Plus de 24 millions d'électeurs suivis par 501.031 encadreurs    Election présidentielle de 12 décembre L'heure du choix !    Un rendez-vous crucial pour la nation ! La sentence du peuple    Direction régionale des douanes de Chlef : 13 opérations d'exportation en novembre    Relizane : Près de 6.400 employés dans le cadre du DAIP concernés par la confirmation    Tunisie : Les parlementaires doivent être à la hauteur de leur responsabilité    Polémique au Mali : Le chef de la Minusma à Kidal serait sur le départ    Afrique du sud : La Sud-Africaine Zozibini Tunzi est Miss Univers 2019    Gabon : L'opposant Jean Ping dénonce la " monarchisation de la République "    Oran : L'ex-directeur de l'agence foncière de Bir El-Djir condamné à 3 ans de prison ferme    Maroc: Une pétition déposée au Parlement pour l'abrogation de lois "liberticides"    Boumerdes : Projet de traduction des plus importants écrits de la littérature populaire algérienne    Patrimoine immatériel du sud: Des Hauts plateaux aux Oasis, la chanson saharienne    Bounedjah buteur face à Hienghène Sport    LDC : L'Atalanta réalise un exploit historique    Naples : Ancelotti fait ses adieux    Le chef de l'Etat signe la loi de Finances 2020    Une grande marche en cours à Alger    Lutte contre la criminalité urbaine à Alger: près de 3.000 affaires traitées en novembre    Banques : installation du nouveau P-dg de la BEA    Aucun "dépassement" enregistré lors du vote de la communauté nationale en Tunisie    Un décret présidentiel portant création d'une agence nationale de développement du numérique (JO)    Les populations nomades de Laghouat et Béchar accomplissent leur devoir    LFP : une réunion "prochainement" avec les représentants des clubs pour solutionner les problèmes financiers    Le président annonce des mesures d'apaisement    Un programme chargé pour les Canaris    Coupe d'Algérie de Football : JSM Béjaia - ES Sétif en 1/32es de finale    L'EN sacrée meilleure équipe, Mahrez meilleur joueur    Le capitaine Chammam finalement apte pour le rendez-vous de Doha    Du renouveau pour C3 Aircross    Le père du «low cost» s'en va    Le bouleversement technologique, un facteur amplificateur    Centre Anti-Cancer : Le scanner en panne depuis plusieurs mois    Mobilisation de 150 000 hectares pour la céréaliculture    Les actes d'accusation votés au Congrès d'ici la fin de semaine    Subsistance de divergences    Khatini, une nouvelle pièce sur les planches    ACTUCULT    La Maison de la culture de Aïn Témouchent rebaptisée    L'œuvre du ciseleur des mots revisitée    Ettiki !    Tribunal de Sidi M'hamed: le Parquet publie les jugements prononcés    Enième effondrement partiel au 1, Rue Mezouar Mohamed: Des familles en danger de mort interpellent le wali    Le tribunal de Sidi M'hamed rend son verdict: 15 ans de prison pour Ouyahia et 12 pour Sellal    Chlef: Du nouveau à la Caisse de retraite    Benflis dénonce une «cabale»    Les conditions d'inscription fixées    La mosquée de Sidi Ghanem à Mila : Un centre de rayonnement de l'Islam et un haut lieu de la mémoire    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'écrivain ivoirien Bernard Dadié, premier lauréat du prix Jaime Torres Bodet décerné par l'Unesco
Publié dans Algérie Presse Service le 12 - 02 - 2016

L'écrivain ivoirien Bernard Dadié a reçu jeudi à Abidjan le premier prix Jaime Torres Bodet attribué par l'Unesco qui récompense l'ensemble de l'oeuvre de ce "pionnier et géant de la littérature africaine", selon Irina Bokova, la directrice de l'Unesco.
Créé à l'initiative du docteur José Narras Roblès, recteur de l'université nationale autonome du Mexique (UNAM), ce Prix "Jaime Torres Bodet" (membre fondateur de l'institution dont il fut le directeur de 1948 à 1952), sera décerné tous les deux ans et est destiné à récompenser "les efforts de la personne, du groupe de personnes ou de l'institution internationale qui a contribué au développement de la connaissance et du savoir, à travers l'art, l'enseignement et la recherche en sciences sociales".
"Nous célébrons aujourd'hui plus que l'hommage à un grand intellectuel, car ce prix est aussi un hommage à la vivacité de la culture de la Côte d'Ivoire et de l'Afrique", a écrit Irina Bokova, directrice générale de l'Unesco, dans un message lu lors d'une cérémonie au Palais de la culture d'Abidjan.
Pour Mme Bokova, "cette cérémonie est un moment de joie, de reconnaissance et de célébration de la grandeur de l'Afrique et ses belles et riches cultures, et aussi une invite à l'action pour un monde meilleur où le dialogue des cultures est le socle de la paix et de la coexistence pacifique".
"Ecrire est, pour moi, un désir d'écarter les ténèbres, un désir d'ouvrir à chacun des fenêtres sur le monde", a commenté l'écrivain d'une voix monocorde et tremblante, avant que son fils prenne la relève pour poursuivre son discours de remerciements.
Le ministre ivoirien de la Culture et de la Francophonie, Maurice Bandaman, a salué de son côté M. Dadié, "père des lettres ivoiriennes" et "militant en quête de lumière pour la fraternité des peuples, mais aussi un homme opposé au reniement de soi".
M. Bandaman a rappelé que les oeuvres de l'écrivain "sont enseignées dans les universités et grandes écoles d'Afrique et d'ailleurs".
M. Dadié a été sélectionné parmi des candidatures provenant de 20 pays, selon l'Unesco.
L'écrivain centenaire a été notamment reçu deux fois le grand prix littéraire d'Afrique noire avec "Patron de New York" (1965) et "La ville où nul ne meurt" (1968).


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.