la barbarie du colonisateur français    Recul de l'activité de Naftal de 50% depuis la deuxième quinzaine de mars    Des pluies, parfois orageuses, annoncées ce vendredi, au Centre du pays    Ligue 1-USM Alger: "les discussions avec Anthar Yahia ont bien avancé"    Covid19-compte spécial de solidarité: la LFP fait don de 10 millions de dinars    Coronavirus: l'Opep+ va se réunir lundi par vidéoconférence    Le numérique au secours de la culture à l'heure du confinement sanitaire    FMI: des mesures à engager assurant la reprise économique après le confinement    Un terroriste et trois éléments de soutien éliminés et des munitions saisies durant le mois de mars    « Le peuple du 1er Novembre et du Hirak saura relever le défi »    Le Mouvement El-Bina dénonce l'attaque féroce" d'une chaîne de télévision publique française contre l'Algérie    Tunisie : Un terroriste de Daech arrêté    Sahara Occidental occupé : 139 000 tonnes de poissons exportés illégalement par le Maroc    Appel à la libération des détenus d'opinion    Hamel écope de 15 ans de prison ferme    Sahara occidental : Décès du diplomate M'hamed Kheddad    Le syndicat et les travailleurs restent mobilisés    L'hommage de Larab Mohand Ouramdane aux arbitres    Un Chinois dans la tête d'un Algérien    Action de solidarité avec les confinés du Coronavirus : 10 000 ouvrages distribués    FAF - Réunion du BF: Réaction d'un fonds de solidarité    Le peuple cubain n'est-il pas ce merveilleux exemple qui indique la voie à suivre? La volonté de survie dans la dignité tout en marquant sa solidarité à l'international par élan humaniste    Le temps à l'émergence des start-up ?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Prise en charge m?dicale insuffisante, p?nurie criante et chert? des m?dicaments, campagnes de pr?vention occasionnelles, souffrances quotidiennes?
Les malades chroniques tirent la sonnette d?alarme
Publié dans La Voix de l'Oranie le 31 - 12 - 2008

C?est un v?ritable cri de d?tresse que le r?seau de huit associations de malades chroniques a lanc? hier au forum d?El-Moudjahid?
Abordant les r?sultats du 2?me Printemps du Patient qui a eu lieu ? la Biblioth?que nationale, le 1er avril 2008, M. Bouallag, coordinateur du r?seau et pr?sident de l?Association SOS h?patite, n?a pas manqu? de faire part, encore une fois, des pr?occupations qui minent le v?cu des malades chroniques et les probl?mes qui se posent cruellement ? eux au quotidien.
Selon lui, 14 millions d?Alg?riens sont atteints de maladies chroniques, soit 38% de la population touch?e par diverses pathologies (hypertension art?rielle, cancer, h?patite, insuffisance r?nale, sida, asthme). ?La souffrance commence depuis l?accueil jusqu?au traitement?, estime le coordinateur du r?seau qui a tenu ? appeler, pour la ?ni?me fois, les pouvoirs publics ? reconna?tre les maladies chroniques et ? ?impliquer le r?seau des associations dans les cercles d?cisionnels?. Il regrette, dans ce contexte, ?le d?sengagement du minist?re de la Sant? et celui de la Solidarit?? qui sont rest?s, selon lui, ?injoignables durant toute une ann?e?. Pourtant, le ministre de la Solidarit?, Djamel Ould Abb?s, s??tait engag?, lors de la 1?re ?dition du ?Printemps du patient?, ? d?signer deux interlocuteurs de son minist?re qui seront charg?s de travailler avec les associations des malades. ?Force est de constater que rien n?a ?t? fait jusqu?? aujourd?hui?, souligne-t-il. ?Idem pour ce qui est du ministre de la Sant? qui avait pourtant ordonn? ? son conseiller de prendre en charge les dol?ances des associations, rest?es sans suite ? ce jour?, dit-il. ?En somme, conclut-il ? ce propos, seul le minist?re du Travail tient compte de notre pr?sence en travaillant avec nous en concertation et d?une fa?on r?guli?re?.
Les repr?sentants des associations sont ainsi toujours ? interpeller les pouvoirs publics pour une r?elle prise en charge des malades chroniques sur tous les plans, en demandant aussi l?actualisation et l?application du syst?me de contractualisation CNAS-h?pitaux. Les recommandations du Printemps du patient, transmises aux diff?rentes instances (Pr?sident de la R?publique, Chef du gouvernement?) concernant notamment l?implication active du mouvement associatif dans le processus de contractualisation, l?activation de l?op?ration d?identification des malades chroniques d?munis, la g?n?ralisation du conventionnement pour toutes les maladies chroniques (CNAS-CASNOS), l?instauration d?un conseil de greffe d?organes, sont rest?es de vains mots. Et en d?pit des instructions fermes du pr?sident de la R?publique pour la mise en application effective du syst?me de contractualisation CNAS-h?pitaux, ? partir du mois de janvier dernier, les choses tra?nent encore et ?la responsabilit? incombe tout d?abord au minist?re de la Sant??, fait-on remarquer. S?y ajoutent, selon le r?seau d?association, l?environnement hostile, l?irresponsabilit? du corps m?dical, la p?nurie criante de m?dicaments? Ce sont autant de probl?mes pos?s qui restent jusqu?? aujourd?hui lettre morte. Malgr? les budgets colossaux et les discours officiels rassurants en Alg?rie, les malades chroniques d?plorent ainsi toujours les conditions pr?caires de leur prise en charge au niveau des ?tablissements de sant? et souffrent encore de rupture fr?quente en mati?re de m?dicaments.
La repr?sentante de l?association des asthmatiques critique, elle, les tarifs de r?f?rence soumis ? cette cat?gorie de malades dans la nouvelle liste des m?dicaments, les obligeant ? payer 50% du m?dicament. Et de marteler: ?Non seulement ils ne nous ont pas consult?s sur le syst?me de remboursement, mais ils savent bien que les premi?res causes de cette maladie sont li?es ?troitement au cadre de vie du citoyen et ? la d?mographie galopante!? De son c?t?, la repr?sentante de l?association des malades canc?reux lance un appel aux pouvoirs publics pour la pr?vention et le d?pistage pr?coce de ce mal cach? ainsi que la cr?ation d?unit?s d?centralis?es de chimioth?rapie. Elle tire la sonnette d?alarme sur le cancer du sein et surtout celui du col de l?ut?rus qui fait des ravages ? cause des mariages pr?coces, notamment dans le Sud du pays. Elle fait ?tat ?galement de la propagation de plus en plus de cancers du poumon et ceux ? l?origine des maladies professionnelles qu?on d?couvre g?n?ralement tardivement.
Pour sa part, le Dr Benachenhou, conseiller scientifique du r?seau, estime que les structures de prise en charge des malades chroniques sont ?clat?es. ?Ce qu?il nous faut aujourd?hui, dit-il, en plus des unit?s de sant? de base (EPSP), c?est une qualit? de prise en charge dans les h?pitaux et ? l?ext?rieur des h?pitaux.? Selon lui, on doit mettre le paquet d?sormais sur le c?t? pr?ventif qui a ?t? consid?r? de tout temps comme une coquetterie.
?Quelque 6 millions de malades chroniques sont atteints d?insuffisance r?nale -un nombre qui pourrait passer ? 8 millions en 2009- dont 13.000 h?modialys?s qui seront pr?s de 20.000 d?ici ? 2 ans?, a annonc? le SG des insuffisants r?naux. Mais le plus dangereux c?est que 40% des h?modialys?s souffrent de l?h?patite B ou C. Pour le Dr Benachenhou, le dialogue de sourds des pouvoirs publics a oblig? les associations alg?riennes des malades chroniques, qui sont livr?es ? eux-m?mes, ? ?tablir des contacts avec des ?trangers pour transmettre leurs dol?ances. En tous cas, le long calvaire des malades chroniques ne s?arr?te pas l?, pour une population ? risque qui ne demande qu?un petit geste pour l?all?gement de sa souffrance?


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.