FAF : le candidat unique, Charaf-Eddine Amara, fixe ses priorités    Yaoum El Ilm: Message du Président de la République    Algérie Poste appelle les travailleurs grévistes à « rejoindre immédiatement » leurs postes    Algérie Poste : La direction menace les grévistes de licenciement    Coronavirus: 167 nouveaux cas, 119 guérisons et 3 décès    Covid-19: la pandémie a fait 2.974.651 morts dans le monde    Le NMLWS condamne la décision de l'ouverture d'un bureau de LREM à Dakhla occupée    Noureddine Tounsi risque un an de prison ferme    Crise du lait en sachet, les rationnements ne suffisent plus    "la réforme de la Sécurité sociale est plus que délicate"    L'AIE relève ses prévisions de la demande    «La croissance économique n'atteindra pas les 4,5% prévus»    Le procès de six hirakistes reporté au 19 mai    Le Kenya désavoue l'ambassadeur marocain à Nairobi    Le RAJ appelle à une conférence nationale    Amandine mon amour    Sommet à Sétif, virée à l'Est pour le CRB et le MCA    CA Bordj Bou Arréridj-MC Oran pour commencer    Flick va-t-il claquer la porte ?    Participation du Conseil de la nation à la réunion du Comité sur les questions relatives au Moyen-Orient de l'UIP    Tension persistante dans l'éducation    Six éléments de soutien aux groupes terroristes arrêtés    Près de 28 000 familles nécessiteuses recensées    Saisie de 155 kg de viande de volaille impropre à la consommation    Imposant dispositif sécuritaire durant ce mois de Ramadhan    Ces partis à candidats «extra-muros»    Ahmed Rachedi nommé conseiller chargé de la culture et de l'audiovisuel    Cérémonie des Oscars : des stars en chair et en os, pas sur Zoom    Dans les coulisses de la saison 2 du phénomène "Timoucha"    L'Algérie condamne l'assassinat de Sidi Brahim Ould Sidati    Des experts de l'ONU appellent à arrêter la colonisation et protéger le peuple palestinien    Boumerdès : Engouement au marché du Ramadhan    Bouira: Un piéton fauché par un camion    Faut-il recréer le monde sans nous ?    Est-ce une nouvelle crise ?    Des partis à la recherche de candidats    Nomination des chefs de sûreté    Les premiers signaux d'un emballement social    Les suggestions des opérateurs    Washington prépare à l'Otan le retrait concerté d'Afghanistan    Pochettino fair-play avec le Bayern    Une offre sur la table pour Agüero    Pérez ne lâchera pas Hazard    Au Sahel, «il n'y a aucune solution sans Barkhane»    Al Menfi ferait «tous les efforts possibles» pour le départ des forces étrangères    La leçon d'une vie    «L'Etat n'abandonnera jamais le cinéma»    Lancement de la plateforme numérique «lawhati.dz»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Centrales électriques solaires: huit entreprises soumissionnent à l'appel d'offres techniques
Publié dans Algérie Presse Service le 12 - 06 - 2019

Huit (8) entreprises ont soumissionné à l'appel d'offres national pour la réalisation d'installations de production d'énergies renouvelables dans quatre wilaya, sur les 93 entreprises ayant retiré le cahier des charges, a-t-on constaté mercredi lors de la séance d'ouverture des plis techniques qui s'est déroulée à Alger.
Le président de la commission de régulation de l'électricité et du gaz (CREG), Abdelkader Choual, a indiqué que le projet s'adresse aux investisseurs locaux, qu'ils soient seuls ou en partenariat en vue de la réalisation de plusieurs projets de centrales électriques solaires photovoltaïques d'une capacité globale de 150 MWc (mégawatt-crête).
Le projet concerne quatre wilayas Ghardaïa, Biskra, Ouargla et El Oued. Pour cette dernière, il n' y a eu aucun soumissionnaire, a-t-on observé sur place.
A propos du nombre négligeable des soumissionnaires par rapport aux candidats ayant retiré le cahier des charges, M. Choual a attribué cela à la nouveauté de ce créneau pour les investisseurs algériens qui éprouvent des difficultés à élaborer leurs offres techniques.
"Plusieurs investisseurs voulaient soumissionner à cet appel d'offre mais ils ont probablement rencontré des difficultés dans la préparation de leur offre techniques. C'est compliqué d'autant plus qu'il s'agit d'un processus tout à fait nouveau chez nous", a-t-il argué.
Il a souligné d'autres part la nécessité pour les investisseurs de s'initier à la préparation des offres afin de contribuer à développer les énergies renouvelables en Algérie.
Interrogé sur la wilaya d'El Oued pour laquelle il n' y a pas eu de soumissionnaires, le premier responsable de la CREG a affirmé que les raisons "techniques" de la réticence des soumissionnaires pour cette wilaya seront étudiées.
Par ailleurs, il a assuré que la CREG proposera aux soumissionnaires, qui seront éventuellement retenus pour l'offre financière, de prendre en charge cette wilaya s'ils le souhaitaient. "Le cas échant, la CREG lancera un autre appel d'offre pour cette wilaya", a-t-il dit.
Selon M. Choual, le projet lancé le 18 novembre 2018 a pour objectifs d'impliquer de nouveaux acteurs nationaux dans le système électrique algérien qui devait favoriser l'émergence d'un marché national de électricité concurrentiel et transparent permettant de proposer aux consommateurs une offre énergétique de qualité à des coûts économiques avantageux.
Pour sa part, le ministre de l'énergie, Mohamed Arkab, a évoqué l'intérêt du gouvernement et du secteur de l'énergie en particulier pour le développement des énergies renouvelables en Algérie.
Dans un discours lu en son nom par le directeur général des hydrocarbures au sein du ministère, Mustapha Hanifi, M.Arkab a considéré que cette occasion constitue le point de départ d'une stratégie de réalisation qui repose essentiellement sur les capacités nationales tant en matière d'investissement qu'en matière d'équipements.
Il a rappelé que l'Algérie s'est résolument engagée dans la voie de la diversification énergétique accompagnée d'une industrialisation locale.
"L'ambition de devenir un acteur majeur en matière de solaire photovoltaïque constitue pour nous un vecteur de développement au niveau local mais aussi au niveau du continent africain", a-t-il soutenu.
Il a considéré par ailleurs que "l'immense" potentiel énergétique renouvelable dont jouit le pays, et plus particulièrement l'énergie solaire, constitue le levier de développement économique et social par l'intégration des énergies renouvelables et la réduction de la dépendance nationale aux hydrocarbures.
Le ministre a rappelé la capacité nationale actuelle installée en énergies renouvelables qui dépasse 343 MW, localisée dans la région des hauts plateaux et du grand sud.
Pour M. Arkab, la réalisation de ses premiers projets a permis de capitaliser une expérience dans le domaine du photovoltaïque, à travers la maitrise de l'œuvre et la conduite de ces projets et qui seront mises à profits notamment pour la construction des prochaines installations objet de cet appel d'offres.
Le ministre a enfin évoqué le programme national de développement des énergies renouvelables et de efficacité énergétique 2015-2030 qui porte à produire 22.000 MW.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.