Championnat algérien : La Fifa enquête sur la corruption dans le football, selon BBC Arabic    Amazigh Legend's… c'est parti    350 travailleurs de l'ECT/SOPATI sans salaires depuis 14 mois    Benalla, ex-collaborateur de Macron, s'explique devant le Sénat    La Chine ne dévaluera «jamais» le yuan    Des sujets sensibles à l'ordre du jour    Assises sociales ce samedi    Les Sétifiens ne jurent que par la qualif' !    Derby à l'Ouest, les coleaders en appel à Blida et à El-Eulma    Dakar accueillera la cérémonie le 8 janvier 2019    Instruction ignorée    Le niet de Hasbellaoui    Il étouffe, il faut agir vite !    La présidentielle 2019 au menu    ACTUCULT    Tous ont combattu ! Qui a trahi ?    A la découverte d'un métier en or    Ministres sortants, leur vie loin des ors de la République !    En perspective des Jeux méditerranéens de 2021: Plus de 1 milliard DA pour la réhabilitation des infrastructures sportives    Inter-régions: Les choses sérieuses commencent    Mascara: La DJS vole au secours des clubs de la wilaya    Alger: Une nouvelle marche de retraités de l'ANP empêchée    Boomerang    Poutine a tempéré sa réaction pour mieux surprendre    Procès Salsabile à Oran: Peine capitale requise contre les deux accusés    Vers l'éradication du site de stockage de «la jumenterie»: Plus de 100 tonnes de déchets hospitaliers du CHUO traitées    Bousfer: 17 constructions et extensions démolies    Plaidoyer pour la paix et lettre ouverte à monsieur donald trump président des etats-unis    La gouvernance de l'Université en Algérie, propositions de réforme    Selon le DG de la CNAS: La carte Chifa ne remet pas en cause la gratuité des soins    Polémique sur la question de l'égalité dans l'héritage: Le RCD dénonce «le terrorisme intellectuel»    Quand une ville coule, c'est Dieu qui est responsable    L'événement Maurice Audin : Macron ouvre des brèches en Algérie    Eric Zemmour et sa philosophie du prenom gallicisé    Vente du groupe Echorouk    Le gouvernement et sa logique d'étouffement de la presse    Paiement électronique : La voie de secours qui tarde à s'ouvrir    Un policier tue deux personnes à Oran    Sidi Saïd a reçu Ould Abbès    La "France veut aider l'Algérie à sécuriser ses frontières"    Premières tendances des élections législatives et locales    Le RCD répond «aux marchands de versets assaisonnés à la cocaïne»    Scandaleux !    Belmadi prépare déjà le Bénin    Pari difficile pour Benghabrit    Ould Kablia brise le silence    Commandement des Forces Aériennes: Gaïd Salah installe Hamid Boumaïza    Sidi Saïd a reçu Ould Abbès    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Nouveau poste frontalier algéro-mauritanien : "apport qualitatif" dans les relations de coopération bilatérale
Publié dans Algérie Presse Service le 18 - 08 - 2018

L'ouverture de ce nouveau passage frontalier situé aux point kilométrique PK-75 au sud de Tindouf intervient conformément à volonté commune du président de la République Abdelaziz Bouteflika et de son homologue mauritanien Mohamed Ould Abdelaziz, et en application des recommandations de la 18ème session de la Haute commission mixte algéro-mauritanienne, tenue le 20 décembre 2016 à Alger.
Baptisé du nom du Chahid de la glorieuse Révolution nationale, Mustapha Ben Boulaïd, ce passage constitue - selon un communiqué du ministère de l'Intérieur et des Collectivités locales et de l'Aménagement du territoire - "un apport qualitatif dans les relations de coopération bilatérale privilégiées" dans tous les domaines: politique, économique, social et sécuritaire, un moyen de développement et de désenclavement de cette région frontalière, à travers la facilitation de la circulation des personnes et l'intensification des échanges commerciaux entre les deux pays, d'une part, et avec les autres pays d'Afrique de l'ouest, d'autre part, mais aussi un outil "de consolidation de la coopération sécuritaire et de lutte contre le terrorisme et le crime organisé, aux mieux des intérêts des deux Etats".
Lire aussi : Route transsaharienne: réalisation de 1.600 km par l'Algérie
Ce poste frontalier constitue un acquis socioculturel et un moyen en vue de consacrer les liens sociaux, culturels et historiques existant entre les peuples des deux pays. "Tous les moyens humains et matériels ont été mobilisés, ainsi que des équipements modernes, pour faciliter la circulation entre les deux pays, via ce poste, et atteindre les objectifs tracés", a déclaré à l'APS, le Chef de Daïra de Tindouf, Abdelhak Bouziane, expliquant que cette structure "permettra la création d'une dynamique économique et le développement des régions frontalières des deux pays".
Le président de la chambre de commerce et d'industrie de la wilaya de Tindouf, Abiri Nouh a précisé, de son côté, que cet acquis serait "économiquement bénéfique" aux deux pays et aux pays d'Afrique de l'Ouest, en facilitant les échanges commerciaux, soulignant que ce poste permettra aux opérateurs économiques algériens d'accéder aux marchés d'Afrique de l'Ouest, vu la demande croissante sur le produit algérien. Ce passage frontalier est une opportunité "en or" pour les habitants de Tindouf, car à même de s'ériger en axe commercial stratégique, dès son ouverture, a-t-il estimé.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.