REVOLUTION ET REVISION CONSTITUTIONNELLE : Demain, Novembre du changement    REVISION CONSTITUTIONNELLE : Début du vote dans les bureaux itinérants à Nâama    LE GENERAL SAID CHANEGRIHA SOULIGNE : ‘'Le personnel militaire doit avoir une conscience élevée''    GPL : L'Algérie en mesure de convertir 500 000 véhicules/an    Retour de la chaine Al Jazeera    FINANCE ISLAMIQUE : Forte adhésion des citoyens à Mostaganem    Liverpool: Van Dijk opéré avec succès    Real Madrid: un nouveau plan pour Dybala ?    TISSEMSILT : Des secteurs d'utilité publique sans directeurs    POUR FORAGE ILLICITE D'UN PUITS A TIARET : Arrestation de 2 personnes à Medrissa    DEMANTELEMENT D'UN RESEAU DE DEALERS : Saisie de 5201 psychotropes à Tiaret    MASCARA : 718 mille quintaux d'olives prévus cette année    "La honte à ceux qui séparent les épines des roses", le parcours d'une militante associative    ORAN : Un riche programme pour le Mawlid Ennabaoui    PRIX DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE DU JOURNALISTE PROFESSIONNEL : La lauréate Leila Zerguit honorée par le wali d'Oran    Real Madrid: Benzema et Vinicius ont eu une discussion    La pandémie a fait plus de 1.182.000 décès dans le monde    Octobre rose à Constantine: des femmes atteintes de cancer du sein à cœur ouvert    Service Presse de la wilaya III historique : la communication en soutien de la Révolution    La France a mené en Algérie une "guerre totale" qui a décimé la population autochtone    Référendum : l'Algérie est en phase de franchir une "étape décisive"    Tebboune reçoit un traitement en Allemagne, son état de santé "pas préoccupant"    Le Président Tebboune reçoit des messages de vœux de prompt rétablissement    L'ouverture de "consulats" dans les territoires sahraouis occupés, une violation de toutes les lois    Covid-19: 306 nouveaux cas, 184 guérisons et 8 décès    L'ouverture du scrutin peut être avancée dans les zones éloignées et à l'étranger    «Considérer les joueurs de l'Unaf comme des étrangers»    Le stage de Zéralda a pris fin sur une bonne note    "Je suis un athlète propre !"    Sonelgaz sponsorise l'équipe de handball IR Boufarik    La défense pointe du doigt de nombreuses irrégularités    Zeghmati "corrige" Sidi-Ali Khaldi ?    Annulation de toutes les réunions physiques à l'ONU    Qui a dit que deux parallèles ne se rencontrent jamais ?    Plus d'un demi-million de cas de malnutrition aiguë    L'UA inquiète de l'afflux des terroristes étrangers en Afrique    Perpétuer la tradition malgré le Covid-19    L'Azerbaïdjan accuse l'Arménie d'avoir tué 19 civils    L'ONU appelle les Libyens à tenir leurs engagements    L'Opep+ a réussi à stabiliser les cours    Des ateliers sur la cybercriminalité en Algérie et en Tunisie    "Cette Constitution doit passer"    Soumana prêté une saison au NC Magra    IL Y A 31 ANS, DISPARAISSAIT KATEB YACINE    L'engagement d'un poète    L'Algérie procèdera à la réalisation "progressive" de centrales électriques    Les hôpitaux mobilisés à Chlef : Ouverture de nouveaux centres anti-Covid 19    GICA: début d'exportation de 40.000 tonnes de clinker vers l'Etat Dominicain    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La présence américaine en Syrie conduirait à une résistance armée populaire
Publié dans Algérie Presse Service le 15 - 11 - 2019

Le président syrien, Bachar el-Assad a soutenu vendredi que "les Etats-Unis ne peuvent pas penser qu'ils vivront et se sentiront à l'aise dans n'importe quelle région qu'ils occupent", estimant que la présence américaine en Syrie "peut entraîner une résistance militaire similaire à celle ayant eu lieu en Irak et, par conséquent, des pertes parmi les Américains".
Après avoir comparé les actions des Etats-Unis en Syrie à celles des nazis pendant la Seconde Guerre mondiale, Bachar el-Assad a évoqué le futur de la présence américaine dans son pays dans une interview accordée à Sputnik et à la chaîne Rossiya 24.
Selon lui, tout comme en Irak, le séjour des militaires américains en Syrie peut conduire à une résistance armée populaire. Il s'est notamment souvenu d'une interview qu'il avait accordée en 2003.
"Mais si avec le temps les occupants restent, l'expérience de l'Irak les Américains s'en souviennent toujours. Le résultat était inattendu pour eux, mais nous autres, en Syrie, nous l'avions anticipé. J'ai dit dans une interview à la suite de l'invasion de l'Irak en 2003 que l'occupation donnerait naissance à une résistance militaire", a déclaré le Président syrien.
Selon ses dires, une telle situation se reproduira en Syrie et conduira, à son tour, à des pertes puis au départ des Américains.
Pour lui, la solution prioritaire et la plus pacifique consiste à unir les Syriens autour des principes et des concepts patriotiques. "A ce moment-là, les Américains partiront et ne pourront pas rester ici ni pour le pétrole, ni pour quelque chose d'autre", a-t-il déclaré.
"Mais les Etats-Unis ne peuvent pas penser qu'ils vivront et se sentiront à l'aise dans n'importe quelle région qu'ils occupent. Nous leur rappelons l'Irak et l'Afghanistan. La Syrie n'est pas une exception à cet égard", a souligné le président el-Asaad.
En outre, il a écarté la possibilité d'un affrontement entre les forces américaines et russes car "ce n'est évidemment ni dans notre intérêt, ni dans celui de la Russie, ni dans l'intérêt de la stabilité du monde, et c'est dangereux."
Dans la même interview, M. el-Assad a comparé les Etats-Unis à un régime nazi cherchant à s'emparer du pétrole. Selon lui, ils peuvent être considérés comme des bandits "parce qu'ils volent le pétrole" et car il s'agit d'un "Etat fondé, en tant que régime politique, sur les groupes criminels".
En octobre, Donald Trump, qui avait annoncé son intention de retirer les forces américaines de la Syrie suite à l'opération turque Source de paix, a annoncé le maintien de certains effectifs américains pour "protéger le pétrole" contre l'organisation terroriste autoproclamée "Etat islamique" (Daech/EI). Selon lui, il est "peut-être temps que les Kurdes se déplacent dans cette région pétrolifère" parce qu'ils ont "besoin d'argent".
Début novembre, les Etats-Unis ont également procédé à la construction de deux bases militaires dans une zone riche en or noir.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.