Tissemsilt: marche de soutien à l'élection présidentielle du 12 décembre    Pétrole: le panier de l'OPEP se maintient à plus de 62 dollars    Charfi: "tous les moyens techniques et humains mobilisés pour assurer le bon déroulement de la campagne électorale"    Algérie - Zambie, ce soir à 20h00 : Un match spécial pour Belkebla !    USMA : L'USMA accueillera le WAC à Tchaker !    MCA 0 - JSK 3 : Les Canaris étrillent les Mouloudéens !    Para-athlétisme/Mondiaux-2019 (200m T51): médaille de bronze pour l'Algérien Berrahal    Algérie-France: le rôle de la diplomatie parlementaire dans la promotion de la coopération bilatérale souligné    12 morts dans un attentat à la voiture piégée à Kaboul    Les peuples veulent se libérer du communautarisme religieux    L'ex-directeur de l'Ecole de police réhabilité    «Il n'y aura plus de seul maître à bord»    T'as du crédit sous le capot ?    Regain de manifestations dans la capitale et le sud du pays    Entraînement spécifique pour Slimani    Le wali de Tizi Ouzou chassé par la population à Boubhir    Deux corps de Subsahariens rejetés par la mer    2 trafiquants de psychotropes arrêtés    Développer des approches scientifiques de protection des vestiges submergés    ...sortir ...sortir ...sortir ...    Magic System et des artistes ivoiriens chantent la paix    Les poèmes de feu Othmane Loucif, «une transposition artistique de situations vécues»    Bolivie : affrontements à La Paz au premier jour de la présidente par intérim    La consommation de l'huile d'olive ne dépasse pas le 1,5 kg/an par personne en Algérie"    Rassemblements et marches «pro-élection» perturbés à Annaba, Laghouat et Tindouf : Une précampagne sous tension    Béjaïa : Vers une grève à l'université    Le 10e Festival international de danse contemporaine prend fin à Alger    Destitution de Trump : Début des premières auditions    Recyclage des matériaux de construction : Défis de solidité et de durabilité    Coupe de la CAF (phase de Poules) : Le Paradou débutera contre San Pedro    «Il est possible de battre l'Algérie»    Wilaya de Bouira : Conditions de scolarité intenables    Ténès: Le diabète mobilise    Le sixième candidat    Institut Cervantès d'Oran: Un concours de dessins et une exposition au programme samedi    Un plan d'action pour définir les entraves    L'agriculture dans la wilaya contribue à hauteur de 3% à l'économie nationale    MARCHES FINANCIERS La BCE a acheté près de 3 milliards d'euros d'obligations d'entreprise en une semaine    5 morts et 2 blessés en 24 heures    Pas de changement de calendrier    Appels à l'arrêt immédiat des agressions israéliennes sur Ghaza après la mort de 18 Palestiniens    Tunisie : Rached Ghannouchi ne sera pas Premier ministre    Equipe nationale : les nouveaux prêts à relever le défi    Des morts dans des manifestations anti-Condé    L'ONM appelle à la libération de Bouragaâ    Acquittement pour 5 prévenus    Tiaret : La finale du concours de chant "Sawt El Waïd" aura lieu jeudi prochain    Trois courts-métrages à l'écran    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Syrie: la Turquie accuse les milices kurdes d'avoir "délibérément relâché" des terroristes
Publié dans Algérie Presse Service le 14 - 10 - 2019

La Turquie a accusé lundi les milices kurdes en Syrie d'avoir "délibérément relâché" des membres du groupe terroriste autoproclamé "Etat islamique" (EI/Daech) qu'elles détenaient dans le nord-est de la Syrie afin de "semer le chaos" dans cette région.
Un haut responsable turc , cité par des médias, a affirmé que la milice kurde YPG "a libéré ces prisonniers de Daech (un autre acronyme de l'EI) pour semer le chaos dans la région" où l'armée turque mène une vaste offensive depuis mercredi.
Selon lui, la prison en question se trouve dans la ville de Tal Abyad qui a été prise dimanche aux milices kurdes par l'armée turque et ses supplétifs syriens. Les forces turques qui ont pénétré dans cette prison ont constaté qu'"aucune porte n'avait pas été forcée par les détenus" et y ont trouvé des portraits d'Abdullah Ocalan, le chef historique du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK, interdit), emprisonné en Turquie.
"Les gardiens de prison semblent avoir relâché des dangereux terroristes de Daech", a ajouté le responsable turc.
La Turquie a entamé la semaine dernière une incursion dans le nord-est de la Syrie contre les YPG, un groupe soutenu par les pays occidentaux en raison de son rôle dans la lutte contre les terroristes de l'EI, mais qualifié de "terroriste" par Ankara.
Plus tôt lundi, le ministre turc de la Défense Hulusi Akar avait accusé les YPG d'avoir vidé une prison où étaient enfermés des détenus liés à l'EI dans le nord-est de la Syrie, sans préciser dans quelle ville. "Dans la zone que nous contrôlons, il n'y a qu'une seule prison de Daech", a-t-il dit.
"Lorsque nous y sommes allés, nous avons constaté qu'elle avait été vidée", a déclaré M. Akar "Nous avons des photographies et des vidéos", a-t-il ajouté, sans préciser de quelle prison il parlait.
Dimanche, les autorités kurdes avaient affirmé que près de 800 proches de membres de l'EI s'étaient enfuis du camp d'Aïn Issa, profitant du chaos sécuritaire créé par l'offensive turque.
Selon les autorités kurdes, "785 (proches) de membres étrangers de l'EI ont fui le camp d'Aïn Issa". "Ils ont attaqué les gardes et ouvert les portes", ont-elles ajouté dans un communiqué.
Après ces déclarations, le président turc Recep Tayyip Erdogan avait dénoncé dimanche une "entreprise de désinformation".
Dans un tweet matinal lundi, le président américain Donald Trump a semblé soulever cette hypothèse en déclarant: "Les Kurdes pourraient être en train d'en relâcher quelques-uns pour nous forcer à nous impliquer".
"Les gardes kurdes ont ouvert les portes aux femmes étrangères (issues de l'EI) et leur ont demandé de sortir du camp", a raconté une femme ayant eu au téléphone sa fille âgée de 24 ans qui était détenue à Aïn Issa depuis un an et demi.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.