ENI donne des détails sur son employé atteint du virus    Les expatriés du Groupe Volkswagen jettent l'éponge    Perspectives prometteuses pour le renforcement de la coopération bilatérale    Dziri Billel n'est plus entraineur de l'Usm Alger    Berraf maintient sa démission    Ce qu'il faut savoir    Le prix des masques chirurgicaux flambent    Tebboune appelle à une "extrêmevigilance"    Les avocats continuent de denoncer    Coronavirus en Algérie : L'inquiétude monte à Sétif    ARABIE SAOUDITE : Le président Tebboune en visite d'Etat    L'UA attachée à la tenue d'un référendum au Sahara occidental    Djerad reçoit l'Envoyé spécial du PM britannique pour le partenariat économique avec l'Algérie    ILS SE SERAIENT ACCAPARES DE 600 TERRAINS : Vers la levée de l'immunité de 2 députés FLN    Education: sit-in des enseignants et travailleurs de l'Unpef    Mustapha Berraf renonce à sa démission !    COUR D'ALGER : Le procès Ouyahia-Sellal à nouveau reporté    REMISE DES DECISIONS D'AFFECTATION AADL : Vers la convocation de 120 000 souscripteurs    Le parquet requiert des peines allant de 2 à 10 ans de prison    RENAULT ALGERIE FERME SES PORTES : Près de 1300 travailleurs au chômage technique    Ligue (USM Alger) : séparation à l'amiable avec l'entraîneur Dziri Billel    L'inébranlable détermination des étudiants    Une médaille pour le hirak à Montréal    «Nous devons d'abord évaluer notre potentiel»    La Libye en tête des préoccupations    L'ESS et le PAC accrochés, la JSS nouveau leader    Aït Djoudi optimiste malgré la situation du club    Le choc de titans    La chambre d'accusation renvoie le dossier au 3 mars    Seddik Chihab conteste son exclusion    L'instance présidentielle veut mettre fin aux dysfonctionnements du parti    Sanders confirme son avantage face à Biden    Doute sur la tenue du sommet quadripartite sur la Syrie    L'ONU dénonce la violence israélienne en Cisjordanie    Un changement pour la route    ACTUCULT    Des témoignages poignants sur la Guerre d'Algérie    "Intertextualité et conversation dans l'œuvre de Kateb Yacine"    Lettre écrite par Tahar Djaout après la mort de Mouloud Mammeri (25 février 1989) et publiée par Awal    Coup de mou chez Scorsese    Affluence du public    Boxe/Tournoi pré-olympique: Houmri et Bouloudinats passent en demi-finale    Constitution: l'université a un rôle "pivot" dans l'encadrement du débat de la société    Tizi-Ouzou: Mouloud Mammeri, fondateur de l'anthropologie algérienne    Pour se défaire de la dépendance aux hydrocarbures : Djerad prône une transition vers le solaire    Alger: la distribution de l'eau potable totalement rétablie mercredi avant le délai prévu    Haï Es-Sabah: Plus de 372 kilogrammes de viande impropre à la consommation saisis    Lavrov : les terroristes ne seront pas "les maîtres" à Idlib    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Des centaines d'étudiants revendiquent "le changement radical du système" et "le départ de ses symboles"
Publié dans Algérie Presse Service le 09 - 04 - 2019

Des centaines d'étudiants universitaires des wilayas du pays ont manifesté pacifiquement mardi pour réclamer "le changement radical du système" et rejeter à l'unisson la nomination de Abdelkader Bensalah à la tête de l'Etat pour une durée de 90 jours jusqu'à élection du nouveau président de la République, ont constaté les journalistes de l'APS.
Plusieurs wilayas dans l'Ouest du pays ont connu des marches et sit-in pacifiques d'étudiants universitaires réclamant le changement radical du système et le départ de tous ses symboles.
Des étudiants de plusieurs résidences universitaires de la wilaya d'Oran, hissant des pancartes et scandant des slogans, ont appelé, lors de leur sit-in pacifiques, "au changement radical du système et à la satisfaction des revendications et des objectifs du mouvement populaire".
Des centaines d'étudiants issus des wilayas d'Ain Témouchent, Nâama, Sidi Bel Abbes, Mostaganem, Tiaret et de Mascara hissant le drapeau national sont sortis pacifiquement de leurs campus universitaires respectifs pour sillonner les artères des principales villes,réitérant leur appel pour "le respect de la volonté du peuple", le "changement radical du système", "la constitution d'un gouvernement de compétences" et "le départ de tous les symboles du système actuel".
Les participants à cette manifestation ont appelé également à l'application de l'article 7 de la Constitution, tout en affichant leur soutien à l'Armée nationale populaire (ANP).
A noter qu'aucune marche n'a été organisée dans les wilayas de Tlemcen, Saida et Relizane, a-t-on constaté.
Dans l'Est du pays, des centaines d'étudiants des différentes wilayas ont manifesté pacifiquement contre la désignation d'Abdelkader Bensalah comme Chef d'Etat par intérim, ont constaté des journalistes de l'APS.
A Constantine, des centaines d'étudiants ont marché de l'université ‘‘Frères Mentouri'' (Constantine-1) vers le centre-ville et ont été rejoints par des centaines d'autres étudiants venus des autres universités de la wilaya dénonçant la nomination d'Abdelkader Bensalah à la tête de l'Etat pour une durée de 90 jours.
Les manifestants ont marché le long des principales artères de la ville depuis l'avenue Kennedy jusqu'à l'avenue Belouizdad via celle de Abane Ramdane et la place des chouhada, lançant des slogans pour réclamer un "changement radical du système actuel".
Une marche similaire a été organisée par les étudiants de l'université du 8 mai 1945 de Guelma pour exprimer leur rejet de la désignation d'Abdelkader Bensalah comme Chef d'Etat. Les étudiants ont arboré le drapeau national et lancé des slogans dont "7 et 8 sont notre Constitution", "Vous partirez par la loi, vous partirez par la Constitution".
A Annaba, M'sila et Batna des centaines de manifestants, dont une majorité d'étudiants, se sont rassemblées dès l'annonce de la désignation du nouveau chef d'Etat par intérim. Ils ont levé des banderoles demandant "un changement radical du système", réitérant leur refus que la présidence par intérim soit assurée par Abdelkader Bensalah et leur rejet des "symboles du système".
Sit-in dans les wilayas du Centre du pays et absence de marches dans le Sud du pays
Des centaines d'étudiants des wilayas dans le Centre du pays ont marché pacifiquement pour revendiquer le "changement et le respect de la volonté populaire".
Les étudiants ont sillonné, sous un imposant dispositif sécuritaire, les artères principales des villes de Chlef, Tizi-Ouzou, Bouira et Bejaia en scandant des slogans appelant à "la chute des symboles du régime", symbolisés, par eux, par "les 4B", tout en exprimant leur soutien aux décisions de l'armée, par le slogan "El Djeich Achaâb khaoua khaoua..." et "Pour une 2ème République".
Des employés des corps communs du secteur de l'éducation de Bouira et Tizi-Ouzou ont également organisé des sit-in devant les sièges de leurs wilayas respectives réitérant les mêmes slogans.
Aussi, de nombreux organismes publics de la wilaya de Tizi-Ouzou (banques, bureaux postaux, directions de wilaya) sont en grève, parallèlement à un débrayage de nombreux avocats et enseignants de la wilaya.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.