Le mandat présidentiel et le rôle de l'armée au centre de la contribution de Abdelaziz Rahabi au débat sur l'avant-projet de Constitution    Covid19-Prise en charge des patients: vers l'augmentation des capacités d'accueil des hôpitaux    Belhimer: les médias publics doivent se réorganiser "de manière profonde"    YEMEN: REQUIEM POUR UN PEUPLE    Le RCD s'en prend aux "philistins attitrés"    Cap sur les mines    Soutien des porteurs de projets: prochaine mise en place d'un Fonds de financement des start-up    Le FFS face au défi du rassemblement    "L'Algérie accueillera les pourparlers interlibyens"    Démission du ministre de la Justice    Le parlement vote une loi controversée sur les avocats en Turquie    Encore un doublé de Benrahma    À qui profitent les blocages ?    La classe politique sort de sa léthargie    Covid-19: Approvisionnement des wilayas concernées par l'interdiction de la circulation    De nouvelles mesures prises à Oran    8 décès et 470 nouveaux cas en 24 heures    Un réseau de trafic de stupéfiants démantelé à Oued Fodda    Un recrutement en catimini    Le Chabab défend le recrutement de Benmenni (CABBA)    Kafkaien    La nouvelle feuille de route    A la croisée des chemins, l'Otan aurait-elle «perdu le Nord» ?    Deux nouveaux chefs pour la Sûreté de Aïn-Séfra et Mécheria    Alerte aux pesticides périmés à Blad-Touahria    Le Syndicat des directeurs accuse la tutelle    Ce que se ronger les ongles dit de votre personnalité    Les nouveautés, en temps de pandémie    Hourof El Jenna, un spectacle de calligraphie arabe lumineuse    MO Béjaïa : Le club interdit de recrutement    Saison blanche au Sénégal et au Gabon    Algérie Poste de la wilaya de Tipasa : Plus de 100 TPE installés à la mi-mai    Les pro-démocratie ouvrent les primaires pour les législatives à Hong Kong    Mouvement de contestation au Mali : Escalade à Bamako    Leur coût de production a pourtant baissé de 90% : Les énergies renouvelables, ces mal-aimées    Kaci Hadjar, Moudjahid. Professeur en gynécologie-obstétrique décédé le 13 juillet 2019 : Le professeur qui rajoutait de la vie aux années    Edward Saïd, une pensée de l'exil    Zabor ou les psaumes : langage et liberté    CS Constantine: Rachid Redjradj poussé vers la sortie    Le SNAPO et l'association des consommateurs exigent plus: Les publicités «mensongères» des compléments alimentaires interdites    Victimes de plus en plus d'agressions: Les gardes forestiers réclament des armes    FIFA - Coronavirus: Amendement du code de l'éthique    ASILE DE FOUS    Taisez-vous Marine Le Pen !    Tlemcen : Les grottes de Mghanine attirent des visiteurs en pleine crise sanitaire    TLS Contact Algérieréaménage ses RDV- visas    Tebboune préside aujourd'hui un Conseil des ministres    Tebboune reçoit un appel téléphonique de Macron    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Accidents de la route: baisse sensible du nombre de morts et de blessés en 2017
Publié dans Algérie Presse Service le 31 - 01 - 2018

Le nombre de morts et de blessés dans les accidents de la route en Algérie a "sensiblement baissé" durant l'année 2017, indique un rapport du Centre national de prévention et de sécurité routières.
Les 25.038 accidents de la circulation enregistrés en 2017 ont causé la mort de 3.639 personnes, en baisse de 8,84% par rapport à 2016, selon ce rapport qui relève également une baisse de 17,54 % du nombre de blessés, passant de 44.007 en 2016 à 36.287 blessés en 2017.
Le taux de mortalité routière observé en 2017 est "le plus bas" depuis l'année 1998, période au cours de laquelle il avait été déploré le décès de 3.565 personnes, a précisé la même source, rappelant que le nombre de véhicules en Algérie a été multiplié par 4 durant cette période, passant en 2017 à plus de 8,858 millions unités contre 2,742 millions en 1996, "situation qui, dans des pays comparables au notre, aurait conduit irrémédiablement à une explosion de la sinistralité", explique le rapport.
En ce qui concerne le nombre de personnes blessées, c'est l'indicateur qui a connu la baisse la "plus conséquente" au cours de ces dernières années, a relevé le rapport, ajoutant qu'en effet, après avoir enregistré "un pic" en 2013, avec un nombre de 69.582 blessés, cet indicateur a entamé une "baisse continue" pour atteindre le nombre de 44.007 en 2014, puis 36.287 blessés en 2017.
Le nombre de 36.287 blessés, recensé en 2017, constitue le "meilleur taux" depuis 1997, année au cours de laquelle il avait été déploré un nombre de 34.534 personnes blessées.
Les résultats "encourageants," au demeurant "perfectibles", obtenus en 2017 doivent être mis à l'actif des efforts "soutenus" de prévention et de sensibilisation développés par les principaux acteurs de la sécurité routière ainsi qu'à l'action résolue des services de sécurité, a souligné le rapport.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.