Constitution: les animateurs de la campagne insistent sur l'importance d'aller voter en masse    Anniversaire de la Guerre de libération: le Musée central de l'armée abrite un programme riche    Message du Président Tebboune à l'occasion de la Journée nationale de la presse    CPA: lancement inaugural de la finance islamique ce dimanche    Budget 2021: le secteur de l'Habitat détient la part du lion    Sahara occidental : créer une ONG pour plaider en faveur de l'indépendance du peuple sahraoui    Le projet d'amendement constitutionnel nécessite un "avis consensuel"    Palestine: le plan d'annexion se poursuivit en prétextant de la création de "réserves naturelles"    Classement Fifa: l'Algérie gagne cinq places    Arsenal: Özil, la mise au point d'Arteta    Coronavirus : 266 nouveaux cas, 136 guérisons et 8 décès    Manchester City: Fernandinho absent au moins un mois    Mawlid: une campagne de sensibilisation sur les dangers des produits pyrotechniques    Donald Trump a un compte bancaire en Chine    Nouvelles législatives en décembre    "Les alertes de l'ONS auraient dû interpeller Sonatrach"    "La dévaluation du dinar est inévitable"    Prison ferme, relaxes et condamnations avec sursis    Banouh libéré de la JSK à moindre coût    Le stage de l'EN interrompu à cause de la Covid-19    Vers une dérogation pour le club amateur    Lourdes peines pour Oulmi et Ouyahia    "LE RECUL DU MULTILATERALISME A FAVORISE LA MULTIPLICATION DES CRISES" Aujourd'hui, dans    Une rentrée presque normale à Alger    Atelier scientifique sur les glissements de terrain    LES VERITES AMÈRES D'UNE ENSEIGNANTE    Benfodil, Bensayeh et Zimu, lauréats    Des actrices unissent leurs voix contre les féminicides    Lire délivre    Une rentrée adaptée au contexte sanitaire    Macron et l'arabe    «Le sigle FLN doit être restitué au peuple»    La liberté dans le respect de l'autre    Le mur, la blessure du Sahara s'invite au Festival de Lugano    Disney ajoute un avertissement à ses classiques contenant des clichés racistes    Prix Marcel Duchamp à l'artiste franco-canadienne Kapwani Kiwanga    Equipe Nationale : U20 Bensmaïn satisfait du stage    Le RAJA interdit de quitter le Maroc pour cause de Covid-19 : Menace sur la demi-finale retour de la LDC    Djerad plaide pour une réelle ouverture dans le domaine de l'industrie    El Tarf: L'attribution des aides au logement rural fait des mécontents    Le projet révision de la Constitution, le CNDH et les Principes de Paris    Qui veut juger Aboubakr Benbouzid ?    Musulmans de France, tous coupables ?    Partenariat université-industrie pharmaceutique: Vers la création d'un «Hub biotechnologie»    L'ambassadeur de France à la Chambre de Commerce et d'Industrie de l'Oranie: Les intérêts réciproques réaffirmés    Bouira: Le ministre met en garde les commerçants spéculateurs    Complaisances    LES CHEMINS EPINEUX    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





El Guergarat : la MAP attribue une fausse déclaration au SG de l'ONU
Publié dans Algérie Presse Service le 29 - 09 - 2020

Le ministère de l'Information sahraoui a affirmé mardi qu"après interpellation du Bureau du porte-parole du SG de l'ONU sur une dépêche diffusée par la MAP, attribuant faussement au chef de l'ONU un appel au Front Polisario à propos d'el Guergarat, l'Organisation onusienne a formellement démenti les propos rapportés par l'agence de presse marocaine".
Se basant sur des clarifications officielles obtenues par le Front Polisario auprès des Nations Unies, le ministère de l'Information de la République arabe sahraouie démocratique (RASD) a indiqué, dans un communiqué, que "le Bureau du porte-parole du secrétaire général de l'ONU n'a publié aucune déclaration officielle au nom du secrétaire général à ce sujet contrairement à ce qui a été rapporté par l'agence de presse marocaine (MAP)".
L'agence MAP a récemment attribué au secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, une déclaration faite à la presse en son nom, par l'intermédiaire de son porte-parole adjoint, dans laquelle l'agence marocaine a prétendu à tort que "le secrétaire général avait lancé un appel au Front Polisario en vue de mettre fin à l'obstruction de la circulation civile et commercial dans la zone d'el Guergarat".
A cet effet, le ministère sahraoui a fermement dénoncé "cette nouvelle tentative des médias de l'Etat d'occupation marocain de répandre des mensonges sur le Front Polisario et la lutte nationale légitime du peuple sahraoui, en allant jusqu'à attribuer de fausses déclarations au secrétaire général de l'ONU et répandre des allégations mensongères et des accusations sans fondement".
En outre, le ministère sahraoui a souligné que "les clarifications officielles des Nations Unies portent un autre coup au régime d'occupation marocain, alors que ses médias intensifient leur campagne de propagande en utilisant toutes les méthodes trompeuses, y compris la désinformation, la déformation des faits et la falsification".
A cet égard, il convient de rappeler que " le Front Polisario a toujours exprimé son rejet catégorique des violations illégales marocaines au niveau du mur de la honte à Guerguerat au Sahara occidental, ce qui constitue une violation persistante du cessez-le-feu, des termes de l'accord militaire n1 et de l'esprit du plan de règlement de l'ONU".
La campagne de désinformation, menée par le Maroc et basée sur la confusion et la tension autour de la brèche illégale à Guerguerat au Sahara occidental, n'est rien d'autre, d'après les autorités sahraouies, qu'"un exercice de propagande conçu délibérément pour détourner l'attention du Conseil de sécurité des véritables problèmes qui sont à l'origine de l'impasse actuelle dans le processus de paix, provoquée par le Maroc lui-même lorsqu'il a opposé son refus d'aller de l'avant avec la mise en œuvre du plan de règlement ONU-OUA en 2001".
Lire aussi: Sahara occidental: mise en garde contre l'escalade marocaine
A ce titre, le ministère sahraoui a indiqué que "le Conseil de sécurité est appelé à faire en sorte que les tactiques de diversion marocaines ne le détournent pas des vrais problèmes qui doivent être abordés en vue d'assumer sa responsabilité".
Aussi, "il est appelé à prendre des mesures concrètes et sérieuses en vue d'une mise en œuvre pleine et rigoureuse du plan de paix ONU-OUA en permettant au peuple sahraoui d'exercer son droit inaliénable à l'autodétermination et à l'indépendance" aboutissant ainsi à un dénouement heureux de la dernière question de décolonisation d'Afrique", ajoute-t-on.
Le document affirme par ailleurs que le Front Polisario a appelé à plusieurs reprises le Conseil de sécurité à "contraindre d'urgence l'Etat occupant marocain à fermer immédiatement cette brèche illégale, qui reste une source constante de tension pouvant conduire à une plus grande instabilité dans toute la région".
Rappelons que "la campagne médiatique effrénée orchestrée par les médias de l'Etat occupant marocain" se déroule à un moment où le Conseil de sécurité devrait examiner le rapport du secrétaire général de l'ONU sur la situation concernant le Sahara occidental et adopter une résolution sur le renouvellement de la Mission des Nations Unies pour l'organisation d'un référendum au Sahara occidental (MINURSO) dans le mois à venir.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.