CAN-2021 (U17): l'Algérie dans le groupe B avec le Nigeria    Mouloud Mammeri, héritage et transmission    Une club de Serie A négocie avec Maurizio Sarri    OL : Slimani s'enflamme pour Rayan Cherki    Le Brent renoue avec des niveaux d'avant la crise    Moteurs électriques : les 5 variantes    Un recyclage de nouvelle génération    Le rôle de la cité scientifique de Boumerdès dans la récupération de nos richesses en hydrocarbures    Boukadoum souligne les positions de l'Algérie    Peugeot Landtrek, l'héritier des 404 et 504 pick-up, est né    Le Plan d'action du gouvernement adopté par le CNT    Evolution stylistique et technologique    De l'essence synthétique selon Porsche    Le groupe Toyota en tête du classement    "Le pays ne peut supporter d'autres échecs"    Terrain du Hirak    La prison se charge des convictions !    Le Chabab sans attaquants face à Mamelodi Sundowns    Benamar Mellal, l'atout des Hamraoua    Bouakaz appelle à la «mobilisation générale»    Les flammes de la passion    Saisie de quelque 2 kg de kif traité    Sanitaires «privatisés»    Prenez soin de vous... mangez de la soupe !    Légumes grillés au citron et à la coriandre    Distribution prochaine de 154 LPA    Plusieurs maisons menacent effondrement    Droit d'inventaire vs changement de serrures    EN QUÊTE D'ALGER    L'impossible quadrature du losange qui tourne en rond sans même les images de Perseverance !    Meriem Akroun, ou quand la volonté transcende le handicap    La "French touch" en deuil    Des associations appellent à la réouverture des espaces culturels    Le manga algérien au cœur du débat    SKAF : L'affaire des U21 fait polémique    SOUVENIRS, SOUVENIRS, C'ETAIT IL Y A CINQUANTE ANS ...    La Casbah : La citadelle dévoile ses secrets et son passé rayonnant aux visiteurs    Le ministre du Travail: Vers une intégration massive des jeunes du pré-emploi    Au lendemain du deuxième anniversaire du Hirak: La marche des étudiants empêchée    Sahara occidental: Washington continue de soutenir le processus onusien    Assassinat de Ali Tounsi: Le procès reporté au 4 mars    Début de la vente des vignettes automobile à partir du 1er mars    Après avoir reçu la première dose il y a 21 jours: La deuxième phase de vaccination contre la Covid-19 lancée    Mourad Preure, expert en pétrole: «Nos gisements sont surexploités»    185 nouveaux cas durant ces dernières 24 heures    Les mises en garde de Belhimer    Vers plus de députés à l'APN    Sabri Boukadoum: Envoi de troupes en dehors des frontières, des «rumeurs infondées»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Algérie-Turquie: le Forum d'affaires pose les fondements d'une nouvelle ère dans les relations économiques bilatérales
Publié dans Algérie Presse Service le 27 - 01 - 2020

Le Forum d'affaires algéro-turc, tenu dimanche à Alger, a été l'occasion pour les deux pays d'affirmer leur détermination à donner un élan fort aux relations entre l'Algérie et la Turquie, et de poser les fondements d'une nouvelle ère dans le domaine de la coopération économique et commerciale.
Intervenant à la clôture des travaux du Forum d'affaires algéro-turc, en présence du Premier ministre, Abdelaziz Djerad, le Président Recep Tayyip Erdogan a estimé que ce forum "pose les fondements d'une nouvelle ère dans les relations économiques entre les deux pays", affirmant accorder, depuis son élection à la tête de la Turquie, un intérêt particulier aux relations algéro-turques.
Le Président turc a exprimé, à cette occasion, sa "fierté quant à l'accroissement du volume des investissements turcs en Algérie", mettant en avant la détermination de son pays à "poursuive ses efforts en vue de réaliser davantage de réussites bilatérales".
Evoquant les échanges commerciaux qui s'élèvent à près de 4 milliards de dollars, le Président turc a indiqué que ce chiffre "même s'il est acceptable, demeure insuffisant", précisant "avoir convenu avec le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, de porter très bientôt les échanges commerciaux entre les deux pays à cinq (5) milliards de dollars".
A ce titre, M. Erdogan a appelé à la création, "dans les plus brefs délais", d'une zone de libre échange entre l'Algérie et la Turquie, faisant état de plusieurs mesures devant être prises "rapidement" dans ce sens.
Il a aussi précisé avoir abordé avec le Président Tebboune, la question de la création d'une zone de libre échange entre les deux pays, estimant "nécessaire d'entamer, sans retarder, des négociations à ce sujet".
Dans ce sillage, le Président turc a affirmé que son pays aspirait à la réalisation d'importants investissements avec l'Algérie, relevant que les deux pays avaient décidé de tenir une réunion du comité mixte de coopération économique qui ne s'est pas réuni depuis 2002.
"La facilitation de la mobilité des personnes entre les deux pays et l'augmentation du nombre de visas accordés permettront aussi de hisser le niveau de coopération bilatérale", a-t-il assuré.
"Contrairement aux autres pays, nous ne considérons pas l'Algérie comme un marché pour écouler nos produits mais nous aspirons aussi à la réalisation d'importants investissements", a-t-il encore dit.
Soulignant que les investissements des sociétés turques en Algérie dépassaient 3,5 milliards de dollars et ont permis la création de 30.000 postes d'emploi, M. Erdogan a fait état de 377 projets d'investissements turcs établis en Algérie.
Et d'ajouter "l'Algérie occupe la troisième place en terme de présence des entreprises turques de par le monde".
L'Algérie est le plus important accès sur le Maghreb arabe et l'Afrique, et la Turquie compte sur elle pour la réussite du prochain sommet Turquie-Afrique, a déclaré le Président Erdogan à la clôture du Forum d'affaires algéro-turc, en présence du Premier ministre, Abdelaziz Djerad.
Le Premier ministre, Abdelaziz Djerad a affirmé dans son allocution que le gouvernement algérien veillera à encourager la coopération bilatérale et à faire de l'investissement et des investisseurs une base solide dans sa coopération avec la Turquie, pays frère.
Dans ce contexte, M. Djerad a salué "la disposition du Président Erdogan et des entreprises turques à investir en Algérie et contribuer au développement économique global auquel nous aspirons tous", mettant en avant "la détermination du gouvernement algérien à encourager la coopération en érigeant les partenariats et les investissements en base solide dans les relations algéro-turques".
Il a appelé, à ce titre, les hommes d'affaires présents en force au forum à investir dans les secteurs prioritaires en Algérie, se disant convaincu que ces secteurs "intéresseront les hommes d'affaires turcs, et l'industrie turque en général".
Enumérant ces secteurs, M. Djerad a cité les industries légères, les nouvelles technologies, les start-up, l'agriculture, l'hydraulique et le tourisme, qualifiant ces secteurs de "prometteurs où la coopération algéro-turque apportera une contribution avérée".
1. Djerrad a fait état de l'ouverture "d'un grand atelier" algéro-turque qui sera consacré à la mise en place d'"un nouvel encadrement" des relations commerciales bilatérales dans le cadre d'un mécanisme à même de revoir à la hausse le volume d'échange au mieux des intérêts des deux pays.
Le Premier ministre a par ailleurs affirmé que les entretiens entre les deux Présidents de la République étaient à même de "donner un élan aux relations bilatérales, en général, et de motiver les hommes d'affaires des deux pays, en particulier, à concrétiser ces relations sur le terrain à travers la création de projets permettant de contribuer à la promotion permanente de la coopération entre les deux pays et leurs peuples".
Pour rappel, le Président Erdogan avait entamé, dimanche, une visite d'amitié et de travail de deux jours en Algérie, à l'invitation du Président de la République, Abdelmadjid Tebboune.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.