Man United : Solskjaer ne facilitera pas la tâche à Man City    Real : Hazard sanctionné par Zidane ?    Djerad procèdera lundi à la distribution de 5000 logements à Alger    Palestine: condamnation internationale des agressions racistes et extrémistes israéliennes    Hirak : Le ministère de l'Intérieur exige des « organisateurs » de lui communiquer l'itinéraire, les horaires et les slogans    Investissement: la reforme du Service public augmentera l'attractivité de l'Algérie    La Cour d'Alger maintient Karim Tabou sous contrôle judiciaire    Six manifestants arrêtés vendredi à Alger placés sous contrôle judiciaire    Report du procès du terroriste "Abou Dahdah" à la fin de la session pénale    Carburants : La suppression de l'essence super avec plomb avancée au début de juillet    FC Barcelone : Pas de bon de sortie pour Dembélé    Aïd El Fitr : plus de 50.000 commerçants réquisitionnés    Covid-19: au moins 3.284.783 décès dans le monde    Béni-Abbès : le jeune disparu dans le grand Erg occidental rejoint sa famille    L'ancien journaliste de la chaine II Boukhalfa Bacha n'est plus    Les lauréats du Prix d'Alger de récitation du Coran honorés    «La Minurso doit revenir à sa mission originelle : le référendum»    Les projets doivent répondre aux besoins de l'économie    Sablés à la confiture et aux pistaches    Benziane anticipe    De nouvelles polycliniques inaugurées    Le Maroc cherche à cacher ses exactions    7 policiers tués dans des attaques dans le Sud-Est    Coupe de la Ligue : l'USMA domine le MCA (2-0), le WA Tlemcen et le NC Magra créent la surprise    MC Alger : Stage bloqué pour préparer le WAC    APLS: nouvelles attaques contre les positions marocaines dans les secteurs de Mahbes, Aousserd et Houza    Le Hirak se réapproprie l'esprit du 8 Mai 45    Les raisons de la cherté    Libye : Démonstration de force d'un groupe armé à Tripoli    La guerre reprend de plus belle    Les résultats attendus aujourd'hui    Deux adolescents tués dans un accident de la route    Le conseil de wilaya fait le point    Le PAC viole le règlement du championnat    Equipe Nationale : Sénégal – Algérie en juin    Les conditions de Tebboune pour atteindre l'excellence    Etudiant dévoué, journaliste engagé et politique visionnaire    Le b.a.-ba de la fabrication d'un film    Mesurer ce qui compte    Bouchachi voué aux gémonies    Charfi appelé à réhabiliter les exclus de la course    Huit morts dont des Iraniens dans des raids sionistes    Trois soldats maliens tués par l'explosion d'un engin artisanal    Ennahda appelle à un vote massif    «Souilah» hospitalisé à Paris    «J'ai adoré camper le personnage de Fadel»    L'artiste, ce migrant    Une augmentation de 10 % enregistrée    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Instance marocaine de soutien aux causes de la Oumma: appel à un front national fédérateur pour faire échouer le plan de normalisation
Publié dans Algérie Presse Service le 28 - 12 - 2020

Le président de l'Instance marocaine de soutien aux causes de la Oumma, Fathi Abdessamad, a appelé à "la constitution d'un front national fédérateur pour faire échouer le plan de normalisation entre le Maroc et l'entité sioniste", mettant en garde contre les répercussions de la normalisation sur le peuple marocain et les pays voisins.
Lors de l'événement virtuel organisé dimanche par la section jeunesse d'Al Adl Wal Ihssan sous le slogan "Pour le Maroc, pour la Palestine: la jeunesse marocaine contre la normalisation..contre le troc", avec la participation de militants, d'intellectuels et d'artistes marocains, M. Abdessamad a affirmé que le peuple marocain est appelé à "dénoncer le plan de normalisation sioniste et à constituer un front national fédérateur pour faire face à la normalisation et aux sionistes qui déferleront sur le Royaume du Maroc".
Pour le militant marocain des droits de l'homme, l'étape actuelle nécessite "la constitution d'un front placé au-dessus des calculs politiques et des intérêts partisans" et "la conjugaison des efforts pour faire échouer le plan de normalisation et les desseins des sionistes".
Ce moment historique exige également de "redoubler d'efforts en faveur de la cause palestinienne", a-t-il ajouté.
Qualifiant la normalisation marocaine avec l'entité sioniste de "trahison pour les peuples palestinien et marocain", M. Abdessamad a dit que "l'annonce de la normalisation n'était pas surprenante en soi compte tenu de la relation historique entre le régime marocain et les sionistes, mais la participation de ceux qui appartiennent au courant islamiste à cette trahison a été un véritable choc".
"En cette conjoncture délicate et face à ce complot, nous sommes pas seulement appelés à apporter notre solidarité à la cause palestinienne mais également au Maroc, ciblé dans son identité, son union et sa dignité", a-t-il poursuivi.
Evoquant les répercussions négatives de la normalisation sur le royaume du Maroc et les pays voisins, M. Abdessamad a fait savoir que "l'entité israélienne a un projet colonialiste expansionniste pour l'Etablissement du grand royaume sioniste".
"Des documents fuités qualifient le Maroc de terre de remplacement à la Palestine", a-t-il dit, relevant, par la même occasion, que les médias sionistes parlent du petit Jérusalem situé au sud du Maroc, de leurs symboles religieux et leurs prophètes enterrés là-bas.
Concernant le dossier des marocains juifs, utilisé par le Maroc pour justifier la normalisation, M. Abdessamad a indiqué que ces individus sont "imprégnés de la doctrine sioniste expansionniste raciste et colonialiste", ajoutant qu"il y'a parmi eux des soldats dans l'armée d'occupation israélienne".
"Le peuple marocain aurait accueilli à bras le corps ces juifs marocains s'ils avaient renoncé à la doctrine sioniste et la nationalité israélienne en remettant les terres et les maisons à leurs propriétaires palestiniens", a-t-il mis en avant.
L'intrusion sioniste dans la région portera préjudice au Maroc ainsi que les pays voisins, a-t-il mis en garde, ajoutant "il ne serait pas surprenant de nous voir, nous marocains, demander refuge auprès des pays voisins".


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.