Spectacle théâtral « Nedjma » à Ain Fouara    Sahara occidental: une lettre de Ghali adoptée comme document officiel du Conseil de sécurité    Manchester United: l'inquiétude de Solskjaer    Assassinat de Ali Tounsi: la présidente de la Cour refuse le réexamen des preuves    L'Opep+ décide de maintenir son niveau de production actuel jusqu'à fin avril    Covid-19: six nouveaux cas du variant britannique découverts en Algérie    Les acquis de la cause sahraouie poussent le Maroc à des décisions "irresponsables"    MES PREALABLES AU RAPPORT DE BENJAMIN STORA.    Le théâtre d'Oran reprend ses activités après une année d'arrêt    Rupture des relations avec l'ambassade d'Allemagne à Rabat: la correspondance de Bourita trahit une réaction émotive de la diplomatie marocaine    Coronavirus: 168 nouveaux cas, 148 guérisons et 6 décès    Le Président Tebboune reçoit les dirigeants de trois partis politiques    L'ambassade de France s'explique    Tebboune : la menace technocratique    Démantèlement d'un réseau activant à Tipasa    Huiles de table - Communiqué de Cevital    La victoire ou l'élimination    Mouassa s'en va déjà    Cristiano Ronaldo rejoint Pelé avec 767 buts... ou pas    Mahrez, étincelant    Améliorer d'abord les conditions de vie    Le corps d'un des deux pêcheurs disparus retrouvé    "Les élections ne sont pas une priorité"    Beldjoud préside l'installation du wali    Hirak, l'heure des clarifications    Lancement de la 1re édition du Festival international du court métrage d'Imedghassen    Des experts se penchent sur la restauration du mausolée d'Imedghassen    Skikda… Bariq 21 lance Green Farm    Salon national du livre d'Alger : Un livre, une vie    La disette de Suarez inquiète    Laurent Gbagbo absent mais pourtant omniprésent    Les Palestiniens veulent une enquête «urgente»    Bilan du MDN 49 narcotrafiquants arrêtés    La mafia du foncier dénoncée    Djilali Sofiane: Certains slogans scandés lors du Hirak pourraient mener au "dérapage"    1.020 DA pour le bidon de 5 litres    L'Algérie tend la main à sa diaspora    La dépendance au pétrole se confirme    Arrivée de l'avant-garde d'une unité d'observateurs du cessez-le-feu    Varane, signature imminente?    Un grand humaniste engagé    La gratin intellectuel rapproche les deux rives    Ras El Aïn et Haï Sanawber: Relogement prochain de 3.000 familles    11.015 comprimés psychotropes saisis et un réseau démantelé    Rivière asséchée !    Récupération du foncier industriel inexploité: «Une première étape pour relancer l'activité économique»    Education: Le ministre renoue le dialogue avec les syndicats    Démantèlement d'un réseau à Tipaza    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Président du Botswana: "l'Afrique que nous voulons n'est qu'au stade de "rêve" sans l'indépendance du Sahara occidental"
Publié dans Algérie Presse Service le 07 - 12 - 2020

L'Afrique que nous voulons "restera un rêve tant que le Sahara occidental n'aura pas atteint sa pleine indépendance", a affirmé dimanche le Président de la République du Botswana, Mokgweetsi Masisi, réitérant le soutien indéfectible de son pays à l'indépendance de cette dernière colonie sur le continent africain.
"Je suis convaincu que nous savons tous que le rêve de l'Afrique que nous voulons ne restera qu'un rêve tant que le peuple du Sahara occidental n'aura pas atteint sa pleine indépendance et son autodétermination. Le Botswana souhaite réaffirmer son soutien indéfectible à la libération du Sahara occidental", a souligné le Président Masisi, dans une allocution prononcée par le ministre des Affaires internationales et de la coopération, Lemogang Kwape aux travaux de la 14e Session extraordinaire de la Conférence des chefs d'Etat et de Gouvernement de l'Union africaine (UA) sur "Faire taire les armes en Afrique", tenue par visioconférence.
Il a indiqué, à ce propos, que "le Botswana condamne dans les termes les plus vifs les récentes attaques contre des manifestants pacifiques sahraouis dans leur propre pays, qui ont conduit à la reprise actuelle du conflit armé entre le Sahara occidental et le Maroc".
Il a, en outre, souligné que "les Africains ne peuvent jamais jouir d'une paix et d'une sécurité réelles en Afrique tant qu'un autre membre de l'Union africaine continue de subir de longues années de souffrances, de troubles et d'oppression".
"Nous continuerons d'appeler la Communauté internationale à redoubler d'efforts pour redresser les torts qui continuent de tourmenter le peuple sahraoui épris de paix", a soutenu le Président botswanais, avant d'affirmer qu'"il ne fait aucun doute qu'une Afrique sans conflit, ancrée sur les piliers de la démocratie, de la bonne gouvernance, du respect des droits de l'Homme, du bon voisinage et du respect de la souveraineté et de l'intégrité territoriale de l'autre, sera un catalyseur pour suivre l'intégration de l'Afrique".
Dans le même contexte, Mokgweetsi Masisi a rappelé "le caractère sacré et le haut niveau d'objectif avec lesquels nous avons adopté la Déclaration solennelle du 50e anniversaire de l'OUA / UA, le 25 mai 2013".
"Par le biais de la Déclaration, nous nous sommes engagés à ne pas léguer le fardeau des guerres à la générations futures. Nous nous sommes donc engagés à mettre fin à toutes les guerres en Afrique d'ici 2020", a-t-il souligné, regrettant qu'"il a fallu près de cinq (5) ans pour lancer la mise en œuvre de la feuille de route principale de l'UA sur les mesures pratiques pour faire taire les armes en Afrique".
Cet état de fait a eu, selon le président de Botswana, des répercussions négatives sur le Contient africain. "En conséquence, les armes continuent d'assourdir notre continent dans la stagnation économique, la privation, la pauvreté et la maladie", a-t-il déploré.
1. Masisi a félicité, par ailleurs, le Commissaire pour la paix et la sécurité, M. Smail Chergui, et le Haut Représentant de l'Union africaine pour faire taire les armes, M. Ramtane Lamamra pour "avoir inclus la COVID-19 dans leurs rapports comme l'une des graves menaces à la paix et à la sécurité. Je les félicite également pour leurs rapports complets et instructifs".


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.