Coupe de la Ligue: le NAHD, l'OM et le NCM passent en 8es de finale    Décès d'Idris Deby : l'Algérie suit avec une grande préoccupation les événements en cours au Tchad    Le Conseil de sécurité appelé à accélérer la décolonisation du Sahara occidental    MCA : Brahmia, nouveau président    Lancement de l'opération de vaccination anti-covid dans les wilayas et les institutions sahraouies    Nette hausse des exportations gazière au 1er trimestre 2021    Le pari électrique officialisé    Sûreté nationale: installation de nouveaux chefs de sûreté de wilayas    Nahda participera avec une trentaine de listes    Le soutien continu de l'Algérie aux efforts visant l'unification des rangs en Libye réaffirmé    Le front anti-Rachad se consolide    Constantine: réception du tunnel de Djebel Ouahch "durant l'année 2025"    Ceferin fustige    Mourinho n'est plus entraîneur des Spurs    Délocalisation de l'AGE bis de la FABB à l'ESSTS    Hausse des prix : Rezig évoque les «spéculateurs»    Accidents de la route: 25 morts et 1322 blessés en une semaine    Gâteau de crêpes    Mécontentement    Naïma Ababsa    "Les stocks des produits alimentaires ont atteint un niveau rassurant"    Communiqué de Liberté    "Cessez la répression et libérez les détenus !"    L'AUTRE COUP BAS DE LA CAF    Relaxe pour Fodil Boumala    Que décidera Macron ?    Un sans-papiers algérien expulsé de France    Seaal dans le viseur des pouvoirs publics    La mercuriale en roue libre    Campagne de sensibilisation aux accidents de la route    Les travailleurs de l'ETRHB veulent sauvegarder leur entreprise    Le greffon de la liberté    Pour une valorisation des ressources archéologiques    Tamazight avance doucement, mais sûrement    Sidi Bel Abbès : La prolongation du couvre-feu asphyxie les commerçants    Création de dix nouvelles wilayas: «Aucun changement dans les frontières territoriales»    Une bonbonne de gaz explose : incendie, deux blessées et des dégâts    LE RAMADHAN A BON DOS    Hadj Merine ne s'enflamme pas    L'acquittement? O.K. Et l'accusation?    Téhéran redit sa disposition à dialoguer avec l'Arabie saoudite    La Tunisie secouée par la pandémie    Le gouvernement examinera le projet en juin prochain    Boumala victime de son paradoxe    Brèves    Le spectacle vivant réclame des aides    «Chaque rôle apporte un plus...»    HCA: Une célébration dans la fierté    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'œuvre Baya Mahieddine célébrée aux Emirats Arabes Unis
Publié dans Algérie Presse Service le 02 - 02 - 2021

Une rétrospective des oeuvres de la plasticienne algérienne Baya Mahieddine est prévu lors de la 11e édition de la manifestation culturelle, "Impressions durables", organisée par le "Museum Sharjah Authority" (Emirats Arabes Unis), du 24 février au 31 juillet 2021,annoncent les organisateurs sur le site Internet de l'évènement.
Plus de 70 œuvres , dont des toiles provenant de la toute première exposition tenue par l'artiste à Paris en 1947, seront accueillies pour la première fois au Musée d'Arts de Sharjah, dans une exposition individuelle qui mettra en valeur le parcours prolifique de Baya Mahieddine et reviendra sur ses 60 ans de carrière artistique qui ont marqué le paysage culturel algérien et permis le développement de l'art moderne dans le monde arabe notamment.
Née en 1931 à Bordj El Kiffan (Alger), Baya Mahieddine, de son vrai nom Fatma Haddad, a débuté en modelant des personnages et des animaux fantastiques en argile, avant de se voir encouragée à réaliser des toiles et inaugurer sa première exposition à Paris en 1947.
En 1963, elle participe à l'exposition, "Peintres algériens" organisée pour célébrer le 9e anniversaire du déclenchement de la guerre , pour voir ensuite ses œuvres anciennes exposées par le Musée d'Alger et ses travaux désormais visibles à Tizi Ouzou, Annaba, Paris, Marseille, Bruxelles et dans le monde arabe.
Lire aussi : Le plasticien El Bahi Belkheiri expose ses œuvres à Alger
Considérée comme une des fondatrice de l'"Art pictural algérien moderne", Baya Mahieddine a fait partie du groupe d'artistes de la "Génération 1930", composé entre autres plasticiens de, Mohamed Aksouh, Abdellah Benanteur, Abdelkader Guermaz, Mohamed Issiakhem, Souhila Bel Bahar, Mohamed Khadda et Choukri Mesli.
Son oeuvre, d'inspiration naïve, est un foisonnement végétal et une liesse de couleurs vives créant un univers de féérie peuplé d'oiseaux, d'instruments de musique et de personnages féminins aux toilettes somptueuses.
Plusieurs œuvres de Baya Mahieddine, disparue en 1998 à Blida, sont conservées, outre dans les musées algériens, à Lausanne (Suisse) dans la "Collection de l'art brut", à Doha (Qatar) au "Museum of Modern Art", à Paris à l'Institut du monde arabe, ou encore à Bamako, au Musée national du Mali.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.