Covid-19 : L'ouverture des frontières à partir du mois de juin    Makboul critique la tentative des Etats Unis d'empêcher la tenue de la réunion du CS    73 ans après la Nakba: le drame palestinien se perpétue et multiplie les victimes    L'avocat américain Jared Genser se joint à l'équipe de défense de la militante sahraouie Soltana Khaya    Quart de finale de Ligue des Champions: le CR Belouizdad bat l'Espérance de Tunis (2-0)    Serie A : L'Inter Milan chute face à la Juventus    Béjaia: distribution de plus de 3.000 logements au nouveau pôle d'Ighil-Ouzarif    Législatives du 12 juin: TAJ en lice avec un programme "réaliste"    Plus de 50 citoyens placés en garde à vue à travers le pays    La ville assiégée par la police    Commerce: respect total du dispositif de permanence au 2ème jour de l'Aïd El Fitr    Réunion du conseil des ministres: possibilité de réouverture des frontières terrestres et aériennes au menu    Retour sur les principaux changements    Washington s'oppose à une réunion du Conseil de sécurité et ses résolutions    La bonne affaire des pêcheurs occasionnels    Charfi réfute toute «nature politique»    La Côte d'Ivoire et le Maroc au menu des «étalons» en juin    Nouveau report    Un bond de 58,83% durant le 1er trimestre    Le scepticisme des syndicats    Héliopolis de Djaffar Gacem en salles à partir du 20 mai    Le Chabab face à l'ogre tunisien de l'Espérance    "Nous sommes décidés à relever le défi à Sfax"    La finale de la C 1 délocalisée à Porto    L'Algérie enchaîne une nouvelle baisse    Le gendre du Président recherché    Découverte du corps sans vie d'un plongeur    Plusieurs infrastructures routières affectées    Des P/APC qui ne résident pas dans leur commune !    LES EXTRADITIONS "POLITIQUES" NE SERONT PAS POSSIBLES    Ouverture prochaine d'un mini-théâtre pour enfants à Aïn Témouchent    Boumerdès : 600 MDA pour rénover les stades de proximité    CR Belouizdad : Belaïd Hechaïchi n'est plus    Boumerdès : Le site du Rocher noir délaissé    ANSS : La nécessité de sauvegarder le patrimoine de la Casbah    Célébration de la journée de la mémoire : Un programme commun pour toutes les universités d'Oran    Oran : La fête de l'Aïd retrouve des couleurs    Macron réunit un sommet virtuel    Vœux pour ces dames    Les Algériens accueillent l'Aïd dans la joie    Les Algériens balayent Rachad    Le gouvernement s'engage auprès des start-up    Le président échange ses voeux avec 5 chefs d'Etat    Les petits pas de l'axe Alger-Paris    Les vœux de Tebboune aux Palestiniens    Boussad Boudiaf emporté par la Covid-19    Adieu consoeur    Un témoignage nous interpelle    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La déclaration de Koweït souligne la nécessité de promouvoir la coopération Sud-Sud
Publié dans Algérie Presse Service le 20 - 11 - 2013

La déclaration de Koweït adoptée au deuxième jour des travaux du 3eme sommet afro-arabe a mis l'accent sur la promotion de la coopération Sud-Sud entre l'Afrique et le monde arabe, soulignant la nécessité de renforcer les mécanismes de coordination et de concertation en politique entre les deux ensembles et de favoriser le climat des affaires pour accentuer l'intégration régionale.
Les dirigeants arabes et africains ont convenu de promouvoir et de renforcer les relations diplomatiques et consulaires entre les pays des deux ensembles, insistant sur la coopération et la coordination dans la lutte contre le terrorisme.
Les dirigeants des deux ensembles ont mis l'accent sur la nécessité de renforcer la coopération entre les deux régions dans la lutte contre le terrorisme sous toutes ses formes et manifestations, notamment le paiement de rançon aux terroriste et la lutte contre la criminalité transnationale, pour soutenir davantage les efforts à cet égard.
La déclaration a condamné fermement le terrorisme et le trafic illicite sous toutes ses formes en Afrique et dans la région arabe, en particulier dans la région sahélo-saharienne comme en témoigne la grave crise au Mali et demandé aux pays africains et arabes de soutenir la mise en oeuvre de la stratégie intégrée des Nations unies pour le Sahel.
Les dirigeants arabes et africains ont réaffirmé, dans ce document, leur engagement pour une réforme globale du Système des Nations-unies, en particulier du conseil de sécurité, afin qu'il reflète les réalités internationales actuelles et qu'il soit plus représentatif, équilibré, plus démocratique, plus efficace et équitable, demandant aux deux parties de coordonner leurs positions à cet égard, en tenant compte du Consensus d'Ezulwini de l'Union africaine et des résolutions pertinentes de la ligue des Etats arabes.
La déclaration a insisté sur la nécessité de soutenir les progrès accomplis dans la consolidation de la paix, la reconstruction et le développement post-conflit dans nos deux régions, invitant les gouvernements et les parties prenantes concernées à trouver des solutions pacifiques aux crises politiques qui prévalent dans les deux régions.
Les dirigeants africains et arabes ont appuyé la création d'un comité technique et de coordination Afrique-monde arabe et la mise en place d'autres stratégies pour renforcer la coopération, faciliter les discussions sur les questions liées à la migration et coordonner les efforts des deux régions dans l'intérêt mutuel des deux partenaires.
Nécessité de renforcer la coopération sur la migration
Ils ont exprimé la nécessité de garantir la sécurité et la protection sociale des migrants et fournir un appui aux pays accueillant les migrants, les réfugiés et les personnes déplacées, notamment le Burkina Faso et la République du Yémen.
Les dirigeants des deux ensembles ont convenu également de créer un centre afro-arabe pour l'échange d'information afin de réduire l'infiltration des migrants illégaux.
Sur le plan économique, la déclaration de Koweït a appelé au renforcement de la coopération sur les questions liées au développement rural, à l'agriculture et à la sécurité alimentaire et à la promotion de l'investissement dans le domaine de l'énergie et à l'amélioration de l'accès aux services énergétiques modernes, fiables et abordables dans les deux régions.
Les dirigeants africains et arabes ont réaffirmé l'importance d'augmenter le volume des échanges et les flux d'investissements entre les deux régions et d'appuyer les initiatives en cours en faveur du développement industriel.
La déclaration de Koweït a insisté sur la coordination des positions dans les négociations multilatérales et la collaboration entre les deux régions afin de parvenir à des résultats équilibrés à la neuvième conférence ministérielle de l'organisation mondiale du Commerce (OMC) prévue début décembre à Bali (Indonésie) éventuellement en ce qui concerne la facilitation du commerce, l'agriculture et un ensemble de mesures acceptables pour les pays les moins avancés, ainsi que des dispositions de traitement spécial et différentiel en faveur des pays en développement.
Les dirigeants africains et arabe ont appelé au renforcement du forum économique Afrique-Monde arabe pour renforcer le rôle et la participation du secteur privé et des organisations de la société civile des deux régions dans le processus de partenariat, invitant les institutions financières africaines et arabes, ainsi que d'autres parties prenantes pertinentes, notamment le secteur privé et la société civile à appuyer l'accélération du commerce interrégional Afrique-Monde arabe , conformément au plan d'action conjoint 2011-2016.
Ils ont demandé, dans leur déclaration, à la Commission de l'Union africaine et au secrétariat général de la ligue des Etats arabes ainsi qu'aux institutions financières existantes des deux régions de mettre en place un groupe de travail pour coordonner leurs efforts dans la mise en oeuvre du plan d'action conjoint Afrique-monde arabe et d'autres projets.
Les dirigeants des deux ensemble sont appuyé, ainsi, l'organisation de la foire Afrique-Monde arabe tous les deux ans alternativement en Afrique et dans les régions arabes et entreprendre d'autres activités de promotion du commerce et encourager le secteur public et privé des deux régions à participer activement à la préparation et à l'organisation de tels événements.
Les dirigeants arabes et africains ont convenu d'institutionnaliser les réunions des mécanismes de suivi et d'évaluation du partenariat Afrique-monde arabe et renforcer les consultations intersecrétariats et d'appliquer le principe de la rotation quant à l'accueil du sommet Afrique-monde arabe, s'accordant sur la tenue en Afrique du quatrième sommet Afrique-monde arabe en 2016.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.