Le FLN sauve les meubles    La Chine veut contrer la remontée des prix    Hanoï, la capitale confinée    Les matchs de la JSK face au CRB et à l'USMA fixés    Carapaz et Szilagyi au sommet pour la première journée    Vaste programme de sensibilisation contre les incendies    Soin douceur et anti-âge pour les mains    À l'origine d'une crise !    La Cantera, il était une fois Bab-El-Oued, nouvel ouvrage de Mahdi Boukhalfa    Le clan de Oujda, Saadani ou Cheb Khaled, qui a donné les numéros de téléphone aux Marocains ?    La FIJ et le SNPM interpellent le Maroc    Nourine suspendu par la FIJ    Na Hussein Dey : Les Nahdistes s'enlisent    Sensibilisation sur la rationalisation de la consommation de l'énergie électrique    Une passerelle numérique vers les services d'assistance sociale    Sûreté nationale: Intelligence et lutte contre cybercriminalité    MC Oran: Encore une saison ratée !    Des tests techniques pour un meilleur débit d'Internet    Mystérieuse tentative d'assassinat du président malgache    Une autre forme de normalisation ?    Chlef: La tomate industrielle veut éviter les «invendus»    Les langues maternelles au chevet de l'Education : les conseils de la Banque mondiale !    Les grandes sociétés américaines sont-elles au-dessus des lois ?    Naïveté et réalité du monde    Belazri retenu comme juge de ligne    Melih et Sahnoune officiellement engagés    Benchabla passe en 8es de finale    208 migrants secourus en 48 heures    Affrontements avec la police à Sydney    L'Exécutif sur les chapeaux de roue    Une délégation chinoise arrive en Algérie    Le retour au confinement de nouveau abordé    Rym Feroukhi sur le podium    Quand la joie se transforme en deuil    Où est l'Etat?    Le paiement en ligne est opérationnel    Tebboune installera officiellement le nouveau gouvernement    L'ambassade d'Algérie en France porte plainte contre RSF pour diffamation    Ce que veulent les Américains au Mali et en Libye    Des endroits féeriques à visiter    L'Unesco n'inscrit finalement pas Venise sur cette liste    Abdelmalek Boussahel n'est plus    Des bourses attribuées à des chercheurs algériens    TRÊVE SANITAIRE À TIZI OUZOU ET À BEJAIA    LE SNAPO PLAIDE POUR UNE VACCINATION DANS LES OFFICINES    Il a rencontré jeudi le responsable de l'ANIE : Tebboune met le cap sur les locales    Il avait repris hier à 73,80 dollars : Le pétrole fait du surplace après avoir recouvré ses pertes    Quelle cyberstratégie pour l'Algérie?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Tizi-Ouzou : de jeunes talents font vibrer l'âme des mélomanes
Publié dans Algérie Presse Service le 28 - 12 - 2019

OUZOU - De jeunes talents de la chanson amazighe, lauréats de concours et de festivals de la chanson, ont fait vibrer samedi, l'âme des mélomanes présents à la maison de la culture Mouloud Mammeri, à l'occasion du spectacle musical "Lumière sur la nouvelle scène de la chanson amazighe".
Les voix fraiches, puissantes et limpides de Fella Bellali, Aziz Rezgui, Zahwa Mahour, Amroune Achour et Rezki Ouali, qui se sont produits sur la scène de la salle des spectacles, ont charmé le public qui les a fortement applaudit en guise d'encouragement.
"Il y a de la relève", a lancé Hayet une jeune enseignante, appuyée par un autre spectateur qui a souligné qu'avec des talent et des compétences pareils, des jeunes qui ont de belles voix, et qui font de la chanson à texte, la chanson amazighe se porte bien", a-t-il considéré.
Ce spectacle organisé par l'Agence algérienne pour le rayonnement culturel (AARC) en collaboration avec la direction locale de la culture, a été ouvert par une belle et harmonieuse composition d'extraits de chansons de grandes figures de la chanson amazighe disparus, dont Djamila, Cherif Kheddam, Brahim Izri et Taleb Rabah exécutée par l'orchestre qui a accompagné les jeunes talents. Une manière de rendre hommage à ces grands artistes décédés.
Le spectacle de ce samedi a été inauguré par l'artiste montante à la voix porteuse et suave, Fella Bellali, qui a interprété une chanson de Djamila "A yaghilas" et une des chansons "A yemma". Aziz Rezgui a interprété, quant à lui, "Tilawin" de Cherif Kheddam et "Arjuyi" de Samy El Djazairi. Tandis que Zahoua Mahour a choisis "Amer Ahssigh" de Djamila et "Sigh el Mesvah" de Nouara. Amroune achour a chanté "Adyili rebbi dh'emmi" de Taleb Rabah et "Slaavits ayavahri" de Matoub Lounes, alors que Rezki Ouali a opté; pour "Sligh i Yemma" de Cherif Kheddam et "Imdanene" (une de ces chansons).
Le spectacle a été clôturé en beauté par ses jeunes artistes qui ont interprété ensemble la chanson "Amer Ahsigh" de Djamila, devant un public charmé qui les a gratifié d'un standing ovation en guise de remerciement et d'encouragement.
L'événement "Lumière sur la nouvelle scène de la chanson amazighe" se poursuivra demain avec au programme Mokrane Radji, Sihem Stiti, Bilal Mohri, Nassima Ait Ammi, et Sylia Ould Mohand.
Lunid dernier jours de cette manifestation dédié exclusivement aux jeunes, le spectacle sera animé par Malik Kezoui, Sarah Mahiou, Lounes Chelili, Hamza Zabot et Yasmine Taleb.
Rencontré en marge du spectacle Ouali Rezki a salué cette initiative de l'AARC qui a permis aux jeunes artistes qui s'étaient rencontrés lors des différents concours de se retrouver et de vivre et partager une nouvelles expérience.
Ce jeune artiste (chanteur et comédien) de Larbaa n'Ath Irathen, lauréat de Alhan wa chabab et du Festival de la chanson chaabi en hommage à Kamel Messaoudi (France), a appelé à la préservation de la chanson d'expression amazighe par les artistes qui doivent produire dans cette langue et par le public qui va lui donner de la valeur par l'intérêt qu'il lui portera.
De son côté Fella Bellali de Tizi-Ouzou, arrivée 4ème à la demis finale de Alhan wa Chabab, a observé que cette initiative de l'AARC est un encouragement pour les jeunes talents et aussi une occasion pour rendre hommage aux grandes figures de la chanson amazighe qui ont légué aux jeunes un riche patrimoine musical.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.