Le Président Tebboune préside une séance de travail sur l'élaboration du plan national de relance socio-économique    Tribunal de Sidi M'hamed : reprise du procès de Mahieddine Tahkout    Afrique du Nord/économie: un recul de 4,2% prévu en 2020 à cause du covid-19    Deux listes se disputeront l'instance présidentielle    «L'Algérie ne souffre pas de manque de ressources»    Les cahiers de charges seront prêts dans un mois    Courrier des lecteurs    Manifestation dans la province de Hassaké contre la présence des troupes américaines    Plus de 200 scientifiques demandent à l'OMS de réviser ses recommandations    Forum sino-arabe: volonté commune d'accroître la coopération    Les Algériens Benchabla et Mordjane dans le Top 10    Fermeture de la Grande Poste suite à la mort suspecte d'un employé    Un casse-tête chinois pour les commerçants    Ennio Morricone, le Beethoven du western spaghetti    L'Unesco alerte sur une «escroquerie» aux biens culturels issus d'Afrique    Un bon, une brute, un truand, un harmonica et un pan du mur de ma jeunesse qui s'écroule !    Décès du bâtonnier Brinis Ammour    "Interdiction de toucher aux statuts des fédérations"    La Juventus pied au plancher    La JSK, l'USMA et le PAC perçoivent les primes de la CAF    Treize activites acquittés    Benhadid réhabilité    Benbouzid n'exclut pas un confinement localisé    83 ha de récoltes ravagés depuis début juin    Les programmes achevés distribués avant la fin de l'année    Covid-19 : confinement partiel dans 18 communes de Sétif à partir de mercredi    Reprise des négociations à Londres pour un accord post-Brexit    Le ton monte entre Pékin et Ottawa    Deuxième tir de roquettes contre des intérêts américains en 24 heures    "Il reste encore 80 crânes de résistants des Zaâtcha"    Le théâtre pour conter la tolérance    Une nouvelle alliance entre l'homme et les sciences    Des structures baptisées des noms du Chahid Din Amhamed et du Moudjahid Zenati Bikat    «Un mépris confondant et scandaleux envers ceux que la France coloniale a exploités, opprimés et massacrés»    On vous le dit    Prix du Brent : Petite hausse pour commencer la semaine    La FAF veut «assainir» le métier    E-conférence – AIPS : Le président Merlo insiste sur l'accès aux sources    La JS Azazga en difficulté financière    Décès de Bettina Heinen-Ayech : La Mahouna s'est effondrée    Les perspectives d'évolution à court terme pour le marché pétrolier évoquées    "Papicha" de Mounia Meddour au 9e Festival du cinéma arabe de Séoul    Football national: Où sont passés les clubs formateurs ?    Eckmühl: Des habitants irrités par une longue panne de l'alimentation en eau    El Tarf: Décès du bâtonnier Brinis Ammour    Nouveau record quotidien des infections    Vers la paralysie de l'économie algérienne ?    "Dans mon service, le personnel est à bout"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Manifestation à Paris pour rappeler la résistance du peuple sahraoui à partir de territoires européens
Publié dans Algérie Presse Service le 11 - 10 - 2019

Le représentant du Front Polisario en France, Oubbi Bouchraya Bachir a appelé à la participation à la manifestation massive prévue le 12 octobre à la place de la République (Paris), à laquelle ont appelé les associations de la communauté sahraouie en France, insistant sur la nécessité d'en faire une occasion pour soutenir, sur un territoire européen, la résistance pacifique du peuple sahraoui contre l'occupation marocaine.
A l'issue d'une réunion d'évaluation tenue hier au siège de la Représentation du Polisario à Paris avec les grandes associations de la communauté sahraouie et les représentants du mouvement de solidarité avec le peuple sahraoui en France, M. Oubbi Bouchraya a affirmé que "la manifestation s'est fixée comme objectif de permettre au peuple sahraoui à travers sa communauté en France et en Europe d'exprimer son ralliement au Front Polisario en vue de recouvrer la liberté et l'indépendance du peuple sahraoui ainsi que son droit inaliénable à la souveraineté sur son territoire et ses richesses naturelles", a indiqué vendredi l'agence de presse sahraouie (SPS),
Le même responsable a indiqué que "la manifestation pacifique dans le respect des lois de la République française donne un message fort à Paris pour qu'elle joue un rôle constructif dans le règlement du conflit au Sahara occidental, conformément aux principes et à la charte des Nations Unies qui font de la pratique par le peuple sahraouie de son droit inaliénable à l'autodétermination, une condition sine qua non du règlement de ce conflit". Un processus, dit-il, que le Maroc ne cesse d'entraver depuis plus de trois décennies en bénéficiant du soutien de la France, et ce en contradiction avec les valeurs et principes de la République et de la Révolution française elle-même".
Après avoir écouté un exposé détaillé présenté par le responsable de la communauté sahraouie en France, Belgique et dans les pays du Nord, Sidi Sid M'hamed sur la préparation de cette manifestation et le niveau de la mobilisation en vue d'assurer une plus grande présence des Sahraouis et des solidaires, ainsi que les aspects techniques, M. Bouchraya s'est félicité des efforts consentis, soulignant la nécessité de réunir toutes les conditions de réussite de cet évènement important sur un territoire européen.
Les participants ont préconisé de faire de ce rendez-vous "une occasion pour mettre en avant la résistance pacifique du peuple sahraoui contre l'occupation à partir d'un sol européen, en veillant à faire entendre sa voix et la justesse de sa cause à l'opinion publique française et européenne avec civisme et dans le respect de l'ordre général".
Dans ce sens, le diplomate sahraoui a réitéré au nom du front Polisario "la nécessité de saisir cette occasion pour exprimer l'attachement du peuple sahraoui à construire un avenir radieux fondé sur le respect de la souveraineté nationale et du bon voisinage".
"La politique du régime marocain qui mise toujours sur la poursuite du conflit entre les deux peuples frères est un pari perdu et l'établissement d'un Etat indépendant au Sahara occidental est une évidence historique qui profitera aux relations bilatérales entre les deux pays et peuples".
La communauté sahraouie avait appelé à une manifestation le 12 octobre à Paris, à la place de la République, à laquelle devraient prendre part des centaines de Sahraouies et des sympathisants avec leur cause, ainsi que des ONG pour exprimer leur attachement à l'indépendance nationale. La France et l'Europe ont été appelées à assumer leur responsabilité en ce qui concerne l'instauration de la justice, de la sécurité et de la stabilité dans la région


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.