Nouvelle fonction pour le Général-major Kaidi    1.000 kits de dépistage rapide "prochainement" confectionnés    La Banque d'Algérie annonce une série de "mesures exceptionnelles"    L'Algérie cherche à acheter 500.000 lunettes de protection et 995.000 blouses médicales    20 nouveaux décès et 45 autres ca s confirmés    La Ligue 1 française trouve une formule pour la baisse des salaires    Liverpool : Klopp avait baissé les bras pour Coutinho    Situation des prisonniers sahraouis: le Polisario alerte Human Rights Watch    PSG : La condition de la femme d'Icardi    Le président du CNDH fait don d'un mois de son salaire    Le général Kaidi nommé à la tête du DEP    COMMUNICATION : Belhimer promet "l'assainissement" du secteur de la publicité    LA SPECULATION ET LA FRAUDE : Rezig annonce la radiation des commerçants coupables    MESURES PREVENTIVES CONTRE LECOVID-19 : Les visites dans les maisons de retraite interdites    45 nouveaux cas confirmés et 20 nouveaux décès en Algérie    Report des examens d'attestation de niveau    « Casser » RAJ en condamnant Abdelouahab Fersaoui    Lutte antiterroriste: découverte d'un pistolet mitrailleur et trois bombes artisanale à Boumerdes et Djelfa    Plus de 186.000 entreprises dotées d'un NIS au premier semestre 2019    Ouargla/Covid-19: divers programmes à distance au profit des enfants durant le confinement    Les feuilles de l'automne    L'infrangible lien…    Les avocats demandent l'annulation du verdict de la Cour d'Alger    Les écoles privées aux abonnés absents    Moscou et Riyad "proches" d'un accord    Des dizaines d'artistes prennent part à la campagne #WeAreItaly    Diffusion d'un riche programme pour petits et grands    Report du colloque national sur les balcons du Ghoufi    Onu : Guterres exhorte les Etats à protéger les femmes    Les réfugiés embauchés dans l'agriculture    Impact de la pandémie de coronavirus sur les Etats africains : Les sombres prévisions du Quai d'Orsay    Arabie Saoudite : Sanction financière pour le défenseur Benlamri    NAHD : Pas de ponctions sur salaires    JS Kabylie : Solidarité au profit des communes    Industrie et pandémie de Covid-19 : Les groupes économiques publics augmentent leurs capacités de production    Larbi Ounoughi installé à la tête de l'anep    Festival du film virtuel : Appel à candidature    Concours de Photographie : En connexion directe avec l'Espagne    Oran : Concours du meilleur conte pour enfants sur internet    Les horaires des administrations fixés de 8 h à 14 h dans neuf wilayas    Le président du RAJ condamné à un an de prison    «Le crépuscule des contours d'un nouveau monde»    Blida: Le lourd tribut payé par le corps médical    Les professionnels de la presse "concernés par le confinement"    Sahara occidental: le retard dans la désignation d'un envoyé spécial de l'ONU conduira vers un dérapage certain    Coronavirus : report du colloque national sur les balcons de Ghoufi prévu initialement à Biskra    Un député français saisit le procureur de Paris    3 personnes interpellées    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Psychotropes: impératif de revoir la loi de 2004
Publié dans Algérie Presse Service le 21 - 02 - 2020

Le président du Syndicat national algérien des pharmaciens d'officine (SNAPO), Dr. Messaoud Belambri, a mis l'accent, jeudi à Alger, sur l'impératif de revoir la loi 04-18 de l'année 2004 notamment le volet relatif à l'usage illégal des psychotropes.
S'exprimant en marge de la 4ème édition du Salon international de la pharmacie (SIPHAL 2020), le président du SNAPO a appelé le ministère de la Justice à accélérer la présentation du projet de loi modifiant la loi 04-18 de l'année 2004, au Gouvernement pour adoption "dans les plus brefs délais", afin de permettre "d'établir un arsenal juridique solide accompagnant le décret exécutif régissant les psychotropes, qui a été publié au journal officiel début de cette année".
La révision de cette loi permettra, après actualisation et définition de la nomenclature des psychotropes et des médicaments assimilés par le ministère de la Santé, "d'assurer l'ordonnance médicale contre celle falsifiée et ce à travers un portail numérique que le ministère intégrera dans son site électronique".
Cette nouvelle loi "prémunira les professionnels des agressions qu'ils subissent, en imposant à l'encontre de leurs auteurs des peines allant de 5 à 10 ans d'emprisonnement".
Pour ce qui est de la nomenclature internationale commune qui entre dans le cadre des psychotropes, le Dr. Belambri a indiqué qu'elle concerne 90 dénominations dont 15 inscrites dans la liste des médicaments nationaux et 7 uniquement utilisées en tant que psychotropes en Algérie.
Il a souligné, à cette occasion, que le ministre délégué chargé de l'industrie pharmaceutique, Abderrahmane Lotfi Djamel Benbahmad, oeuvre aux côtés du ministère de la Santé à l'application des mesures légales et techniques "fixant la gestion et l'organisation de ces produits au sein de registres spéciaux et qui ne seront prescrits que sur ordonnance constatant qu'ils ne sont pas des produits psychotropes".
Il a salué, par ailleurs, le décret exécutif promulgué en 2020, fixant l'organisation et la gestion des psychotropes, "qui intervient après un long combat du SNAPO et le conseil de déontologie des pharmacien depuis plus de 20 ans, en ce sens qu'il a permis de trouver des solutions techniques et administratives quant à la commercialisation des psychotropes".


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.