Oran: la perturbation dans l'alimentation en eau potable bientôt réglée    Environnement: Boudjemaa se félicite du lancement de l'Initiative nationale de restauration du barrage vert    Les Iraniens aux urnes vendredi pour élire un successeur à Hassan Rohani    Euro 2020 : la Belgique renverse le Danemark    L'Algérie se dirige vers l'accession à l'OMC    Bac 2021: 5.084 détenus attendus dimanche prochain    Signature d'un mémorandum d'entente entre trois établissements touristiques publics pour une saison estivale 2021 réussie    Coronavirus: 382 nouveaux cas, 245 guérisons et 7 décès    Real Madrid: Benzema salue son "frère" Ramos    Euro 2020 : Une triste première dans l'histoire de la sélection allemande    Le Wali de Bechar limogé    Sahara occidental: "la position de Madrid n'a pas changé et ne changera pas"    «Le RND est une partie de l'Alliance présidentielle»    La surprenante révélation de Kaïs Saïed    Les Verts pour leur résurrection    Le Graët ne désespère pas pour une revanche Algérie-France !    L'ESS face à l'écueil Bordjien, derby indécis à Alger    Coudées franches pour Tebboune    Baadji: "le peuple algérien a barré la route à ceux qui voulaient faire échouer les élections"    Plus de 900 kg de produits avariés saisis et détruits    Vers le pass sanitaire    Journée mondiale de l'enfant africain: le ministère de la Culture trace un programme artistique riche    Première édition des Journées nationales du cinéma amateur    Mounia Meddour membre du jury d'«Un certain regard» du Festival de Cannes    Le festival national culturel des musique et danse diwane délocalisé à Aïn Sefra    Le Britannique Karim Khan élu procureur général    Le MSP pose ses conditions    Une production de près de 165 000 quintaux de céréales prévue    Lancement de la campagne de vaccination    Le procès de l'affaire Sonatrach 1 renvoyé sine die    Une subvention de Mobilis    Ultime chance de reprise    La Palestine de nouveau sous les bombardements    HISTOIRE D'UN HOMME D'EXCEPTION    Vibrant hommage à Josette et à Maurice Audin    Monologue de l'Algérien irreprésentable    Acheter la rumeur et vendre la nouvelle !    L'Onplc s'unit à la Gendarmerie nationale    Alger «nettoyée» de Daesh    Plusieurs opérations menées par l'ANP    Plus de 13.000 bénéficiaires convoqués    Le Makhzen sombre dans l'agonie    Un soldat nigérien tué, deux soldats français blessés    Dégel furtif au bord du lac Léman    Ça traîne!    "Notre victoire, c'est celle de l'Algérie nouvelle"    Cabale médiatique contre l'Algérie    L'APN fait tomber les peaux mortes    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Oran: un mini carnaval "Ayred" ouvre le 11ème festival de Yennayer
Publié dans Algérie Presse Service le 07 - 01 - 2016

Le 11ème festival de Yennayer s'est ouvert jeudi à Oran avec un mini carnaval "Ayred" pour perpétuer la mémoire, a-t-on constaté.
"Ayred symbolise la perpétuation de la culture berbère, qui a su et pu subsister et résister aux occupations successives à travers les siècles, gardant son cachet et son authenticité", a relevé Saâd Zemouche, président de l'association "Numidya", partie organisatrice de la manifestation culturelle.
Ayred est un carnaval qui célèbre Yennayer, jour de l'an dans le calendrier amazigh, connu surtout à Tlemcen dans la région de Beni Snouss.
Pendant les trois nuits qui précèdent Yennayer, les villageois, les enfants notamment, se déguisent et/ou se couvrent d'un masque pour aller parcourir le village en chantant et en dansant.
Un riche programme marque les trois jours du festival, incluant des conférences, des spectacles, des visites guidées et une exposition avec la participation d'une quinzaine d'artisans.
Les conférences au programme de cette manifestation traitent, entre autres, de "Yennayer, symbole du renouveau amazigh, une histoire à revisiter", "Yennayer, une fête, une culture et un patrimoine à sauvegarder" et "Yennayer, segment identitaire, pour une journée chômée et payée".
Deux randonnées et visites guidées sont programmées, la première au Palais du Bey et la deuxième à Santa Cruz dans les monts du Murdjadjo.
Un grand "couscous de Yennayer 2966" sera préparé jeudi soir pour être offert vendredi au public à la Médiathèque d'Oran.
D'autres activités sont, par ailleurs, au programme dont un défilé d'habit traditionnel, un spectacle de danse, un récital poétique et des représentations théâtrales.
Les festivités auront lieu à la Médiathèque d'Oran, au Théâtre régional "Abdelkader Alloula" d'Oran, à la salle "Es-saada", à l'Université d'Oran et à l'auberge de la localité de Belgaid.
Yennayer est le premier jour de l'année amazighe, célébré depuis l'antiquité en Afrique du Nord, témoignant de l'ancienneté de l'histoire des Berbères qui date de plus de 5.000 ans. Le mot "Libyen" ou "Libyque", qui désignait les berbères chez les Pharaons a été découvert dans les plus vieilles transcriptions pharaoniques.
La promotion de Tamazight en langue officielle dans l'avant-projet de révision de la Constitution, en vue de la consolidation de l'unité nationale, a été accueillie avec une grande joie par l'association "Numidya" qui a estimé que cet acquis est l'aboutissement d'un long combat.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.