Tebboune subit une intervention chirurgicale réussie sur le pied droit    La demande de liberté provisoire de Rachid Nekkaz rejetée    Les procès en appel de 11 hirakistes renvoyés au 10 mars    Le détenu Mohamed Baba-Nedjar en grève de la faim    Interrogations sur le rôle de l'Anie    Nouveau procès pour le général Saïd Bey    «L'exploitation du schiste n'est pas pour demain»    Pas de marchandises à exporter, ni de navires algériens sillonnant les océans    Quand l'offre dépasse la demande    Taïeb Hafsi invité par Cap-Horizon 2054    L'huile d'olive "Dahbia" finaliste au Dubaï Olive Oil 2021    Perturbation du trafic vers Thenia et Tizi Ouzou    Les Tunisiens ne décolèrent pas    Il veut rendre à l'Amérique son rôle phare dans le monde    L'Espagne ne doit pas céder au «chantage» du Maroc    Réunion d'urgence sur les violences au Darfour    Un prêtre porté disparu dans le Sud-Ouest    Duel à distance entre l'ESS et le MCA    "La JSK n'est pas en crise"    Les Rouge et Noir visent la quatrième victoire de suite    Quatre nouveaux entraîneurs remplacés en une semaine    Les Sanafir se méfient des Aigles    Souibaah et Aiboud également forfaits à Relizane    Découvrez les bienfaits des oméga-3 !    Filets de poulet à la chapelure    Révelez votre beauté, suivez ces rituels    Vu à Alger    Le geste de Setram pour les enfants cancéreux    «Ni repentance ni excuses», tranche Paris    Cheikh Namous, un grand qui a accompagné les plus grands    A Berlin, une danseuse noire pourfend le racisme dans le ballet classique    Les villes sans cœur : l'Algérien vit comme dans un hôtel, toujours prêt à retourner dans son village !    Deux œuvres algériennes en lice    "Il n'y a qu'en Algérie où on conteste nos symboles"    Jijel : Amarrage d'un bâtiment français à Djendjen    Coronavirus : 2849 décès depuis le début de l'épidémie    La dernière Foggara de Tamentit se meurt    Récifs artificiels : en Algérie, des expériences timides    «En 1981, les Américains ont proposé l'Algérie pour le prix Nobel»    Créances impayées: La Sonelgaz sommée de sursoir aux coupures d'électricité    Football - Ligue 1: Indécision à tous les niveaux !    L'inspection régionale de la police de l'Ouest dresse son bilan: Plus d'un million de comprimés psychotropes saisis en 2020    Tlemcen - Vaccination contre la Covid-19 : des préparatifs et des interrogations    BIDEN, DIDEN ET L'UTOPIE    La pression est la force appliquée à la surface pressée    Cheikh Namous, une vie consacrée à la musique    Il était habité de la passion de savoir et de partager    Le président de la République ordonne la distribution de la copie originale    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Opep+ : poursuite des consultations pour un consensus adapté au marché pétrolier
Publié dans Algérie Presse Service le 01 - 12 - 2020

Les 13 pays membres de l'Organisation des pays explorateurs de pétrole (Opep) ont convenu de poursuivre les consultations avec leurs alliés pour arriver à un consensus adapté au marché pétrolier avant de se réunir à nouveau jeudi prochain dans le cadre de l'Opep+, a annoncé mardi, le ministre de l'Energie et président de la conférence de l'OPEP, Abdelmadjid Attar.
"Il a été convenu de poursuivre les consultations avec les pays Non-Opep participants à la Déclaration de Coopération avant de se réunir à nouveau autour d'un consensus adapté à la demande pétrolière, au marché, et à l'ensemble des pays producteurs", a précisé M . Attar dans une déclaration à Radio Internationale.
Il a, à ce propos expliqué, que pour permettre à ces consultations d'avoir lieu, il a été "jugé préférable de donner plus de temps à ces consultations et de reporter la réunion de l'Opep+ au jeudi 3 décembre 2020".
Pour le président de la Conférence de l'Opep, le maintien des consultations et le report de la réunion à jeudi est "une démonstration de la volonté de tous d'aboutir à un consensus".
Lire aussi: Unanimité de l'Opep sur le maintien jusqu'à fin mars 2021 de la production à 7,7 millions
M.Attar a de nouveau exprimé son optimise par rapport à l'aboutissement à un consensus en déclarant qu'"après les discussions d'hier (180éme réunion de la Conférence de l'Opep) , qui ont parfaitement mis en évidence une convergence des points de vue des pays Mmembres de l'Opep, je suis encore plus optimiste que nous réussirons tous ensemble à aboutir à un consensus".
L'Algérie œuvrera à arriver à un consensus
S'agissant de la position de l'Algérie qui préside cette année la Conférence de l'Opep, il a affirmé qu'elle continuera ses consultations et œuvrera à arriver vers un consensus.
"Notre position est claire. Nous restons à l'écoute de tous et nous sommes flexibles", a- t-il soutenu.
Revenant à la 180éme réunion ministérielle de la Conférence de l'Opep tenue lundi par vidéoconférence, il a jugé que cette réunion a été très "constructive" et a donné lieu à un riche échange de points de vue sur la situation du marché.
Selon le ministre, le marché pétrolier nécessite toujours de la prudence même si sur le plan sanitaire il y a de plus en plus de bonnes nouvelles indiquant la possibilité d'allègements des mesures de confinement à travers le monde, et par conséquent une possible reprise économique à travers le monde.
Pour rappel, les discussions officielles des membres de l'Opep ont été ntamées lundi mais il été décidé de poursuivre les consultations mardi avant de tenir la 12eme réunion ministérielle des pays membres de l'Opep et Non Opep participants à la Déclaration de coopération.
Ainsi, les discussions autour des mesures adéquates à prendre pour faire face à l'impact de la pandémie de la Covid-19 sur l'économie mondiale et le marché pétrolier restent ouvertes, sachant que la décision finale sur une prolongation de seuil des baisses de production pétrolière des signataires de l'accord d'avril dernier, voire une autre option, reviendra à la réunion de Opep+ .
Les réunions de l'Opep ont été précédées dimanche par des discussions entre les pays concernées, lors desquelles certains membres ont émis des réserves sur la possibilité de prolonger le retrait actuel du marché à savoir de 7,7 mb/j, pour une durée de trois mois supplémentaires, c'est-à-dire du 1er janvier jusqu'à la fin mars 2021.
Lire aussi : Attar: l'Opep+ doit continuer ses efforts pour soutenir le marché pétrolier
L'Opep et ses alliés devaient initialement commencer en janvier 2021 à assouplir l'encadrement de leur production, pour augmenter celle-ci de deux millions de barils par jour (bpj) dans un premier temps, mais la deuxième vague de la pandémie de coronavirus qui pèse sur la demande mondiale de brut, a conduit les producteurs de l'Opep à réfléchir aux mesures adéquates pour s'adapter aux données du marché pétrolier mondial.
L'accord en vigueur a été entamé en début mai dernier avec une réduction de la production pétrolière de 9,7 mb/j . Et C'est lors des réunions ministérielles de l'Opep et Non Opep de juin dernier qu'il a décidé de reconduire la baisse de la production de 9,6 mbj, prévue initialement pour mai et juin, jusqu'au 31 juillet 2020.
Cette mesure a été assouplie depuis début août dernier en passant à une réduction de 7,7 mbj qui devrait, selon les termes de l'accord, continuer jusqu'à fin décembre 2020 avant de passer à une baisse de 5,8 mb/j en début 2021.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.