Nice : Boudaoui titulaire face à Rennes. Atal encore absent    Milan : Pioli est désolé, mais...    [Vidéo] Des milliers de manifestants dans Les rues d'Alger    Real : Un accord de principe trouvé avec Sergio Ramos ?    Encore un corps repêché à El Tarf    Institut Cervantès à Alger : Communication « Alger dans la fiction théâtrale Lopesque »    Ould Kaddour dans le collimateur    Un Algérien nommé Aït Ali Brahim    Mohamed Bazoum, élu président du Niger    Le Maroc veut construire un deuxième mur de défense    La Tunisie retient son souffle    Panique en Israël    Le CICR appelé à protéger les Sahraouis dans les territoires occupés    Libération sous caution de Nabil Karoui    Á 90 ans, Goudjil confirmé à la tête du Sénat    «La pensée libre» à la barre    L'avocat de Blida libéré hier    Le Mouloudia encore loin du compte    Trois chocs à l'affiche    Un clasico sans âme    Benchaïra forfait face au MCA    La double confrontation face à la Côte d'Ivoire officialisée    Place aux jeunes ! Quand ils seront vieux !    L'Algérie ou le déclin par les mathématiques    Un important lot de vaccin reçu hier    Le ministère du Travail dément l'introduction de modifications    Hirak, quels débouchés politiques ?    Les cinémas autorisés à rouvrir à New York    Le rêve brisé d'un amoureux du cinéma    Plus de 50 œuvres littéraires abordant la valeur de la cohésion nationale publiées    Sardine, vin, prière et pêcheurs !    Sur les traces du passé glorieux de l'ancienne "Zucchabar"    Djamaâ El Djazaïr : Le périmètre de protection et les règles de sécurité fixés    Lutte contre la criminalité : Saisie de 650 comprimés psychotropes    Journée nationale de la Casbah : 80% du patrimoine bâti de La Casbah classés «rouge»    L'UGTA pour un retour à la retraite proportionnelle    Pré-emploi et terrain sinistré    Annexe régionale d'Oran de l'Office national des statistiques: Les travailleurs en grève illimitée    Tlemcen: Un jeune tué d'un coup de couteau à Aïn Youcef    Mascara: Une mère et son bébé sauvés in extremis à Zahana    Sans diagnostic point de remède !    Tiaret: Sur les traces de l'homme préhistorique de Columnata    Le nouveau découpage assurera la "fixité des populations"    Le pouvoir d'achat en cote d'alerte    Assassinat de Ali Tounsi: Le procès reporté au 4 mars    Au lendemain du deuxième anniversaire du Hirak: La marche des étudiants empêchée    Sahara occidental: Washington continue de soutenir le processus onusien    Les nouveaux dirigeants libyens bientôt en Algérie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Covid-19 à Tizi-Ouzou : l'hommage des artistes aux personnels soignants
Publié dans Algérie Presse Service le 06 - 04 - 2020

OUZOU- Une chaîne de solidarité s'est créée dans la wilaya de Tizi-Ouzou, durant cette période de pandémie de Coronavirus, pour soutenir tous ceux qui interviennent dans la lutte contre la propagation du Covid-19 et notamment les personnels soignants.
Aux comités de villages et associations qui fabriquent des masques et combinaisons de protection au profit des employés des structures de santé, se sont joint les artistes qui, à travers les réseaux sociaux, utilisent leur talent pour rendre hommage à tous ceux qui s'exposent au danger afin de veiller sur la santé des citoyens, appelant par la même occasion au respect des mesures de prévention contre la propagation du virus Corona.
Les chanteurs Djilali Hamama, Zedek Mouloud, Gaya Bekdache, Saïd Amini, sont parmi les artistes qui ont composé des chansons abordant l'actualité et pour notamment rendre hommage au corps médical qui est au cœur de la maladie. Ils ont aussi lancé à travers ces chansons des appels insistants au confinement pour stopper la pandémie.
Dans sa chanson Djilali Hamama invite les gens à rester chez eux et à faire preuve de patience expliquant que le confinement est la seule solution pour stopper la propagation du Coronavirus. En sous titre de son clip il écrit ''Une pensée aux victimes du Coronavirus à travers le monde et prompt rétablissement à tous les contaminés''. La chanson se termine sur une note d'espoir quant à la fin de la pandémie.
L'Artiste Gaya Bekdache a, pour sa part, interprété la chanson "Tarwi Tebarwi" du défunt Silmane Azem dont les paroles ont été adaptées par Khelifa Graichi pour traiter du Covid-19.
Soulignant la nécessité du confinement, il lance un appel à la solidarité pour dépasser cette crise sanitaire. Un vibrant hommage est rendu à travers cette chanson aux scientifiques et aux soignants qui font face à la pandémie ainsi qu'à tous ceux qui s'impliquent dans cette lutte dont les organisations de la société civile.
Zedek Mouloud a, quant à lui, composé jusque là deux chansons sur la pandémie. La première, intitulée "Yir Attan" (dangereuse maladie) chantée avec ces deux enfants appelle au confinement et rappelle les mesures barrière contre la propagation du Covid-19 tout en rendant hommage au corps médicale pour son combat quotidien contre le coronavirus.
La seconde titrée "Ayimdukal" (O mes amis), est un hymne à l'espoir, il aborde les retrouvailles après la fin de la pandémie et du confinement.
D'autres chanteurs à l'instar de Zayen, Ferhat Medrouh, Ali Amrane, Akli D, Lounis Ait Menguellet, Belaid Tagrawla, Rabah Asma et le groupe Yesnas, ont opté pour un autre concept qui consiste à faire des live à partir de chez eux, en interprétant à chaque fois une de leurs chansons et parfois même en partageant des tubes inédits, afin de d'accompagner les citoyens dans leur confinement.
Un hommage est rendu par ces artistes aux personnels soignants et aux autres corps (protection civile, sécurité) et organisations de la société civile, qui sont mobilisées pour stopper la pandémie et aider les autres.
Par ailleurs, d'autre personnalité du monde culturel dont la poétesse Nouria, le comédien Amar Benkaci, le réalisateur Amar Tribeche, et les caricaturistes Saïd Guezout, Lynda Chelabi, Aouche Ferhat, Si Hadj Mohand Amina et Hadibi Nadia, le peintre (peinture digitale) Hocine Kerdja, le dessinateur Ikhou Yanik, la photographe Fillai Fatima, se sont eux aussi
impliqués dans cette campagne de sensibilisation, tout en rendant hommage au corps médical, qui est la ligne de défense arrière du système de santé dans notre pays.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.