Vaste mouvement dans le corps des présidents et procureurs généraux près les cours de justice    Vaste mouvement dans le corps des présidents et des procureurs généraux    Explosion de Beyrouth: quatre avions d'aides décollent d'Alger    Hommage à Gisèle Halimi: une halte en reconnaissance à ceux qui ont soutenu l'Algérie    Constantine: réception prochaine du projet de raccordement du CW1 à la RN 27    75 ans après Hirochima, le désarmement reste un vœu pieux    Covid-19: 571 nouveaux cas, 436 guérisons et 12 décès    Procès du journaliste Khaled Drareni : L'absurde devient ordinaire par lassitude    Ligue 1-ES Sétif: l'entraîneur Kouki OK pour prolonger son contrat de 2 saisons    Explosion de Beyrouth: Chanegriha présente ses condoléances    Feux de forêts : la Protection civile déploie un important dispositif    Les enjeux hydrauliques et leur impact sur l'agriculture    Le prêt de Benchaâ au CCS prolongé    Huit ambitieux et seulement quatre billets pour Lisbonne    Presse indépendante : 30 ans de combat et de sacrifice    Fin de l'été 2017 : la fausse victoire de l'oligarchie    L'Italie prêtera main-forte à la France avec 200 soldats    Trump envisage un discours depuis la Maison Blanche pour officialiser sa candidature    L'Alliance des designers algériens professionnels voit le jour    Gilles Lapouge, l'amoureux du Brésil    L'Unesco va réhabiliter le patrimoine de Bandiagara, victime du conflit    Attar plaide pour une "Opep du gaz"    Deux Algériens légèrement blessés    Tizi Ouzou, Drâa Ben Khedda et El-Tarf reconfinées    Le féminicide, un crime silencieux    Pertamina lorgne les actifs d'OXY en Algérie    Le général-major Meftah Souab en soins à l'étranger    La défense compte saisir le chef de l'Etat    Le désert agraire    Nacer Boudiaf demande la réouverture du dossier    Opéré de nouveau à Lille : Benzia espère un retour en janvier    CRB : Djerrar opéré avec succès    JS Kabylie : Relance de la webradio du club    Nedjma TV, l'environnement comme priorité    Un enfant de 4 ans se noie dans une retenue d'eau    FAUSSES SAINTETES    Prophéties de chaos    Le harrag anonyme ou le marigot des caïmans    Tiaret: Livraison de plus de 1.000 véhicules Mercedes-Benz    Les grands axes du protocole du MESRS    Des travaux pour améliorer l'AEP et l'assainissement    L'apocalypse à Beyrouth    La fille des Aurès    L'infrangible lien...    Washington condamne la présence militaire étrangère en Libye    Un néonazi avoue le meurtre d'un élu régional    "L'Euthanasie, entre légalisation et incrimination", nouvel ouvrage du chercheur Djamel Eddine Anane    Le parcours du pianiste Nassim Kahoul, un exemple de détermination    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'élection d'un Africain à la tête de l'OMS saluée, l'Algérie l'invite à contribuer à la réalisation des ODD
Publié dans Algérie Presse Service le 25 - 05 - 2017

L'élection pour la première fois d'un Africain à la tête de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) a été saluée par de nombreux pays, dont l'Algérie, qui a invité le nouveau directeur général à favoriser parmi ses priorités africaines, la contribution de l'organisation à réaliser les Objectifs du développement durable (ODD) à l'horizon 2030.
C'est la première fois qu'un Africain va diriger l'OMS, une des agences de l'ONU les plus puissantes, avec l'élection mardi de l'Ethiopien Tedros Adhanom Ghebreyesus comme nouveau directeur général de l'OMS, l'emportant au 3ème tour devant le Britannique David Nabarro.
Le nouveau chef de l'OMS, une des plus influentes agences des Nations unies dont le siège est à Genève, prendra le 1er juillet la succession de la Dr Margaret Chan (Chine) qui a dirigé l'institution pendant 10 ans.
Son élection à la tête de l'OMS a été saluée par l'Algérie qui a invité le nouveau DG à favoriser parmi ses priorités africaines, la contribution de l'organisation à réaliser les Objectifs du développement durable à l'horizon 2030.
Le ministre de la Santé, de la population et de la réforme hospitalière, Abdelmalek Boudiaf, a adressé mercredi ses "sincères et chaleureuses félicitations", au nouveau au Dr TedrosT Adhanom Ghebreyesus, pour son élection à la tête de l'organisation mondiale de la Santé, qualifiant cette consécration de "méritée".
M. Boudiaf, qui s'exprimait en sa qualité de président du Groupe des pays membres de la Région africaine de l'organisation, a invité le nouveau DG à favoriser parmi ses priorités africaines, la contribution de l'organisation à réaliser les Objectifs du développement durable à l'horizon 2030.
Les Etats membres "attendent de vous des actions concrètes qui permettront à l'organisation d'assumer pleinement son leadership sur les questions de santé mondiale". Il s'agit des actions, a relevé le ministre qui permettront de "conférer à l'organisation "plus de prévisibilité, de visibilité et d'autonomie sur le plan financier dans une conjoncture de raréfaction de ressources et de multiplication des défis auxquels l'OMS fait face", observant que les Bureaux régionaux devraient être encouragés à jouer un rôle plus important.
Fort soutien de l'Algérie à la candidature de Adhanom Ghebreyesus
En sa qualité de président du Groupe Africain, M. Boudiaf a entrepris, de nombreuses consultations avec ses homologues des différentes régions pour plaider en faveur d'un soutien au candidat africain Dr TedrosT Adhanom Ghebreyesus, en marge des travaux de la 70éme Assemblée générale de l'OMS.
Il a dans ce contexte présidé la campagne de soutien en faveur du candidat africain, organisée en présence du Président de la Commission africaine, Moussa Faki Mahamat, et sollicité également le soutien du Groupe Arabe, faisant de même lors de la réunion de l'Organisation de la Conférence islamique (OCI) et des pays Non Alignés.
Pour la Tunisie, l'élection de l'ancien ministre éthiopien de la santé, Tedros Adhanom Ghebreyesus à la tête de l'OMS est "un acquis pour le secteur de la santé dans le continent africain et un appui à la coopération entre les pays africains dans ce domaine", a déclaré la ministre de la santé, Samira Merai Friaa.
L'Egypte a également félicité le nouveau responsable de l'OMS, affirmant que "c'est un acquis mérité pour l'Ethiopie et l'Afrique toute entière".
Le ministère des Affaires étrangères égyptien a affirmé dans un communiqué que l'Egypte veut coopérer avec le nouveau responsable de l'OMS dans la concrétisation des objectifs tracés de l'organisation onusienne et l'amélioration du niveau de la couverture sanitaire dans le monde.
La Chine a de son côté félicité Tedros Adhanom Ghebreyesus pour son élection, se disant "convaincue que M. Tedros jouera un rôle important dans l'amélioration de la santé mondiale", a indiqué le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères Lu Kang. "La Chine est prête à soutenir le travail du nouveau directeur de l'OMS et à coopérer avec lui", a-t-il ajouté.
La France a par ailleurs exprimé ses "chaleureuses félicitations" pour l'élection de l'Ethioptien Tedros à la tête de l'OMS, lui exprimant son soutien dans ses fonctions.
Un communiqué du ministère des Affaires étrangères français a souligné que le nouveau responsable de l'OMS a devant lui des défis à relever dont la réforme de l'organisation afin de lui permettre de faire face aux pandémies.
M. Tedros Adhanom, qui sera le huitième directeur général de cette agence de l'ONU fondée en 1948, a souligné mercredi à Genève, l'importance de la santé comme un droit inaliénable. "Ce qui est clair, c'est que le peuple reconnaisse la santé comme un droit humain fondamental", a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse, se référant à sa campagne électorale qui s'est culminée hier avec sa nomination en tant que chef de l'OMS par les délégations participant à la 70ème Assemblée mondiale de la santé en cours à Genève.
M. Tedros s'est engagé à se concentrer sur la couverture de santé universelle lors de son mandat de cinq ans, tout en rappelant que la santé publique peut être un catalyseur pour le développement.
Il s'agit de faire face aux obstacles financiers, de promouvoir l'accès aux médicaments et s'adresser aux différences régionales au niveau de la qualité des soins de santé apportée, a précisé M. Tedros.
Il a aussi appelé à la réalisation intégrale des directives de l'OMS en matière de crise sanitaire et du Règlement sanitaire international.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.