Habitat : distribution de dizaines de milliers de logements à l'occasion du 1er Novembre    L'Algérie prend acte de la désignation de Bah N'daw comme président de la transition au Mali    Le Premier ministre palestinien salue la position du Président Tebboune contre la politique de normalisation avec l'entité sioniste    Convention entre le ministère de la santé et le ministère de l'enseignement supérieur pour lutter contre la Covid 19    PENSIONS DE RETRAITE : Mise en place d'un nouveau calendrier de versement    LUTTE CONTRE L'ARGENT SALE : L'impératif de garantir la transparence    MESURES DE REPRISE DES COURS : Les représentants des étudiants satisfaits    CONSTANTINE : Attribution "prochaine" de 100 aides à l'habitat rural    LUTTE CONTRE LES GANGS DE RUES A BLIDA : Arrestation de 59 personnes depuis le début de l'année    Exportations: l'ANCA plaide pour des conventions avec les pays africains limitrophes    Journée internationale de la paix: l'impératif de décoloniser la Palestine et le Sahara occidental    Tottenham : Alli serait disponible en prêt    Coronavirus: 191 nouveaux cas, 127 guérisons et 10 décès    Oran: l'opération d'installation des coordinateurs communaux de la délégation de l'ANIE touche à sa fin    Mostaganem: mise en échec de quatre tentatives d'émigration clandestine et arrestation de 51 personnes    Championnat d'Italie : Débuts flamboyants pour la Juve    Championnat d'Espagne : Le Real Madrid manque sa rentrée    Le paiement électronique "sécurisé et gratuit"    Mise en échec de trois tentatives de migration irrégulière à Mahdia    Le drabki, Abou Fadhel et tamazight    Les articles de la discorde    Naceri à la Cour constitutionnelle    Quelle chance pour la paix ?    Un autre décès par strangulation    Hommage à Abdelmadjid Merdaci    Avec Mustapha Toumi dites toujours «Sobhan Allah ya Ltif» !    Merci M6 ! Merci pour mes zygomatiques !    Benkhelifa signe pour trois ans    Enfin un gouverneur !    Deux réseaux de passeurs démantelés à Aïn Turck    Les journalistes n'abandonnent pas leur confrère    L'opposition appelle à la désobéissance civile en Côte d'Ivoire    Un suspect arrêté aux Etats-Unis    L'ange blanc s'envole    Hommage au journaliste Salem Hammoum à Bouzeguène    Premier film en variante amazighe ouarglie    Renouvellement des associations sportives : Le MJS fixe les modalités des AG    Flagrant délit !    Tlemcen: Trois SG de daïra et un ex-médiateur de wilaya promus    Retrouver la grandeur américaine    Les importateurs face à leur destin    Mines: Vers la création de 95 petites entreprises d'exploration d'or    El-Bayadh: Un nouveau complexe sportif bientôt en chantier    US Biskra: Une instabilité chronique    COLERES ET ENTORSES    «Khayrek sbaq»    Tebboune annonce des législatives anticipées    Un ramassis de clichés et de mensonges    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Centrales électriques solaires: huit entreprises soumissionnent à l'appel d'offres techniques
Publié dans Algérie Presse Service le 12 - 06 - 2019

Huit (8) entreprises ont soumissionné à l'appel d'offres national pour la réalisation d'installations de production d'énergies renouvelables dans quatre wilaya, sur les 93 entreprises ayant retiré le cahier des charges, a-t-on constaté mercredi lors de la séance d'ouverture des plis techniques qui s'est déroulée à Alger.
Le président de la commission de régulation de l'électricité et du gaz (CREG), Abdelkader Choual, a indiqué que le projet s'adresse aux investisseurs locaux, qu'ils soient seuls ou en partenariat en vue de la réalisation de plusieurs projets de centrales électriques solaires photovoltaïques d'une capacité globale de 150 MWc (mégawatt-crête).
Le projet concerne quatre wilayas Ghardaïa, Biskra, Ouargla et El Oued. Pour cette dernière, il n' y a eu aucun soumissionnaire, a-t-on observé sur place.
A propos du nombre négligeable des soumissionnaires par rapport aux candidats ayant retiré le cahier des charges, M. Choual a attribué cela à la nouveauté de ce créneau pour les investisseurs algériens qui éprouvent des difficultés à élaborer leurs offres techniques.
"Plusieurs investisseurs voulaient soumissionner à cet appel d'offre mais ils ont probablement rencontré des difficultés dans la préparation de leur offre techniques. C'est compliqué d'autant plus qu'il s'agit d'un processus tout à fait nouveau chez nous", a-t-il argué.
Il a souligné d'autres part la nécessité pour les investisseurs de s'initier à la préparation des offres afin de contribuer à développer les énergies renouvelables en Algérie.
Interrogé sur la wilaya d'El Oued pour laquelle il n' y a pas eu de soumissionnaires, le premier responsable de la CREG a affirmé que les raisons "techniques" de la réticence des soumissionnaires pour cette wilaya seront étudiées.
Par ailleurs, il a assuré que la CREG proposera aux soumissionnaires, qui seront éventuellement retenus pour l'offre financière, de prendre en charge cette wilaya s'ils le souhaitaient. "Le cas échant, la CREG lancera un autre appel d'offre pour cette wilaya", a-t-il dit.
Selon M. Choual, le projet lancé le 18 novembre 2018 a pour objectifs d'impliquer de nouveaux acteurs nationaux dans le système électrique algérien qui devait favoriser l'émergence d'un marché national de électricité concurrentiel et transparent permettant de proposer aux consommateurs une offre énergétique de qualité à des coûts économiques avantageux.
Pour sa part, le ministre de l'énergie, Mohamed Arkab, a évoqué l'intérêt du gouvernement et du secteur de l'énergie en particulier pour le développement des énergies renouvelables en Algérie.
Dans un discours lu en son nom par le directeur général des hydrocarbures au sein du ministère, Mustapha Hanifi, M.Arkab a considéré que cette occasion constitue le point de départ d'une stratégie de réalisation qui repose essentiellement sur les capacités nationales tant en matière d'investissement qu'en matière d'équipements.
Il a rappelé que l'Algérie s'est résolument engagée dans la voie de la diversification énergétique accompagnée d'une industrialisation locale.
"L'ambition de devenir un acteur majeur en matière de solaire photovoltaïque constitue pour nous un vecteur de développement au niveau local mais aussi au niveau du continent africain", a-t-il soutenu.
Il a considéré par ailleurs que "l'immense" potentiel énergétique renouvelable dont jouit le pays, et plus particulièrement l'énergie solaire, constitue le levier de développement économique et social par l'intégration des énergies renouvelables et la réduction de la dépendance nationale aux hydrocarbures.
Le ministre a rappelé la capacité nationale actuelle installée en énergies renouvelables qui dépasse 343 MW, localisée dans la région des hauts plateaux et du grand sud.
Pour M. Arkab, la réalisation de ses premiers projets a permis de capitaliser une expérience dans le domaine du photovoltaïque, à travers la maitrise de l'œuvre et la conduite de ces projets et qui seront mises à profits notamment pour la construction des prochaines installations objet de cet appel d'offres.
Le ministre a enfin évoqué le programme national de développement des énergies renouvelables et de efficacité énergétique 2015-2030 qui porte à produire 22.000 MW.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.