Le FFS s'indigne et demande le retrait de l'article 87 bis du code pénal    Domenech abonde dans le sens de Belmadi et ses propos sur Delort    L'Algérien Mohamed Belhocine élu    Des mesures urgentes pour "décongestionner" Alger    Milan AC : Ibrahimovic fait son retour dans le groupe    Stambouli : "Nous sommes prêts pour le défi"    Tirage au sort des barrages le 18 décembre à Doha    Début des travaux de regarnissage de la pelouse    Signature de trois conventions-cadres avec l'Anade    Campagne de maintenance des raccordements au gaz naturel    Arrestation de trafiquants de drogue présumés    La Seine d'horreur    De la berceuse de Fairouz ou de l'audit ?    sortie culturelle    CS Constantine-MC Oran en ouverture de la saison    Galtier trouve Belmadi «excessif»    Belmadi invité à la visioconférence    6 morts et 30 blessés dans des échanges de tirs à Beyrouth    Le marché de gros de Semmar prochainement transféré à El-Kharrouba    Une entrée de gamme satisfaisante    Violent incendie dans un appartement    Jambes lourdes et alimentation équilibrée    Mon beau chien Giscard...    Comment bloquer les appels indésirables ?    Elections à l'algérienne et syndrome du boycott    Ils ne nous aiment pas...    Focus sur le cinéma d'émigration    Ouverture aujourd'hui à Annaba    Une visite et des attentes    Des enfants exploités: La mendicité pointée du doigt    Industrie pharmaceutique: Des dispositions réglementaires pour «booster» le secteur    Tlemcen: Un militaire tué et deux autres blessés dans l'explosion d'une bombe    Bouira: Deux morts et 2 blessés dans un accident de la route    «Pesez de votre poids sur la politique française!»    Révélations sur une alliance criminelle    Les Russes en prospection à Tamanrasset et Djanet    Belaribi brandit l'expérience algérienne    C'est l'apanage des mamans!    L'Irlande appelle à la reprise des négociations    Le Makhzen et ses promoteurs aux abois    L'ONU appelle à la cessation des combats à Marib    Quelles incidences?    Des rejets à la pelle    Me Mourad Oussedik et la défense de rupture    Deux séquences de la barbarie coloniale    La France muette face à ses massacres    La prise d'otage de tout un peuple    Petite histoire du culte de la vache au lait d'or noir.    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Le général Giap, héros de l'indépendance du Vietnam, n'est plus
Publié dans Algérie Presse Service le 05 - 10 - 2013

Le légendaire général, Vo Nguyen Giap, héros de l'indépendance vietnamienne, qui avait réussi à défaire aussi bien les Français que les Américains, s'est éteint vendredi soir à l'âge de 102 ans.
Le général Giap était un héros national dont la renommée arrivait seulement derrière celle du président Ho Chi Minh, qui a mené le Vietnam à l'indépendance.
Ce général autodidacte, comme il se qualifiait lui-même, avait notamment orchestré la stupéfiante victoire des forces vietnamiennes face à la France à Dien Bien Phu, en 1954. Cette victoire, qui est encore étudiée dans les académies militaires, avait mené à l'indépendance du Vietnam, en plus de précipiter la fin du colonialisme en Indochine et ailleurs.
Le général Giap avait ensuite réunifié son pays en défaisant, en 1975, le régime sud-vietnamien appuyé par les Etats-Unis.
Une source militaire a confirmé son décès vendredi soir à l'hôpital militaire de Hanoï où il était soigné depuis près de quatre ans, en raison de multiples problèmes de santé.
Ses obsèques auront lieu le 12 octobre à la Maison des funérailles nationales à Hanoï, a indiqué le Parti communiste vietnamien, au pouvoir.
L'enterrement aura lieu le 13 dans sa province natale de Quang Binh (centre), à la demande du général et de sa famille.
Le parti a également décrété un deuil national de deux jours pour le général Vo Nguyen Giap, architecte des victoires du Vietnam communiste contre la France et les Etats-Unis.
Avant même l'annonce officielle de sa mort, les messages de condoléances de Vietnamiens en deuil inondaient l'internet. "Repose en paix, héros du peuple. Tu seras toujours notre plus grand général", a notamment écrit un internaute sur Facebook.
Giap, l'un des plus importants stratèges militaires de l'Histoire
Le général Giap reste, à ce jour, un exemple unique d'un autodidacte qui s'est élevé au rang de plus important stratège de l'histoire militaire du XXe siècle.
Né en 1912 dans la province de Quang Binh, au Vietnam, Vo Nguyen Giap a étudié à l'Université de Hanoi où il a obtenu un doctorat en économie.
Après avoir quitté l'université, il a enseigné l'histoire dans un lycée de Hanoï. Toutefois, très jeune il endossa la militance contre la présence française.
Il a ensuite rejoint le Parti communiste et a participé à plusieurs manifestations contre la domination française au Vietnam. Vo Nguyen Giap a été arrêté en 1939, mais a échappé à la Chine où il a rejoint avec Ho Chi Minh, le leader de la Ligue révolutionnaire du Vietnam (Vietminh).
En exil, sa soeur a été capturée et exécutée . Son épouse a également été envoyée en prison où elle est décédée .
Un parcours hors normes
En Septembre 1945, Ho Chi Minh a annoncé la création de la République démocratique du Vietnam. La France a refusé de reconnaître la République démocratique du Vietnam et les combats éclatèrent bientôt entre le Vietminh et les troupes françaises.
Le 13 Mars 1954, Vo Nguyen Giap a lancé son offensive. Pour 56 jours le Vietminh a poussé les forces françaises jusqu'à ce qu'ils n'occupent plus une petite zone de Dien Bien Phu. Les Français se sont rendus le 7 mai de la même année.
Le Front national de libération FNL est arrivé à Saigon le 30 Avril 1975. Peu après, la République socialiste du Vietnam est créée . Dans le nouveau gouvernement, Vo Nguyen Giap, est ministre de la Défense et vice-premier ministre.
Il sera écarté sans ménagement du pouvoir par la hiérarchie du Parti communiste du Vietnam.
En 1975, il n'était déjà plus chef de l'armée du Nord-Vietnam communiste, et en conflit ouvert avec le numéro un du régime Le Duan, il avait ensuite été petit à petit écarté du pouvoir.
En 1982, il avait été exclu du bureau politique du Parti. S'il avait conservé son rang de vice-Premier ministre, il était chargé des Sciences, des Technologies et du Planning familial avant d'être définitivement rayé du listing du Comité central du PC en 1991.
Un grand ami de l'Algérie
En la personne du général Giap, l'Algérie perd un grand ami et un homme qui a fait honneur aux luttes des peuples contre le colonialisme et la domination étrangère.
C'est d'ailleurs lors d'un de ses nombreux séjours à Alger, dans les années 1970, qu'il eut ces mots définitifs à propos de la colonisation en affirmant que le colonialisme était "un mauvais élève" et il savait de quoi il parlait lui qui remporta une retentissante victoire contre l'armée française dans la bataille de Dien Bien Phu, en 1954, laquelle, outre la défaite et la débâcle française et son départ d'Indochine, sonna le glas de la colonisation occidentale d'une manière générale dans cette région du monde et plus tard en Afrique.
A chacune de ses visites en Algérie, il a reçu un accueil exceptionnel.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.