ARRIVES AU PORT DE MOSTAGANEM EN 2019 : L'usine Tahkout demande le déblocage de sa marchandise    AUTOMOBILE : Les premières voitures Peugeot dès janvier 2020    Zetchi écarté de la photo souvenir    AIN TEMOUCHENT : Un train de voyageurs percute un semi-remorque    «Le meilleur moyen de procurer de la joie au peuple est de gagner des titres»    Officiel : Bennacer à Milan pour la visite médicale !    Loukal appelle L'OFID à poursuivre ses efforts    Les auteurs du cambriolage neutralisés    Résultats du BAC : Session de juin 2019 à Aïn Témouchent    La fanfare de la Protection civile égaye les annabis    Affaire Tahkout : Le wali d'El Bayadh Mohamed Khenfar auditionné à la Cour suprême    Zinédine Zidane félicite l'Algérie    Renard, c'est fini !    L'Algérie dans le groupe A avec le pays hôte    Djemaï boude ?    Un dialogue, deux approches    Un calvaire quotidien pour les populations    Un jeune de 18 ans meurt noyé à Oued Fragha    Des habitants de Kendoula ferment la route    L'autre casse-tête pour le gouvernement    ACTUCULT    Le faux débat sur les langues en Algérie    "La présidentielle a pour vocation de désigner un autre potentat"    L'intruse    La majorité des Français trouve le phénomène "normal"    Le Forum France-Algérie se joint à l'appel du mouvement associatif    Essebsi refuse de ratifier la nouvelle loi électorale    Le dialogue politique au point mort    Rassemblement de soutien aux détenus d'opinion    Plus de 7530 microentreprises créées    Le calvaire des usagers à Draâ Ben-Khedda    Les travailleurs de l'ADE menacent de couper l'eau    Une chaîne de télé franco-algérienne sera lancée en 2020    Jack Lang : "Nous sommes tous un peu algériens"    L'Ukrainienne Juicy M en guest star au Blackout Festival    France : Un quai baptisé Josette et Maurice Audin à Aubervilliers    Bouira : Hausse des piqûres de scorpions    Une cache d'armes et de munitions découverte à Tamanrasset    Guterres appelle à des partenariats plus forts pour les transitions post-conflits    La liste des accusations s'élargit    De la conquête par Tarik Ibn Ziad aux principautés    Vers la réhabilitation du vieux lycée technique    Wilaya d'Alger: Large campagne de nettoiement des cités des communes d'El Harrach    Lac Tchad : Boko Haram continue à faire des morts et des milliers de réfugiés    Aïd El Adha: Fixation de points de vente de bétail contrôlés à travers le pays    Les exigences de "l'Alternative démocratique"    Des centaines de fans coincés au Caire    Le blocage du pétrolier algérien a duré 1h15mn    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Importations: la pré-domiciliation électronique va éliminer les fausses déclarations douanières
Publié dans Algérie Presse Service le 15 - 03 - 2016

La pré-domiciliation bancaire électronique des importations est un moyen permettant "l'élimination" des fausses déclarations douanières qui facilitent les transferts illégaux de devises, a déclaré, mardi, à l'APS le Directeur général des Douanes, Kaddour Bentahar.
A rappeler que les actes définitifs de domiciliation des opérations d'importation ou d'exportation de biens et de services sont soumis, à partir du mardi 15 mars en cours, à la procédure de pré-domiciliation électronique.
Appliquée conformément aux directives de la Banque d'Algérie transmises aux banques, cette mesure entre dans le cadre de l'amélioration du dispositif de contrôle et de facilitation administrative de traitement des opérations de commerce extérieur.
"C'est une mesure très pertinente et un instrument nouveau qui va certainement permettre d'éliminer les fausses déclarations, les faux documents et les doubles déclarations", avance M. Bentahar.
Grâce à cette mesure, "nous n'aurons plus une double facturation d'une opération commerciale à l'international comme cela se faisait couramment dans le passé où un opérateur faisait une (1) déclaration à la Douane et dix (10) autres déclarations à sa banque pour faire sortir le maximum de devises", révèle-t-il.
De surcroît, cela va permettre à l'administration douanière d'avoir une traçabilité des opérations de domiciliation, un partage d'informations avec les banques commerciales et la Banque d'Algérie, et surtout de cibler les opérations suspectes, indique-t-il encore.
A travers le Système d'information et de gestion automatisées des Douanes (Sigad) connecté aux banques, les Douanes pourront obtenir l'information sur la pré-domiciliation en amont, c'est-à-dire bien avant que la marchandise importée n'arrive au port.
Ce qui va permettre à la DGD de comparer la valeur déclarée à la banque avec la valeur en douane, et de détecter ainsi les surfacturations et d'en informer la banque de l'opérateur qui pourra bloquer le transfert de devises.
Avant cette nouvelle mesure, les importateurs faisaient leurs domiciliations sans que les Douanes n'en soient informées.
En conséquence, l'authenticité de ces domiciliations ne pouvait être vérifiée qu'une fois les marchandises sont déclarées aux services douaniers. En cas de surfacturations ou de doubles facturations, les devises auront déjà été transmises à l'étranger.
Par ailleurs, explique le même responsable, la pré-domiciliation bancaire est aussi une mesure de facilitation.
"Ce qui va faciliter aux douanes les opérations de prise en charge et de traitement au niveau des frontières et, donc, de gagner du temps et de faire gagner l'importateur qui verra les coûts de dédouanement baisser", détaille-t-il.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.