188e anniversaire de l'allégeance à l'Emir Abdelkader, l'unité nationale comme message éternel    Le Maroc, soutenu par la France, a sapé tous les efforts pour régler la question sahraouie    Décès de Maradona : la FAF rend hommage à un joueur "phénoménal"    Conseil de la nation: adoption du projet de loi relatif à la lutte contre l'enlèvement    Pétrole : l'Opep entame une série de réunions techniques sur la situation du marché    Images d'ailleurs, regards d'ici    Saïd Bouhadja n'est plus    Milan à la relance, Tottenham et Naples pour faire le trou    «Nous avons un groupe homogène»    Aït Abdeslam «out» contre le CABBA et le MCO    Sonelgaz menace    Entre avancées et entraves    Le membre du BP du PT acquittée à Jijel    Recensement de plus de 17 690 sites archéologiques depuis 2016    Kambozia Partovi, grande figure du cinéma iranien, est mort de la Covid-19    Les techniciens de cinéma exigent la reconnaissance    Le verdict attendu pour le 1er décembre    Les Algériens ont une image mitigée de l'UE    Des résultats en nette régression    Amor Benamor s'approvisionne quotidiennement auprès de l'OAIC    L'Algérie sera présente    JS Kabylie : décès de l'ancien latéral Rezki Maghrici    Noureddine Tounsi incapable de comparaître devant le juge d'instruction    "Certains juges préfèrent leurs convictions à la loi"    De nombreux établissements scolaires paralysés    Les pompiers reprennent leur bâton de pèlerin    "La sécurité, c'est mieux !"    Kaboré en tête des résultats partiels    Difficile unification du Parlement en Libye    Naissance de l'Association des journalistes algériens solidaires avec le peuple sahraoui    Les livres, gouverneront-ils un jour ?    "Puentes", des ponts culturels entre l'Algérie et l'Espagne    "La création en banlieue : un art de combat ?" en débat    Boukadoum entame une visite à Abuja    Nouvelles de Tlemcen    AEP : l'ADE multiplie les forages à Boumerdès    LA CORDE ET LE NŒUD COULANT    Licence professionnelle: Des contretemps pour la DCGF    Les angles de l'ingérence    Douze autres pays concernés: Les Emirats suspendent l'octroi des visas aux Algériens    Tlemcen: Deux nouveaux directeurs à la tête de l'urbanisme et du logement    Tébessa - Electricité et gaz : des mises en garde contre les raccordements illicites    Football - Ligue 1: Sur fond de certitudes et d'inconnues    Programme de 300 logements sociaux de Aïn El Turck: Un chantier qui traîne depuis presque une décennie    Une médaille pour nos revers !    Démantèlement d'un réseau de passeurs à Oran    Chanegriha et Djerad présentent leurs condoléances à la famille du défunt    Le gouvernement entretient le suspense    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La déclaration de Koweït souligne la nécessité de promouvoir la coopération Sud-Sud
Publié dans Algérie Presse Service le 20 - 11 - 2013

La déclaration de Koweït adoptée au deuxième jour des travaux du 3eme sommet afro-arabe a mis l'accent sur la promotion de la coopération Sud-Sud entre l'Afrique et le monde arabe, soulignant la nécessité de renforcer les mécanismes de coordination et de concertation en politique entre les deux ensembles et de favoriser le climat des affaires pour accentuer l'intégration régionale.
Les dirigeants arabes et africains ont convenu de promouvoir et de renforcer les relations diplomatiques et consulaires entre les pays des deux ensembles, insistant sur la coopération et la coordination dans la lutte contre le terrorisme.
Les dirigeants des deux ensembles ont mis l'accent sur la nécessité de renforcer la coopération entre les deux régions dans la lutte contre le terrorisme sous toutes ses formes et manifestations, notamment le paiement de rançon aux terroriste et la lutte contre la criminalité transnationale, pour soutenir davantage les efforts à cet égard.
La déclaration a condamné fermement le terrorisme et le trafic illicite sous toutes ses formes en Afrique et dans la région arabe, en particulier dans la région sahélo-saharienne comme en témoigne la grave crise au Mali et demandé aux pays africains et arabes de soutenir la mise en oeuvre de la stratégie intégrée des Nations unies pour le Sahel.
Les dirigeants arabes et africains ont réaffirmé, dans ce document, leur engagement pour une réforme globale du Système des Nations-unies, en particulier du conseil de sécurité, afin qu'il reflète les réalités internationales actuelles et qu'il soit plus représentatif, équilibré, plus démocratique, plus efficace et équitable, demandant aux deux parties de coordonner leurs positions à cet égard, en tenant compte du Consensus d'Ezulwini de l'Union africaine et des résolutions pertinentes de la ligue des Etats arabes.
La déclaration a insisté sur la nécessité de soutenir les progrès accomplis dans la consolidation de la paix, la reconstruction et le développement post-conflit dans nos deux régions, invitant les gouvernements et les parties prenantes concernées à trouver des solutions pacifiques aux crises politiques qui prévalent dans les deux régions.
Les dirigeants africains et arabes ont appuyé la création d'un comité technique et de coordination Afrique-monde arabe et la mise en place d'autres stratégies pour renforcer la coopération, faciliter les discussions sur les questions liées à la migration et coordonner les efforts des deux régions dans l'intérêt mutuel des deux partenaires.
Nécessité de renforcer la coopération sur la migration
Ils ont exprimé la nécessité de garantir la sécurité et la protection sociale des migrants et fournir un appui aux pays accueillant les migrants, les réfugiés et les personnes déplacées, notamment le Burkina Faso et la République du Yémen.
Les dirigeants des deux ensembles ont convenu également de créer un centre afro-arabe pour l'échange d'information afin de réduire l'infiltration des migrants illégaux.
Sur le plan économique, la déclaration de Koweït a appelé au renforcement de la coopération sur les questions liées au développement rural, à l'agriculture et à la sécurité alimentaire et à la promotion de l'investissement dans le domaine de l'énergie et à l'amélioration de l'accès aux services énergétiques modernes, fiables et abordables dans les deux régions.
Les dirigeants africains et arabes ont réaffirmé l'importance d'augmenter le volume des échanges et les flux d'investissements entre les deux régions et d'appuyer les initiatives en cours en faveur du développement industriel.
La déclaration de Koweït a insisté sur la coordination des positions dans les négociations multilatérales et la collaboration entre les deux régions afin de parvenir à des résultats équilibrés à la neuvième conférence ministérielle de l'organisation mondiale du Commerce (OMC) prévue début décembre à Bali (Indonésie) éventuellement en ce qui concerne la facilitation du commerce, l'agriculture et un ensemble de mesures acceptables pour les pays les moins avancés, ainsi que des dispositions de traitement spécial et différentiel en faveur des pays en développement.
Les dirigeants africains et arabe ont appelé au renforcement du forum économique Afrique-Monde arabe pour renforcer le rôle et la participation du secteur privé et des organisations de la société civile des deux régions dans le processus de partenariat, invitant les institutions financières africaines et arabes, ainsi que d'autres parties prenantes pertinentes, notamment le secteur privé et la société civile à appuyer l'accélération du commerce interrégional Afrique-Monde arabe , conformément au plan d'action conjoint 2011-2016.
Ils ont demandé, dans leur déclaration, à la Commission de l'Union africaine et au secrétariat général de la ligue des Etats arabes ainsi qu'aux institutions financières existantes des deux régions de mettre en place un groupe de travail pour coordonner leurs efforts dans la mise en oeuvre du plan d'action conjoint Afrique-monde arabe et d'autres projets.
Les dirigeants des deux ensemble sont appuyé, ainsi, l'organisation de la foire Afrique-Monde arabe tous les deux ans alternativement en Afrique et dans les régions arabes et entreprendre d'autres activités de promotion du commerce et encourager le secteur public et privé des deux régions à participer activement à la préparation et à l'organisation de tels événements.
Les dirigeants arabes et africains ont convenu d'institutionnaliser les réunions des mécanismes de suivi et d'évaluation du partenariat Afrique-monde arabe et renforcer les consultations intersecrétariats et d'appliquer le principe de la rotation quant à l'accueil du sommet Afrique-monde arabe, s'accordant sur la tenue en Afrique du quatrième sommet Afrique-monde arabe en 2016.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.