Covid-19: le ministère de l'Agriculture distingue les ingénieurs agronomes    Bruxelles ne reconnaît pas la marocanité du Sahara occidental    Maroc-Affaire des écoutes: le militant Omar Radi déplore une campagne de "salissage"    Bloqué à Johannesburg depuis 4 mois : L'énième cri de désespoir de Makhloufi    La DGSN commémore le 58e anniversaire de l'indépendance par un riche programme    Industriel public: recul de 6,7% de la production durant le 1er trimestre 2020    ALGER : 7909 logements AADL livrés le 5 juillet    Lancement d'une nouvelle version du site web officiel du MDN    Coronavirus : 441 nouveaux cas,311 guérisons et 6 décès en Algérie durant les dernières 24h    CORONAVIRUS ALGERIE : Benbouzid se prononce sur le ‘'reconfinement''    Décès du général-Major Hassen Alaïmia    FETE DE L'INDEPENDANCE ET DE LA JEUNESSE : Le président Tebboune décrète une nouvelle grâce présidentielle    441 nouveaux cas confirmés et 6 décès en Algérie    AFFLUENCE RECORD D'ESTIVANTS A ORAN : La plage de Kristel prise d'assaut    BANQUE D'ALGERIE : Emission de nouveaux billets et pièces de monnaie    Restes mortuaires des 24 martyrs: funérailles solennelles à la hauteur des sacrifices    Les restes mortuaires de 24 chefs de la Résistance populaire inhumés au Carré des martyrs du cimetière d'El-Alia    Un procès à huis clos !    Quels moyens pour respecter le protocole sanitaire ?    Poussée populaire et promesse d'une nouvelle Algérie    Laskri compte piloter une liste    Incertitudes sur le rituel du sacrifice du mouton    Sachez-que    Sept blessés lors d'une tentative d'attentat près du port de Mogadiscio    Trudeau hésite à aller à Washington pour un sommet sur le nouvel Aléna    Arrivée du cortège funèbre des restes de 24 chefs de la Résistance populaire au cimetière d'El-Alia    Les martyrs de la Mitidja : les oubliés de l'Histoire    La «longue liste» des auteurs retenus dévoilée    L'ONU cherche toujours un émissaire pour la Libye    L'Algérie et la France doivent affronter le problème de la Mémoire qui hypothèque les relations bilatérales    Un activiste devant la justice    Banque Mondiale : L'Algérie passe à la catégorie pays à revenu intermédiaire inférieur    "Oran doit s'attendre à un 4e pic de contamination"    26 décès et 1 500 personnes infectées    Benrahma inscrit un triplé contre Wigan    "Je ne spéculerai pas sur l'avenir de Messi"    Voici le contenu de la mise au point    Des dizaines de morts dans des combats en Syrie    Le témoignage glaçant d'un employé turc du consulat saoudien    MO Béjaïa: Club en quête d'assainissement    Meilleurs joueurs africains (1ère partie): Le subjectivisme toujours au rendez-vous    Chlef: La CNAS veut améliorer ses prestations    L'Emir Abdelkader : « Un guerrier, un homme d'Etat, un apôtre de la paix »    Nouvelles approches sur les crimes de «la Main rouge» contre les Algériens    A quoi sert un musée ?    Les journalistes indésirables dans la salle d'audience    L'infrangible lien...    Marche de la diaspora algérienne à Montréal    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Report des JO/Athlétisme: "avoir plus de temps pour une meilleure préparation"
Publié dans Algérie Presse Service le 25 - 03 - 2020

Le champion d'Afrique du 400 m haies, l'Algérien Abdelmalik Lahoulou, s'est réjoui du report pour un an des Jeux olympiques JO-2020 de Tokyo en raison de la pandémie du nouveau coronavirus (Covid-19), estimant qu'il aura désormais assez de temps pour préparer cette échéance importante.
"En apprenant la nouvelle mardi, j'étais très content d'autant que la préparation a été interrompue subitement depuis quelques mois déjà. Je me trouvais aux Etats-Unis quand l'épidémie avait commencé à s'étendre. J'ai dû suspendre mes entraînements et rentrer en Algérie. Ce report va me permettre d'avoir plus de temps pour préparer ces JO", a indiqué à l'APS Lahoulou.
Le Comité international olympique (CIO) a annoncé mardi sa décision de reporter au plus tard à l'été 2021 les JO-2020 de Tokyo qui devaient se dérouler initialement du 24 juillet au 9 août, en raison du Covid-19 qui a touché pratiquement le monde entier.
"J'étais contre le maintien des JO pour 2020. J'ai commencé ma préparation en décembre aux USA avec un groupe de haut niveau sous la conduite de l'entraîneur Bershawn Jackson, mais tout s'est arrêté. J'étais très à l'aise là-bas, on faisait du bi-quotidien tout en me concentrant pleinement sur le travail, contrairement en Algérie, où il y a peu de moyens pour une préparation de haut niveau", a-t-il ajouté.
Invité à raconter son quotidien en cette période de confinement pour cause du Covid-19, Lahoulou a affirmé qu'il poursuivait tant bien que mal sa préparation : "Je me trouve actuellement à l'hôtel du stade 5-Juillet (Alger), j'ai reçu l'aval du ministère de la Jeunesse et des Sports pour m'entraîner seul au niveau du SATO. Je suis en contact permanent avec mon entraîneur américain, tout en le tenant au courant de mes chronos".
Concernant la date de la reprise des entraînements et son retour aux Etats-Unis, le natif de Jijel a affirmé que rien n'a encore été décidé dans ce sens.
"J'attends que la Fédération internationale (World Athletics) établisse un nouveau calendrier des compétitions pour voir plus clair. Mais probablement, la reprise des entraînements se fera pour moi à partir du 1er mai prochain".
Avec le report des JO-2020, Lahoulou compte revoir ses ambitions à la hausse : "Désormais avec une année de plus de préparation, je cherche un podium aux JO-2020, c'est assez légitime. Je me suis classé à la 8e place aux derniers Championnats du monde de Doha-2019. J'ai senti depuis que j'ai progressé dans l'endurance, la technique et le rythme".
Outre Lahoulou, deux autres athlètes algériens ont validé jusque-là leur billet pour le rendez-vous de Tokyo : Taoufik Makhloufi (800 et 1500m) et Bilal Tabti (3000m steeple).
"Nous ne sommes que trois pour le moment, en attendant les autres. La raison ? Je pense qu'il s'agit d'un problème de gestion et surtout de financement, il y a aussi les problèmes de visa qui peuvent vous empêcher de vous préparer convenablement : il faut aller ailleurs pour progresser et espérer se qualifier aux JO. Avec la présence de Noureddine Morceli (secrétaire d'Etat chargé du sport d'élite, ndlr), il connaît les besoins d'un athlète, je pense que les choses vont s'améliorer", a-t-il conclu.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.