«L'ANP œuvre sans relâche à la sécurisation des frontières»    Les députés valorisent l'engagement du Gouvernement de présenter la Déclaration de politique générale    Foot/ CHAN 2022: Algérie-Libye en ouverture le 13 janvier au stade de Baraki    Coronavirus: 3 nouveaux cas et aucun décès ces dernières 24h en Algérie    ONPO: 335 agences de tourisme autorisées à organiser la omra de l'année 1444 de l'hégire    La conjoncture difficile n'a pas eu raison de la détermination de l'Etat à préserver son caractère social    Escalade sioniste en Palestine: le silence de la communauté internationale déploré    «Toutes les conditions sont réunies pour son succès»    Ghardaïa: Deux morts et 17 blessés dans un accident de la route près de Mansoura    L'Algérie avance sur la voie de la véritable pratique démocratique    Benabderrahmane :«Près de 4 milliards USD à fin août 2022»    Ministère de l'Industrie: institution d'un comité de pilotage stratégique des filières textiles et cuir    Man City : Le taux de réussite délirant de Haaland    Real : Ancelotti n'accuse pas Benzema    Man City - Guardiola : "Certains joueurs n'étaient pas bons"    Benabderrahmane entame son grand oral    Elections communales partielles à Bejaia: la gestion participative domine la campagne    Ligue 1: l'ESS et le CSC se neutralisent, la JSK signe sa première victoire    Branchements illicites, manipulations frauduleuses sur les compteurs d'électricité: 1.814 cas de fraude et 436 dossiers devant la justice depuis janvier    Tiaret: L'appel des travailleurs de l'ONDECC    Commerce avec l'Algérie: L'Espagne a perdu plus de 230 millions d'euros en 2 mois    Entre contrebande et mauvaises habitudes: De nouveau, la pénurie d'huile de table    La pomme de terre victime de la pluie    Front social: La CSA veut être associée au dossier de revalorisation des salaires    L'invitation des artistes étrangers pour des spectacles fixée par décret    De l'engeance des «pourboireux»    Benabderrahmane au charbon    Anouar Malek arrêté en Turquie    En un combat douteux    Poutine promet la victoire en Ukraine    Verdict le 5 octobre    Un week-end pour la propreté    60 milliards de DA réalisés en 2022    «Le don des reins est en déclin permanent»    Tirage clément pour l'Algérie    Nne E.N. New-look?    Les effets d'une profonde prise de conscience    «Les archives ne sont pas la propriété de la France»    Hamza Bounoua commissaire pour la session 2024    L'Armée sahraouie mène de nouvelles attaques contre les forces d'occupation marocaines dans plusieurs secteurs    Le mouvement de la "Tunisie en avant" exprime son soutien au droit du peuple sahraoui à l'indépendance    Naissance de l'Association algérienne de l'anglais pour la science et la technologie    "Saint Augustin, un symbole de l'attachement à la patrie, à la paix et au dialogue"    Grazie Meloni !    Trabendisme mental !    Une sérieuse alerte    Mouvement dans le corps des Secrétaires généraux des wilayas    Sommet arabe d'Alger: Le compte à rebours a commencé    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Tipasa : commémoration à Koléa du 60ème anniversaire de la mort du chahid Souidani Boudjemaà
Publié dans Algérie Presse Service le 17 - 04 - 2016

La ville de Koléa (Tipasa) a commémoré, dimanche, le 60 ème anniversaire de la mort du chahid Souidani Boudjemaà, tombé au champ d'honneur le 17 avril 1956, à l'Oued Mazafran à koléa, après une résistance héroïque contre l'ennemi français.
La cérémonie a été présidée par le wali Abdelkader Kadi, en présence massive de citoyens, de représentants de la famille révolutionnaire, et des autorités civiles et militaires de la wilaya, qui ont évoqué le parcours et les qualités de ce héros de la Révolution nationale, ainsi que ses sacrifices pour la liberté du pays.
L'opportunité a donné lieu à la pose d'une gerbe de fleurs devant la stèle commémorant le souvenir du chahid à l'Oued Mazafran, et la lecture de la Fatiha du Coran.
La délégation de la wilaya s'est, ensuite, rendue à la maison de la culture Ahmed Aroua, où un riche programme culturel et historique a été concocté pour perpétuer le souvenir de cet enfant prodigue de Guelma.
Le théâtre de Koléa a présenté, à l'occasion, une représentation théâtrale, écrite et mise en scène par le dramaturge Youcef Taàouint.
La pièce, fort bien servie par de jeunes comédiens du théâtre de Koléa, a abordé le parcours du chahid, natif de la ville de Guelma, ses débuts dans le mouvement national, et son amour pour la liberté.
Animé depuis son jeune âge d'un grand sens du nationalisme, Souidani Boudjemaà a du quitter l'école très tôt, à cause d'un différend avec son maitre, qui au cours d'une leçon de géographie, voulait inculquer aux élèves que l'Algérie est une partie indivisible de la France coloniale, l'élève qu'il était alors se révolta contre le maitre et ses assertions mensongères.
La pièce se poursuit en mettant à nu les souffrances du peuple algérien, sous le joug colonial, avant de décider de se prendre en charge, à travers des héros comme Souidani Boudjemaà, dit Si Djilali.
Souidani Boudjemaà a d'abords rejoint les Scouts musulmans, avant son adhésion au parti du peuple algérien en 1942.
Le parcours héroïque de Si Djilali a, également, constitué l'objet d'un film documentaire projeté, par la même occasion. Le documentaire a relaté les conditions de mobilisation forcée de Souidani Boudjemaà , avant qu'il ne rejoigne l'Organisation secrète.
Comme tous ses congénères, notre héros national fut profondément affecté par les massacres du 8 mai 1945, à Guelma, ce qui a déterminé son action politique, avant de se spécialiser dans le domaine des armes, durant la période entre 1948 et 1950. Il se rendit à Alger, ou il fut chargé de l'entrainement des combattants aux armes.
Souidani Boudjemaà a également, joué un rôle primordial dans le déclenchement de la guerre de libération nationale, du fait qu'il était membre du Comité révolutionnaire d'unité et d'action (CRUA), fondé en 1954.
Il fut nommé responsable de la région de la Mitidja, où il mena une guerre sans merci contre l'occupant français, jusqu'à sa mort au champ d'honneur dans un barrage ennemi, à l'Oued Mazafran.
Cette commémoration a, également, donné lieu à la tenue d'une cérémonie en l'honneur de la famille du héros révolutionnaire et d'un nombre de moudjahidine et d'enfants de chouhada, en reconnaissance aux sacrifices consentis pour l'indépendance de l'Algérie.
Une stèle commémorative en hommage à Souidani Boudjemaâ au centre-ville de Guelma
GUELMA - Une stèle commémorative "imposante" sera réalisée en hommage au chahid Souidani Boudjemaâ sur l'avenue qui en porte le nom en plein centre-ville de Guelma, a indiqué dimanche le directeur des moudjahidine, Lazhar Madhkour.
Les travaux débuteront dans "une quinzaine de jours", a assuré ce responsable en marge de la célébration du 60ème anniversaire de la mort du chahid (le 16 avril 1956), né à Guelma le 10 janvier 1922.
"La stèle qui sera imposante sera réalisée en face du cinéma El Intisar devant lequel le chahid avait manifesté en 1943 son opposition à la politique coloniale ségrégationniste qui interdisait aux jeunes arabes l'entrée au cinéma", a précisé M. Madhkour qui a souligné qu'elle remplacera l'actuelle stèle sise l'avenue Seridi Mohamed-Tahar.
Mobilisant sept (7) millions de dinars du budget de la wilaya, la stèle sera une sculpture représentant le chahid et reflètera, selon le directeur des moudjahidine, "la haute stature" de ce héros qui fut notamment membre du groupe historique des 22 à l'origine du déclenchement de la Révolution de novembre 1954.
La célébration de la mort du chahid Soudani Boudjemaâ a donné lieu à une conférence sur son parcours militant animé par des moudjahidine et des enseignants de l'université de Guelma. Les intervenants ont rappelé l'activité de Souidani au sein du groupe Enoudjoum des Scouts musulmans algériens (SMA), sa participation à la création du club El Amal Er-Riadhi li madinat Guelma en 1941, ses activités au sein de l'organisation spéciale (OS) puis dans la préparation de la révolution.
Une cérémonie de recueillement à la mémoire du chahid a été organisée devant l'actuel monument dressé à sa mémoire sur l'avenue Seridi Mohamed Tahar.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.