Le Président Tebboune et l'Emir du Qatar se félicitent de l'évolution des relations bilatérales    Manchester City vise un latéral argentin    Logement: Nasri ordonne l'accélération de la cadence de réalisation des projets en cours    ATTEINTE AUX SYMBOLES DE LA REVOLUTION : Appel à l'application des lois de la République    Noureddine Khaldi, nouveau directeur général des Douanes    ENSEIGNEMENT SUPERIEUR : L'université algérienne dotée d'un statut particulier    Constitution: le Comité d'experts achèvera sa mission vers le 15 mars prochain    FAUTE DE TRANSPORT DES ELEVES SCOLARISES : Le programme de vaccination risque l'échec à Mostaganem    SIDI BEL ABBES : 29.000 demandes de logements à la daïra    LES HABITANTS RENCONTRENT LES REPRESENTANTS DU WALI D'ORAN : Tafraoui classée commune à risque    Liverpool à quatre matchs d'un sacre en Angleterre    Le Coronavirus poursuit sa propagation faisant des victimes et des dégâts collatéraux    Accidents de la route: 30 morts et 1.270 blessés en une semaine    "Halte aux pratiques liberticides !"    La mobilisation se poursuit à Montréal    Le Chabab alterne le bon et le moins bon    Attention, le Mouloudia arrive !    «2020 sera l'année de l'amélioration du service public»    L'extradition de Julian Assange vers les Etats-Unis à l'étude    Israël vise le Jihad islamique palestinien à Gaza et en Syrie    Le vote de confiance reporté à jeudi    Etat d'alerte sanitaire en Tunisie    Ouadjaout passera-t-il aux sanctions ?    Sit-in des corps communs de l'éducation nationale devant la wilaya    ACTUCULT    L'infrangible lien…    Parution en France d'"Algérie décennie 2010-2020 : aux origines du mouvement populaire du 22 février"    Amnesty International projette un film sur le hirak    Le café littéraire évoque l'épopée historique de l'Emir Abdelkader    Carnaval : «Laissez Alost être Alost», répond le maire aux accusations d'antisémitisme    Il aura lieu au tribunal de Sidi M'hamed : Le procès de Karim Tabbou programmé pour le 4 mars    Procès des détenus du mouvement populaire : L'autre tribune des «hirakistes»    Le FMI prêt à apporter «l'assistance technique et des conseils de politiques économiques»    La femme dans le mouvement populaire : Le nouveau souffle du féminisme en Algérie    Transition énergétique: objectif 16 000 mégawatts d'énergies renouvelables à l'horizon 2035    Encore une transgression de la loi    Championnats les plus fair-play : L'Algérie 54e mondial    Coupe arabe (U20) : L'Algérie qualifiée aux quarts de finale    «Camus a vécu à Alger la moitié de sa courte vie»    Dérives islamistes en France : «Séparatisme», le nouveau nom du communautarisme    Objectif : La relance du cinéma algérien    Plan d'action du gouvernement: Impérative amélioration du pouvoir d'achat    Pour dénoncer la mainmise des organisations «estudiantines»: Sit-in aujourd'hui des enseignants de l'institut de maintenance de l'université Oran 2    Ligue des champions d'Europe: Attractions à Madrid et Naples    Respectivement ex-directeur du protocole de Bouteflika et patron de Safina: Reguieg et Metidji incarcérés    Conseil des ministres: Un observatoire de prévention contre la discrimination et le discours de haine    Baisse significative de la participation aux législatives    Mercedes-Benz dévoile son programme pour Genève    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Enseignement Supérieur: réception fin décembre de plus de 80.000 places pédagogiques et plus de 50.000 lits
Publié dans Algérie Presse Service le 03 - 11 - 2019

Le ministre de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, Tayeb Bouzid a annoncé, dimanche à Alger, la réception, fin décembre prochain, de 83.400 places pédagogiques et de 51.370 nouveaux lits.
"La réception de ces nouvelles places pédagogiques, permettra d'augmenter la capacité d'accueil globale, fin décembre prochain, à 1.512.590 places, tandis que la capacité fonctionnelle globale d'hébergement s'élèvera à 658.600 lits", a indiqué le ministre dans un exposé présenté devant la commission des finances et du budget à l'Assemblée populaire nationale (APN), sur le budget du secteur pour l'exercice 2020.
Affirmant que la rentrée universitaire 2019-2020 s'est déroulée dans de "bonnes conditions", M. Bouzid a déploré, cependant, un "retard accusé dans le lancement des activités pédagogiques dans certains établissements universitaires, dû essentiellement au recours de ces universités au parachèvement de certains aspects académiques inhérents au deuxième semestre de l'année universitaire 2018-2019".
A ce propos, le premier responsable du secteur a fait savoir que les établissements d'enseignement supérieur avaient accueilli, au début de cette année universitaire, 260.554 nouveaux étudiants, ajoutant que le nombre global des étudiants inscrits, tous cycles confondus, est appelé à augmenter pour atteindre 1.7 million d'étudiants en particulier à la fin des concours d'accès à la formation de doctorat, sachant que les nouveaux diplômés des 1er et 2eme cycles avaient atteint 360.000.
Evoquant le budget accordé à son secteur au titre de l'exercice 2020, le ministre a rappelé qu'il était de l'ordre de 422,691 mds DA dont 364,283 mds DA consacrés au fonctionnement et 117,4 mds à l'Office national des œuvres universitaires (ONOU).
Concernant le budget d'équipement, le ministre a affirmé que "la priorité a été accordée au parachèvement des opérations en cours de réalisation", avec des autorisations de programmes consacrées au secteur estimées à 31,71 milliards de DA.
Dans le même contexte, il a indiqué que le projet de loi de finances et de budget n'incluait "aucun nouveau crédit au profit de la Caisse nationale de la recherche scientifique et du développement technologique, au regard des soldes restants dans la Caisse estimés à 19 milliards de DA".
Par ailleurs, M. Bouzid a évoqué les principales opérations propriétaires dans le programme du secteur, dont le parachèvement du processus d'adoption du projet de loi portant définition des missions du Conseil national de la recherche scientifique et des technologies, sa composante et son organisation, outre la révision des dispositions de la loi d'orientation de l'enseignement et de ses textes d'application.
Le secteur s'attèle à la révision de la cartographie de la formation afin de diversifier les méthodes d'enseignement et d'adapter cette formation aux nouveautés survenues dans les différents domaines scientifiques, outre l'adoption de nouvelles méthodes de formation à l'instar de la formation à distance et de la formation en alternance.
Concernant le développement de l'enseignement des langues étrangères, notamment l'anglais, le ministre a précisé que son secteur procède selon une vision d'avenir à même "d'élargir le champ de son utilisation dans le domaine de la formation, de la recherche et de l'édition scientifique, en vue d'assurer l'équivalence des diplômes universitaires nationaux et la visibilité des établissements d'enseignement supérieur aux niveaux régional et international.
A ce propos, le ministre a fait savoir que son secteur s'employait à la création "d'une université d'excellence" dans la ville de Sidi Abdellah, reposant sur l'utilisation intensive de l'anglais et le recrutement d'enseignants chercheurs de haut niveau à l'issue d'un appel national et international à candidature.
Par ailleurs, le secteur veille, ajoute le ministre, au renforcement de la recherche scientifique et du développement technologique de façon à répondre aux besoins du développement, selon une approche intersectorielle visant à établir des liens permanents entre les structures de recherches et les autres secteurs en vue de valoriser les résultats de la recherche scientifique.
Concernant la réforme du système des œuvres universitaires, le ministre a fait état d'une "vision globale" basée sur le principe "de transition graduelle du mode de soutien indirect au mode de soutien direct, en vue de rationaliser les dépenses et la gestion et améliorer les œuvres universitaires, outre la création d'une bourse d'excellence pour récompenser les meilleurs dans les domaines pédagogiques et sportifs.
Lors de cette séance, tenue en présence du ministre des relations avec le Parlement, Fethi Khouil, les interventions des membres de la Commission ont porté notamment sur la nécessité de développer la recherche scientifique, d'améliorer le niveau de l'enseignement dans les établissements universitaires et de remédier au problème de surcharge au niveau de certains établissements universitaires.
Les députés ont appelé également à revoir la gestion des dossiers des œuvres universitaires, en sus du parachèvement des travaux de réalisation d'établissements de l'enseignement supérieur dans certaines wilayas du pays.
Dans le même cadre, certains intervenants ont valorisé les efforts visant la généralisation de l'anglais, très utilisée dans le domaine de la recherche scientifique.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.