7 symptômes qui démontrent que votre cœur ne travaille pas comme il le devrait    Le Barça officialise le départ de Suarez pour l'Atlético Madrid    Pourquoi et comment faire participer le citoyen résidant à la gestion de la ville ?    Poker gagnant pour l'Histoire    La démocratie et ses travestissements    Tribunal de Sidi M'hamed: Les frères Kouninef condamnés à des peines allant de 12 à 20 ans de prison    Commerce: L'Algérie évalue ses accords avec les partenaires étrangers    Arabie saoudite: La omra reprendra à partir du 4 octobre    En l'espace de trois jours: Près de 450 harraga débarquent sur les côtes espagnoles    Ces conducteurs « manchots » qui passent « inaperçus »    RICANEMENTS PASSES    Techniques de traduction de la B. D. de l'arabe vers l'espagnol: L'Institut Cervantès lance un appel à inscription    Ximénès ou les frères Barberousse ? Le grand tournant de l'Histoire de l'Algérie au XVIème siècle    DEFENSE NATIONALE : Un terroriste abattu et 4 éléments de soutien arrêtés    TIPASA : Livraison de 1600 logements AADL    TRANSPORT DE VOYAGEURS : Une aide de 30 000 DA au profit des transporteurs    TRIBUNAL DE SIDI M'HAMED : Les frères Kouninef condamnés de 12 à 20 ans de réclusion    REOUVERTURE DES FRONTIERES : Le professeur Fourar exclut la France    La justice va confisquer aux Hamel 10000 milliards de cts    Report à fin octobre ou début novembre ?    Un terroriste abattu à Jijel    La très lente décrue se poursuit    3 ans de prison requis contre Mohamed Djemai    "Le projet de la nouvelle Constitution consacre l'Etat de droit"    La distribution de dizaines de milliers de logements programmée    Le ministère de la Communication dépose une plainte contre M6    Révision de la Constitution : 58.628 inscrits à distance sur les listes électorales    Le Président Tebboune met en avant l'impératif de "faire avancer" le dossier de la réforme globale de l'ONU    Boukadoum s'entretient avec le chef du commandement de l'Africom    Coronavirus: 186 nouveaux cas, 121 guérisons et 9 décès    Illizi : large campagne de vulgarisation de l'e-paiement auprès des commerçants    Crise au Mali: des signes de dénouement se profilent à l'horizon    La CAPC salue la volonté de l'Etat de réviser l'accord commercial Algérie-UE    Milan AC: Cette légende du club qui encense Bennacer    La société civile, une force active sur laquelle s'adossera l'Algérie nouvelle    Le ministère de la communication dépose une plainte contre la chaîne française M6    Neghiz face à la presse    Constantine: hommage poignant à l'historien et sociologue Abdelmadjid Merdaci    USM Alger : Le gardien de but Guendouz signe    AFN: le projet d'amendement de la Constitution "permettra d'aller vers des lois au service du citoyen"    JS saoura : Ferhi s'engage avec le club africain    Guterres appelle à éviter une nouvelle guerre froide    Relecteur de "Vivant fils d'Eveillé"    Culture en bref...    Palestine occupée: Le soutien indéfectible de l'Algérie    Equipe nationale: Belmadi annonce beaucoup de changements    La nouvelle Constitution répondra "aux revendications du Hirak"    La course ouverte par le ministère de l'Industrie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Syrie: la Turquie accuse les milices kurdes d'avoir "délibérément relâché" des terroristes
Publié dans Algérie Presse Service le 14 - 10 - 2019

La Turquie a accusé lundi les milices kurdes en Syrie d'avoir "délibérément relâché" des membres du groupe terroriste autoproclamé "Etat islamique" (EI/Daech) qu'elles détenaient dans le nord-est de la Syrie afin de "semer le chaos" dans cette région.
Un haut responsable turc , cité par des médias, a affirmé que la milice kurde YPG "a libéré ces prisonniers de Daech (un autre acronyme de l'EI) pour semer le chaos dans la région" où l'armée turque mène une vaste offensive depuis mercredi.
Selon lui, la prison en question se trouve dans la ville de Tal Abyad qui a été prise dimanche aux milices kurdes par l'armée turque et ses supplétifs syriens. Les forces turques qui ont pénétré dans cette prison ont constaté qu'"aucune porte n'avait pas été forcée par les détenus" et y ont trouvé des portraits d'Abdullah Ocalan, le chef historique du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK, interdit), emprisonné en Turquie.
"Les gardiens de prison semblent avoir relâché des dangereux terroristes de Daech", a ajouté le responsable turc.
La Turquie a entamé la semaine dernière une incursion dans le nord-est de la Syrie contre les YPG, un groupe soutenu par les pays occidentaux en raison de son rôle dans la lutte contre les terroristes de l'EI, mais qualifié de "terroriste" par Ankara.
Plus tôt lundi, le ministre turc de la Défense Hulusi Akar avait accusé les YPG d'avoir vidé une prison où étaient enfermés des détenus liés à l'EI dans le nord-est de la Syrie, sans préciser dans quelle ville. "Dans la zone que nous contrôlons, il n'y a qu'une seule prison de Daech", a-t-il dit.
"Lorsque nous y sommes allés, nous avons constaté qu'elle avait été vidée", a déclaré M. Akar "Nous avons des photographies et des vidéos", a-t-il ajouté, sans préciser de quelle prison il parlait.
Dimanche, les autorités kurdes avaient affirmé que près de 800 proches de membres de l'EI s'étaient enfuis du camp d'Aïn Issa, profitant du chaos sécuritaire créé par l'offensive turque.
Selon les autorités kurdes, "785 (proches) de membres étrangers de l'EI ont fui le camp d'Aïn Issa". "Ils ont attaqué les gardes et ouvert les portes", ont-elles ajouté dans un communiqué.
Après ces déclarations, le président turc Recep Tayyip Erdogan avait dénoncé dimanche une "entreprise de désinformation".
Dans un tweet matinal lundi, le président américain Donald Trump a semblé soulever cette hypothèse en déclarant: "Les Kurdes pourraient être en train d'en relâcher quelques-uns pour nous forcer à nous impliquer".
"Les gardes kurdes ont ouvert les portes aux femmes étrangères (issues de l'EI) et leur ont demandé de sortir du camp", a raconté une femme ayant eu au téléphone sa fille âgée de 24 ans qui était détenue à Aïn Issa depuis un an et demi.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.