La répudiation politique est-elle l'ADN du FLN ?    Y a-t-il un avion dans le pilote ?    Beda sur le front    Débit minimum à 2 méga et baisse des prix    Air Algérie s'explique et appelle les grévistes «à la raison»    Plusieurs annonces au Sénat    Le trumpisme : entre ruptures et continuité    Les 4 samedis    Echauffourées à Bab-el-Oued    La succession du Nigeria est ouverte, l'Algérie en outsider    Les Aiglonnes renoncent au boycott    Le cancer de la thyroïde, le troisième cancer féminin en Algérie    Un merveilleux «Safar» à travers l'art    Réouverture «au premier trimestre 2019»    Sakta brise le silence    Blida : Réalisation future de locaux commerciaux pour les jeunes    Ornières et nids-de-poule à Aïn Beïda    L'ornière de la violence    Produits pyrotechniques : Les douaniers procèdent à d'importantes saisies    Nouvelles d'Oran    Blida : Le ministre des Affaires religieuses et des Wakfs anticipe la célébration du Mawlid Ennabaoui Charif    «Ce pays qui n'a jamais voulu de moi, je l'aime pourtant !»    La folie des sénatoriales    Des témoins gênants que Ryad va promptement éliminer    Europe - Brexit : pour le meilleur et pour le pire    Le projet de la loi de finances adopté par l'APN    Bouclé hier par les forces de l'ordre: Nuit de rares violences à Bab El-Oued    Oran: Un cadavre de migrant rejeté par la mer    Le service de maternité du CHUO saturé: 1.200 hospitalisations et 800 accouchements en un mois    Lunetterie: Plus de 700.000 articles contrefaits saisis en 2017    Ould Abbès dégagé ?    Ligue 1 : PAC 2 CABBA 0: A sens unique    EN - Mohamed Farès forfait: Belmadi face aux aléas    Ligue 2: Gros chocs à Biskra et Chlef    Aïn Temouchent: Baba Aroudj a sa stèle    30e anniversaire de la proclamation de l'Etat de Palestine : M. Bouteflika réitère le soutien "indéfectible" de l'Algérie au peuple palestinien    France Football: Ahcène Lalmas au top des 10 icônes oubliées du foot africain    Prévention des risques d'inondations à Alger: Un plan préventif de la SEAAL pour contrôler plus de 60 points noirs    Il entamera sa rééducation dans quelques jours    Violence aux stades : El Habiri au chevet des policiers blessés à l'issue du match MCA-USMBA    Enigme et interrogations    Consolidation de la démocratie participative    92 commerces fermés    L'Onu lève ses sanctions    Partenaires pour un hommage à Alloula    Gabon : La Constitution modifiée pour pallier l'absence du président malade    En bref…    Tout un programme pour l'Algérie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La Zaouïa Sidi Abderrahmane Thaalibi : un repère pour l'enseignement coranique
Publié dans Algérie Presse Service le 17 - 08 - 2011

BOUMERDES - La Zaouïa Sidi Abderrahmane Thaalibi des Issers (Boumerdès) est en phase de devenir un repère religieux des plus en vue en matière d'enseignement du Saint Coran et de la jurisprudence islamique pour les jeunes générations, tout en constituant un vivier d'imams destinés à officier les prières surérogatoires durant le mois sacré du Ramadhan, notamment.
''Le rôle de cet établissement religieux est en constante évolution depuis son ouverture dans les années 90, ''a indiqué, à ce propos, le directeur des affaires religieuses et du wakf de la wilaya, qui fait état de la sortie de ''70 récitants du Coran et du Hadith, de cette Zaouïa, qui renforcent, annuellement, l'encadrement des différentes mosquées de la région".
Une moyenne de 160 apprenants, issus de différentes wilayas du pays, poursuivent une formation religieuse au niveau de cette structure qui a bénéficié, depuis l'année 2000, d'un nouveau siège, approprié situé dans le périmètre de la grande mosquée de la ville des Issers, a souligné Mohamed Bouaoua.
Selon le président de cette Zaouïa, Mohamed Nour, ''le renouvellement et la modernisation des équipements pédagogiques de cette institution a été assuré par des aides fournies par les pouvoirs publics, complétées par des dons de bienfaiteurs qui contribuent, ainsi, à l'amélioration des prestations quotidiennes fournies aux étudiants, notamment'',a-t-il ajouté.
Les apprenants (es), dont l'âge va de 8 à 25 ans, bénéficient d'un régime d'internat ou de demi-pension, et seront versés, après l'obtention d'un certificat de confirmation de niveau, dans le secteur du culte où ils officieront en qualité d'imams ou d'enseignants du Saint Coran, ou de morchidates (pour les femmes), sachant qu'une partie des apprenants suivront des cours par correspondance pour prétendre à un certificat de confirmation de niveau.
L'érudit Abderrahmane Thaalibi, dont cette Zaouïa porte le nom, naquit à Issers ville vers la moitié du 14eme siècle. Il étudia à Bejaia, et a visité plusieurs pays musulmans avant de s'établir à Constantinople, capitale de l'empire Ottoman d'alors, où il étudia durant de nombreuses années.
Après quoi, il revint à Tunis, puis à Alger où il s'installa pour se consacrer à l'enseignement. Il forma de nombreux Ulémas et écrivit plusieurs ouvrages, avant d'être désigné gouverneur général de la ville d'Alger relevant de la principauté ''Ethaalibia''.
Le Cheikh vénéré, Saint Patron d'Alger, mourut au XVe siècle et fut enterré dans la basse Casbah d'Alger, où son mausolée se dresse face à la mer.
Ce lieu de culte a pour tradition d'organiser, à chaque anniversaire du Mawlid Ennabaoui Echerif, une journée d'étude consacrée au théologien que fut Abderrahmane Thaalibi, donnant lieu à la récompense des apprenants sortants de cette Zaouïa.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.