El Hachemi Djaaboub, nouveau ministre du Travail, de l'Emploi et de la Sécurité sociale    Barça : Koeman réclame un attaquant    Rencontre entre Benbouzid et Chitour: L'utilisation des énergies renouvelables dans le secteur de la santé au menu    Lyon officialise l'arrivée de Paqueta    Le transport urbain collectif autorisé à circuler durant les week-ends    Finance islamique: accompagner et appuyer les banques par les lois nécessaires    L'Algérie a amorcé une étape de "changement positif"    Real Madrid: Hazard encore blessé !    Coronavirus : 162 nouveaux cas, 111 guérisons et 8 décès    Le Président Tebboune reçoit les lettres de créance de trois nouveaux ambassadeurs    Mohamed Bedjaoui inculpé dans l'affaire de l'autoroute est-ouest    Justice: le verdict du procès de Mourad Oulmi reporté au 10 octobre prochain    DECES DU CHEIKH SABAH AL AHMED : Le président Tebboune présente ses condoléances    ENSEIGNEMENT SUPERIEUR : Un groupe de travail pour renforcer la numérisation    ORAN : La mer rejette un corps à Ain Turck    SURETE NATIONALE (DGSN) : Saisie d'une quantité de cannabis traité et de psychotropes    Sud : accroissement du nombre de cas importés de paludisme    Sportifs d'élite et de haut niveau: des accès à l'emploi et études envisagés par le MJS    Le projet de révision de la Constitution garantit aux juges une large indépendance dans l'exercice de leurs fonctions    Accidents de la route: 5 morts et 153 blessés en une journée    Laghouat: un bouquet d'activités artistiques en ouverture de la saison culturelle    La question fait l'objet d'une profonde réflexion    Bakou et Erevan affirment s'infliger de lourdes pertes    Benkhemassa dans l'équipe-type de la semaine    Le stage de Mostaganem a commencé    Aziz Benabdi signe pour 3 saisons    Mokka change de look    Labiodh Sidi Cheikh, une généalogie berbéro-arabe    Actucult    Véronique Cayla, ex-patronne d'Arte et du CNC, bientôt à la tête des César    Tazmalt marche pour la libération de son fils    Signature de huit conventions entre l'ADE et des microentreprises    À contre-"courant"    "Il est temps de restituer l'Etat à la nation"    L'Anie définit les contours de la campagne    Relogement de 138 familles    Le ministre promet d'ouvrir le dossier du secteur touristique    Moyen-Orient : Décès de l'émir du Koweït    Amnesty dénonce un acharnement judiciaire contre les manifestants    Les Etats arabes n'ont pas respecté leur engagement    L'ONU appelle à préserver la paix    La collection Tin Hinan de retour avant la fin de l'année    Leur reportage et nos anémies citoyennes    À l'abandon depuis des années    Deux ou trois réflexions après l'attaque au couteau de Paris    Le syndrome libanais    HUMEURS PREFABRIQUEES    Les délais de dépôt des comptes sociaux prorogés    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Hydrocarbures en méditerranée orientale: la tension monte entre Athènes et Ankara
Publié dans Algérie Presse Service le 11 - 08 - 2020

La tension s'est aggravée davantage entre la Grèce et la Turquie après la décision d'Ankara d'envoyer un navire pour mener des recherches d'hydrocarbures dans une zone disputée de la Méditerranée orientale, riche en gaz naturel.
La décision lundi de la Turquie de déployer un navire de recherche sismique dans une zone disputée de la Méditerranée est intervenue en réponse à la signature d'un accord maritime entre Athènes et Le Caire, qui a provoqué la colère d'Ankara.
Cet accord vise à délimiter les frontières maritimes entre la Grèce et l'Egypte et semble être une réponse directe à un accord similaire conclu en novembre entre la Turquie et le Gouvernement d'union national libyen (GNA) qui a son siège à Tripoli, a-t-on expliqué.
Ainsi, le président turc Recep Tayyip Erdogan avait annoncé vendredi dernier la reprise des recherches turques en Méditerranée orientale. Cette annonce avait mis fin à une suspension de quelques jours des recherches turques, arrachée par la chancelière allemande Angela Merkel pour apaiser les fortes tensions entre la Turquie et la Grèce.
Le mois dernier, Athènes a réagi avec colère à l'annonce faite par Ankara selon laquelle l'Oruç Reis allait effectuer des recherches en Méditerranée orientale, y voyant "une violation de ses frontières maritimes" en raison de la présence de l'île grecque de Kastellorizo au large d'Antalya.
La découverte ces dernières années de vastes gisements gaziers en Méditerranée orientale a renforcé les tensions entre la Turquie et la Grèce, deux alliés au sein de l'Otan aux relations régulièrement ponctuées de crises.
Les relations entre les deux pays pourraient connaître une nouvelle détérioration après que le chef de la diplomatie turque Mevlüt Cavusoglu a indiqué mardi qu'Ankara allait étendre ses recherches gazières en Méditerranée orientale.
"A partir de fin août, nous allons délivrer des permis pour mener de nouvelles recherches et des forages dans de nouvelles zones (...) dans la partie occidentale de notre plateau continental", a déclaré M. Cavusoglu, lors d'une conférence de presse à Ankara.
En réponse à Ankara, Athènes a affiché sa détermination à "défendre ses droits souverains". "Il n'y aura aucune tolérance à l'égard des tentatives turques", a déclaré, dans ce sens, le ministre grec Nikos Dendias.
Appels au dialogue et à l'apaisement
Se disant "extrêmement préoccupé" par les tensions entre Ankara et Athènes, la diplomatie européenne a appelé mardi au "dialogue".
"Les événements sur le terrain montrent malheureusement que (...) davantage doit être fait pour désamorcer les tensions", a déclaré Peter Stano, un porte-parole du chef de la diplomatie européenne Josep Borrell.
Pour sa part, le secrétaire général de l'Alliance atlantique (Otan) Jens Stoltenberg, a souligné sur son compte Twitter que "cette situation doit être réglée dans un esprit de solidarité entre alliés et en accord avec les lois internationales".
Pour le moment aucun signe d'apaisement entre les deux pays n'est envisagé. Ainsi, la Grèce souhaite la tenue d'un "sommet d'urgence" de l'Union européenne sur la Turquie.
"Le ministère grec des Affaires étrangères va déposer une demande pour un sommet d'urgence du Conseil des Affaires étrangères de l'Union européenne", a déclaré mardi le bureau du Premier ministre grec Kyriakos Mitsotakis.
Athènes avait la veille accusé Ankara de "menacer la paix" en Méditerranée orientale, estimant que la présence dès lundi dans cette zone maritime du navire sismique de recherche turc Oruç Reis constituait "une nouvelle escalade grave".
Dans ce contexte, Panagiotis Tsakonas, professeur de relations internationales à l'université d'Athènes a réaffirmé que "la Grèce et la Turquie ont toujours eu des relations de voisinage compliquées", mais, a-t-il expliqué, "depuis le coup d'Etat manqué contre Erdogan en 2016, la situation s'est nettement détériorée".


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.