Mihoubi dépose son dossier de candidature    Un sursaut national en se rendant massivement aux urnes    Controverse à l'APN    Session de formation pour 400 jeunes universitaires    Les prix de vente déterminés    «Le système fiscal actuel a causé de grands dysfonctionnements»    L'élection présidentielle face aux «fake news»    Colloque international sur les dynamiques de recomposition des espaces urbains    Vers un second mandat sans majorité pour Trudeau    Echanges commerciaux a atteint 20 milliards d'euros en cinq ans    Zidane après la victoire du Real face à Galatasaray :    Victoire du NBS devant Al-Buraig Service    L'entraîneur Salem Laoufi renonce à sa démission    Plus de 1,2 million de comprimés psychotropes saisis    Hausse de 9,4 % durant le 1er semestre 2019    Le secteur de la santé est à l'agonie    26 films en compétition    PRESIDENTIELLE DU 12 DECEMBRE : Tebboune déposera son dossier samedi    LES RETRAITES MILITAIRES INTERDIT D'EXERCER EN POLITIQUE : Le statut général des personnels militaires à l'APN    AFFAIRE DES 701 KG COCAINE : Les deux frères ‘'d'El Bouchi'' devant le juge d'instruction    ORAN : Grève des collecteurs privés d'ordures ménagères    CNAS : Plus de 25 000 travailleurs non déclarés en 2019    Tribunal de Bab El Oued : 18 mois de prison ferme requis contre 5 détenus du drapeau amazigh    Ligue 1: Le programme des rencontres de ce mercredi    Les Kurdes ont quitté la zone de sécurité    Mahrez dans la liste des 30 nominés    Chita de retour    Le GS Pétroliers à Bamako pour la qualification    Les exclus du logement social bloquent la route    TBC pour atténuer le "terrorisme routier"    Petits fondants au chocolat    Des manifestants exigent la fermeture du bureau des élections    Promouvoir et encourager les jeunes cinéastes    Le dernier sourire de Larbi Ben M'hidi ou le peuple algérien en son miroir    Incendie à l'Ecurie royale de Turin, site Unesco    La diversité culturelle est à même de produire une élite équilibrée et efficiente dans la société    Le taux d'inflation à 2,4% sur un an    Les étudiants pointent une justice subsidiaire    Ligue des champions d'Europe: Gros choc à Milan, Ajax et Barcelone pour la confirmation    Bensalah se rend à Sotchi    Fin de l'info box : Une sensation verte à Glaris    USA: Trump déclare son amour aux russes    Brexit: Boris Johnson ne s'avoue pas vaincu malgré les obstacles    Election présidentielle : Un nouvel Etat de droit issu de la volonté du peuple    M. Zitouni " 90% des dossiers gelés de moudjahidine ont été traités "    Publication: "Aperçu de la culture et les chants amazighs dans les Aurès, Ouargla et la Kabylie", nouveau livre de Salim Sahali    237 détenus libérés pour désengorger les prisons    "Nous n'avons pas fermé d'églises"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





UA/Journée de l'Afrique: une Afrique unie, intégrée, en paix et prospère
Publié dans Algérie Presse Service le 25 - 05 - 2019

Le président de la Commission de l'Union africaine, Moussa Faki Mahamat, a mis en relief samedi la vision commune d'une Afrique unie, intégrée, en paix et prospère, dans son message à l'occasion de la Journée de l'Afrique, célébrée cette année sous le thème: "Année Des Réfugiés, des rapatriés et des déplacés Internes: Pour des solutions durables au déplacement forcé en Afrique".
"En ce jour de célébration du 56ème anniversaire de la naissance de l'Organisation de l'unité africaine (OUA), ancêtre de l'Union africaine, a-t-il dit, "je voudrais vous adresser ce message de foi renouvelée en la réalisation de notre vision commune, celle de "l'Afrique que nous Voulons", consignée dans l'Agenda 2063.
Le président de la Commission africaine a ainsi indiqué, dans son message, que la "vision commune d'une Afrique unie, intégrée, en paix, prospère, dirigée par ses propres citoyens est l'outil irremplaçable de notre rayonnement sur la scène internationale". Cette commune vision, a-t-il fait valoir, "est aussi l'instrument d'accélération de notre intégration à travers un espace africain de liberté, d'opportunités, de progrès et de développement".
"Notre devoir, a-t-il poursuivi, est de nous attaquer de front à ce paradoxe qui fait de ce continent potentiellement si riche, celui où il y a le plus grand nombre de pays pauvres", notant qu'"il est insupportable que nos jeunes, ce moteur de transformation et de développement, continuent de se jeter par vagues successives dans les embarcations de la mort à travers mers et déserts, faute de projets porteurs d'avenir et d'espoir".
Abordant la question de l'intégration du continent africain, M. Faki a indiqué que le lancement officiel de la Zone de libre-échange continentale (ZLEC) au Sommet extraordinaire de Niamey, prévu le 7 juillet 2019, marquera une étape importante et décisive sur le chemin de l'Intégration africaine.
"Notre espoir est que l'Afrique en tant que bloc devienne ainsi un grand partenaire incontournable dans le commerce mondial, a-t-il ajouté, avant de poursuivre que "parallèlement à ce projet on ne peut plus porteur d'intégration africaine, le protocole sur la libre circulation des personnes et le passeport africain continuent de requérir davantage d'efforts".
Se félicitant du nombre croissant d'Etats qui ont mis en œuvre des mesures de relaxation de leurs politiques de visa d'entrée aux citoyens africains, il a exhorté les Etats membres "qui ne l'ont pas encore fait à se joindre rapidement à l'accord sur le marché unique de transport aérien en Afrique, un autre projet-phare qui nous mobilise à plus d'un titre".
Par ailleurs, la réforme institutionnelle "ayant accompli des pas décisifs, connaîtra également son point d'orgue au prochain Sommet de coordination dont je souhaite qu'il augure une division harmonieuse de travail entre le niveau régional et continental", a encore indiqué le responsable de l'UA.
Notant, sous un autre angle, que l'Afrique célèbre "ce jour mémorable sous le thème: "Année des réfugiés, des rapatriés et des déplacés internes: pour des solutions durables au déplacement forcé en Afrique", M. Faki a souligné qu'en lui-même, ce thème "démontre à suffisance l'acuité de nos défis et l'appel urgent de travailler ensemble pour assurer à tous les citoyens africains le droit inaliénable de vivre libres, dignes et productifs".
Il a par la même salué les organisations humanitaires "pour l'assistance qu'elles ne cessent d'apporter aux populations africaines refugiées, rapatriées sont appelées à redoubler d'efforts. Aussi, les Etats concernés doivent-ils, dès lors, prendre, dans la dignité et la liberté, toute la mesure de leurs responsabilités pour créer les conditions idoines de retour dans leurs foyers de tous leurs citoyens".
M. Moussa Faki n'a pas omis, à cette occasion "opportune", de remercier les pays d'accueil qui, a-t-il dit, consentent des efforts et des sacrifices remarquables à l'endroit des réfugiés, rappelant la nécessité pour tous les Etats de sauvegarder les principes inscrits dans la Convention de 1969 sur les aspects spécifiques des réfugiés africains dont ceux du non-refoulement et du partage du fardeau. A cela s'ajoute la convention de l'Union africaine sur l'assistance aux personnes déplacées internes, appelée Convention de Kampala.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.