L'enjeu des locales et la survie des partis    Fraude électorale: la justice frappe fort    Une ambition en sursis    La connexion électrique    Les mesures phares mises en exergue    Les ressources humaines en point de mire    Les élections en ligne de mire    Chanegriha à Moscou    Les négociations prennent fin sans parvenir à un accord    La belle leçon d'italien du professeur Mancini    Brèves    Fin de saison pour Frioui?    L'auteur condamné à 3 ans de prison ferme    5 Tentatives de suicide en deux jours    Un téléphérique, dites-vous!    «Ne souillez pas nos symboles!»    «Urban Jungle» expo à l'USBA    «Les planches me manquent!»    34 ans de négociations et toujours pas d'accords !    Qu'en est-il pour les visas ?    366 nouveaux cas et 10 décès    4 ans de prison ferme contre Kamel Chikhi    Qui succédera à Chenine ?    Lavagne met en garde ses joueurs    Suppression officielle début juillet    Le ministère des Moudjahidine rejette toute tentative d'atteinte aux symboles nationaux    Le secteur réfléchit à la relance du projet du film sur l'Emir Abdelkader    Baccalauréat: les candidats mitigés sur l'épreuve de mathématiques    Suspension des programmes de la chaîne "El Hayat TV" pour une semaine à partir de mercredi    Le Président Tebboune félicite Guterres pour sa réélection à la tête de l'ONU    Mali: L'application de l'accord de paix est "poussive", regrette le CMA    À quoi joue Haftar ?    Les Béjaouis décrochent !    L'ESS ne fait pas de cadeau !    4 personnes carbonisées suite à un accident    Les mesures de confinement reconduites dans 14 wilaya    Le Soudan qualifié    Pétrole algérien, les barils de la peur, lecture prospectiviste de l'ouvrage du Dr M. S. Beghoul    Les acteurs politiques en attente des tractations    Relance cherche finances    Actuculte    L'enseignement à distance en débat    APLS: Poursuite des attaques contre les positions des forces d'occupation marocaines    Ligue des champions : Option pour Al Ahly et Kaiser Chiefs    Carnet de voyages - Lettre des états-Unis d'Amérique : Le putschisme carnavalesque    Nettoyer le pays de qui et de quoi ?!    Tiaret: Hommage au producteur radiophonique Hadjarab    Liste des 851 produits    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Sahara occidental: Brahim Ghali réitère son appel à l'ONU à assumer ses responsabilités
Publié dans Algérie Presse Service le 28 - 02 - 2020

Le président de la République sahraouie, Brahim Ghali, a réitéré jeudi son appel aux Nations unies et au Conseil de sécurité à "assumer l'entière responsabilité" pour permettre au peuple sahraoui d'exercer son doit inaliénable à l'autodétermination au moment où l'ONU n'a toujours pas nommé un nouvel Envoyé personnel du secrétaire général pour le Sahara occidental.
Le président de la République sahraouie, Secrétaire général du Front Polisario, a, dans son discours officiel lors des célébrations du 44e anniversaire de la proclamation de la République Arabe Sahraouie Démocratique (RASD) dans la wilaya de Smara dans les camps des réfugiés sahraouis, réitéré que "le Front populaire de libération de la Seguia El Hamra et de Rio de Oro (Polisario) ne pouvait être impliqué dans aucun effort qui ne respecte pas pleinement les droits sacrés du peuple sahraoui à l'autodétermination, comme tous les peuples et pays coloniaux".
Il a ajouté que "le peuple sahraoui est déterminé à défendre ses droits légitimes par tous les moyens garantis par la légitimité internationale", appelant la communauté internationale à "assumer ses responsabilités" face à la poursuite des provocations de l'occupant marocain qui pourraient conduire, a-t-il dit à "une confrontation militaire".
Le SG du Front Polisario a, en outre, saisi l'occasion de la célébration de la proclamation de la RASD pour appeler "une nouvelle fois" les Nations unies et le Conseil de sécurité en particulier à "assumer l'entière responsabilité" afin de mettre un terme à toutes ces pratiques (de l'occupant marocain) notamment la violation flagrante et continue par le Maroc du cessez-le-feu et de l'Accord militaire n 1.
Le président sahraoui a encore exhorté l'ONU à "exercer la pression nécessaire pour appliquer immédiatement la Charte et les résolutions des Nations unies" en tête desquelles l'indépendance des pays colonisés, et à permettre à la MINURSO (Mission des Nations unies pour l'organisation d'un référendum d'autodétermination au Sahara occidental) d'"accomplir la tâche pour laquelle elle a été créée".
L'ex-émissaire de l'ONU Horst K?hler, démissionnaire en mai pour raison de santé, "a pu rétablir une dynamique et un élan pour le processus politique, via des tables rondes ayant réuni le Maroc, le Front Polisario, ainsi que l'Algérie et la Mauritanie comme pays observateurs, avait souligné Antonio Guterres dans un rapport début septembre dernier remis au Conseil de sécurité.
Après une longue interruption du dialogue, deux tables rondes ont réuni en Suisse en décembre et mars les parties sans cependant aboutir à une percée significative. "Il est essentiel que cet élan ne soit pas perdu", a ajouté Guterres.
En octobre, et après s'être plaint du retard dans la nomination d'un nouvel envoyé personnel au Sahara occidental, le Polisario avait condamné les "conditions imposées" par le Maroc dans l'opération de désignation d'un remplaçant à Horst K?hler. Et d'assurer, dans une lettre à Antonio Guterres, que le mouvement "n'acceptera pas ( ) que le processus de paix sous l'égide des Nations unies, y compris la désignation du nouvel envoyé personnel du secrétaire général, soit otage des conditions préalables du Maroc, qui rejette la légalité internationale".
"Le retard dans la nomination d'un nouvel envoyé personnel a paralysé le processus politique", a déploré pour sa part le président Brahim Ghali.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.