Sidati: le parti pris aveugle de la France retarde et complique la tâche de la Minurso    Ligue 1 : la JS Saoura et l'ES Sétif affichent déjà leurs ambitions    Tribunal de Tipasa: report du procès d'Abdekader Zouk au 8 décembre prochain    Maradona, l'homme de la métamorphose    Le Mossad, Israël et la démocratie à géométrie vachement variable !    Castex attendu à Alger    Non, je préfère me taire...    Football/Ligue 1 Algérienne - Transfert : Youcef Bouzidi nouvel entraîneur de la JSK    Le Chabab à la conquête de l'Afrique    Bonne opération pour le Mouloudia    Guardiola fixe les nouvelles règles à Riyad Mahrez    Plus du quart des tests positifs au Covid-19    Un protocole sanitaire pour une reprise universitaire sécurisée    Grippe, Covid-19... Bientôt un vaccin à base de plantes ?    La scène artistique bataille pour survivre au confinement    YouTube, le CNC et Arte s'allient pour promouvoir la culture en ligne    La demande d'appel de Johnny Depp rejetée    Covid-19 et pouvoirs de police : quelles limites ?    Large mobilisation en France    Aribi termine meilleur buteur    L'héritage    Les non-dits    Le Cerefe publie son premier rapport annuel    Montée de tensions entre Téhéran et Tel-Aviv    Les candidatures des groupes armés rejetées    21 décès et 1 044 nouveaux cas    Les pilotes de ligne demandent la reprise du trafic aérien    Un projet qui risque le naufrage    Alger dénonce des "accusations gravissimes et malveillantes"    Malek, un jeune chanteur en "vogue"    Visa For Music, l'art de la résilience    Intégration de la musique de l'Ahaggar dans l'organologie universelle    Tiaret : 2322 logements attribués    Mostaganem : Les établissements scolaires manquent de moyens anti-Covid    Nouveau projet AADL : Les inscriptions à partir d'hier    LSDA de Sidi Abdellah lourdement impactée : «Un calendrier de paiement est proposé aux abonnés»    L'APW-Jeunes de Béjaïa : Une expérience unique à l'échelle nationale    LE DECOMPTE DES MORTS    L'asymétrie des idioties    USTO Mohamed Boudiaf: Signature de deux nouvelles conventions de partenariat    Bouira: Un policier retrouvé pendu    Mercuriale: Des hauts et des bas    El-Bayadh: Le maïs au secours des éleveurs    Arènes d'Oran: La rénovation des tribunes en phase d'achèvement    Droits de l'homme en Algérie: des partis et des organisations nationales condamnent le contenu de la résolution du PE    L'impuissance de la communauté internationale    15 ans de prison requis contre Zoukh pour octroi d'indus privilèges à la famille Hamel    L'affaire de l'automobile sera rejugée    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Sahara occidental: le Conseil de sécurité proroge le mandat de la MINURSO d'une année
Publié dans Algérie Presse Service le 31 - 10 - 2020

Le Conseil de sécurité a décidé vendredi de proroger pour une durée d'un an le mandat de la Mission des Nations Unies pour l'organisation d'un référendum au Sahara occidental (MINURSO).
Par 13 voix pour et deux abstentions (La Russie, et l'Afrique du Sud), le Conseil de sécurité a adopté la résolution 2548 (2020), qui appelle les deux parties au conflit, le Maroc et le Front Polisario, à reprendre les négociations sous les auspices du Secrétaire général, sans conditions préalables et de bonne foi, afin de parvenir à une solution politique juste, durable et mutuellement acceptable qui permette l'autodétermination du peuple du Sahara occidental.
Jusqu'en 2017 inclus, le mandat de la MINURSO était renouvelé par cycle de 12 mois. En avril 2018, les Etats-Unis, pays porte-plume, avaient obtenu un renouvellement semestriel, l'idée étant que la Mission devait soutenir les bons offices de l'Envoyé spécial du Secrétaire général et qu'un renouvellement plus court était un moyen de démontrer la détermination du Conseil en ce sens.
Alors que les Etats-Unis souhaitaient que le texte soit approuvé par consensus, le vote d'aujourd'hui a enregistré l'abstention de la Russie et de l'Afrique du Sud. Moscou considère que le principe de l'autodétermination du peuple sahraoui n'a pas été suffisamment souligné dans la nouvelle résolution.
Lors de la séance d'aujourd'hui, plusieurs membres du Conseil, ont appelé le Secrétaire général à désigner sans tarder un nouveau Emissaire au Sahara occidental pour succéder à l'ancien président allemand Horst Kohler.
Le Front Polisario a, à plusieurs reprises, dénoncé le Maroc qui n'avait aucune intention de mettre en œuvre les résolutions pertinentes du Conseil de sécurité ou de lever les obstacles aux efforts de la communauté internationale pour le règlement du conflit.
Lire aussi: Polisario: toute dérobade au référendum d'autodétermination rend caduc le cessez-le-feu
Le représentant du Front Polisario auprès de l'ONU, M. Sidi Mohamed Omar, a soutenu récemment que le Front Polisario n'attend rien de nouveau de ces consultations du Conseil de sécurité sur le renouvellement du mandat de la Minurso, expliquant que les consultations ne rapporteront rien de nouveau par rapport à la session de l'année dernière au cours de laquelle le mandat de la mission de l'ONU a été renouvelé pour une nouvelle année.
Le diplomate sahraoui a déclaré que l'absence d'un émissaire de l'ONU ne sert pas le processus politique qui est dans un état de paralysie complète depuis la démission de l'Envoyé personnel du Secrétaire général des Nations Unies, l'ancien président allemand, Horst Kohler en mai dernier.
Dans son nouveau rapport sur la situation au Sahara occidental, le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guteress, a affirmé qu'une solution politique juste permettant l'autodétermination du peuple sahraoui était "possible".
"Je demeure convaincu qu'il est possible de trouver une solution à la question du Sahara occidental, malgré la suspension du processus politique depuis la démission de mon envoyé personnel, Horst Kohler, pour raisons de santé", écrit le SG de l'ONU.
Relevant la dynamique enclenchée par l'ancien émissaire, Guterres a jugé "impératif" d'entretenir ce processus politique. A ce titre, il s'est dit "déterminé" à nommer un nouvel émissaire pour progresser sur la base des acquis obtenus lors des discussions de Genève.
Guterres a appelé à la reprise du processus politique "de bonne foi et sans conditions préalables" dès la nomination d'un nouvel envoyé personnel.
Inscrit depuis 1966 à la liste des territoires non autonomes, et donc éligible à l'application de la résolution 1514 de l'Assemblée générale de l'ONU portant déclaration sur l'octroi de l'indépendance aux pays et peuples coloniaux, le Sahara occidental est la dernière colonie en Afrique, occupé depuis 1975 par le Maroc, soutenu par la France.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.