Le processus de paix au Sahara occidental n'a pas atteint ses objectifs à cause des alliés du Maroc    Covid-19 : aménagement de l'horaire de confinement partiel à domicile dans 9 wilayas    "La majorité" des contrôleurs de commerce sont sur le terrain en dépit de la grève    Législatives du 12 juin : Les délais pour le dépôt des dossiers de candidatures prorogés    Décès de la militante Annie Steiner : Zitouni présente ses condoléances à sa famille    Coronavirus: 189 nouveaux cas, 135 guérisons et 9 décès    Tribunal Sidi M'hamed: Saïd Djabelkhir condamné à 3 ans de prison ferme pour offense à l'Islam    Le fils d'Idriss Déby intronisé président de la République    Que faire pour réguler le marché ?    La Super Ligue se déballonne, le foot européen doit recoller les morceaux    Le CRB enfonce le CABBA    La JSK y est presque, l'ESS rate le coche    Reprise à la hausse des activités du commerce extérieur    «Contrainte majeure» pour certains, «normale» pour d'autres    «10 000 patients sont en attente d'une greffe»    Tajine de kefta aux œufs    Ligue arabe, ONU, UE et UA réclament «un retrait immédiat» des troupes étrangères    La première édition du 2 au 5 juillet 2021 aux Ouacifs    Actuculte    ARAMA DE RETOUR, NEGHIZ CONTACTE    Création d'une société ENR mixte Sonatrach/Sonelgaz : Que deviendra le programme solaire des 1000 mégawatts ?    Lancement d'une étude macroéconomique    La Banque mondiale table sur un baril à 56 dollars en 2021    Grandiose marche nocturne à Akbou    Incendie au marché de gros des fruits et légumes    Cote d'alerte    Le lanceur d'alerte Noureddine Tounsi restera en prison    FAF : Zetchi passe la main à Amara    RC Kouba : Six mois de suspension pour Ghalem    7070 météorites algériennes filent illégalement à l'étranger    "Nous devons entretenir notre mémoire"    Ecoles primaires: Les appels au débrayage se multiplient    Des Algériens parmi eux: 18.000 enfants migrants non accompagnés disparus en Europe    Amnesty International: «Une nette baisse des condamnations à mort en Algérie»    Un fonds de 7,55 millions d'euros pour les migrants    768 Logements sociaux électrifiés    Des milliers de travailleurs investissent la rue    La nécessaire coordination    Le challenge de deux présidents    15 quintaux de kif marocain saisis    «Possibilité non négligeable» d'une victoire de l'extrême droite    Brèves    La sanglante guerre d'usure des Houthis    L'Algérie ne tombera pas    Les islamistes rêvent de victoire    L'art comme oeuvre marchande    Promouvoir la diversité linguistique amazighe    «Les centres d'archives sont une vitrine»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Sidati: le message des membres du Congres "un coup fatal" à la déclaration de Trump
Publié dans Algérie Presse Service le 21 - 02 - 2021

Le représentant du Front Polisario en France, Mohamed Sidati a affirmé, dimanche, que le message adressé par les membres du Congrès américain au président Joe Biden demandant la révision de la décision de son prédécesseur sur le Sahara Occidental vient porter "un coup fatal" à la déclaration de Trump.
Ce message "est l'expression éloquente de la grande sympathie dont jouit la cause sahraouie au sein du Congrès, notamment en ce qui concerne le droit à l'autodétermination, garanti par la légalité internationale", a estimé M. Sidati dans une déclaration à l'APS.
Cette démarche, a-t-il ajouté, "prouve que la décision de Trump est tombée dans les oubliettes".
Le diplomate sahraoui a relevé, dans ce sens, que la position des membres du Congrès "confirme l'absence de tout soutien à cette décision illégale et irréfléchie qui a grandement nui à la crédibilité des Etats Unis".
Soulignant que ce message "vient enterrer la politiques désuète de Trump" et "porter un coup fatal à sa décision et aux visées expansionnistes du régime marocain, soutenu par le lobby sioniste", appelant à "la révision de la reconnaissance de la honte", qui a attenté aux Etats Unis, en tant que membre du Conseil de sécurité international dont la vocation est la préservation de la sécurité et de la paix internationales".
Cette révision, "est impérative pour que les Etats Unis recouvrent leur crédibilité bafouée", a ajouté M. Sidati rappelant que "les politiques sérieuses et justes dans les relations internationales ne peuvent reposer sur le troc ou le marchandage des droits des peuples".
Saluant la position de nombreuses personnalités influentes américaines rejettant et condamnant la décision de Trump", le diplomate sahraoui a relevé "une large orientation vers son annulation pour mettre à l'abri la politiques américaine de telles pratiques éhontées".
Plus précis, M. Sidati a cité l'appel de la présidente du Centre RFK Human Rights, Kerry Kennedy, à la nouvelle administration américaine à "adopter une politique différente à celle de Trump" au regard de la répression de la police marocaine contre des civils sahraouis et les graves violations des droits de l'Homme dans les territoires occupés.
Dans le même contexte, le représentant du Front Polisario a déclaré que le Maroc "se trouve désormais isolé" aux niveaux africain et international en dépit de toutes ses tentatives pour redorer son blason", évoquant à ce propos, la fermeture par le Zambie de son consulat dans la ville de Laâyoune occupée.
Pour rappel, vingt sept (27) membres du Congres américain avaient adressé une lettre au président américain, Joe Biden, lui demandant de "revenir" sur la décision de son prédécesseur, Donald Trump, sur la reconnaissance de la prétendue souveraineté du Maroc sur le Sahara occidental et de réengager les Etats-Unis dans le soutien de la tenue d'un référendum sur l'autodétermination au Sahara occidental.
"La décision abrupte du gouvernement précédent, le 11 décembre 2020, de reconnaître officiellement les revendications illégitimes de souveraineté du Royaume du Maroc sur le Sahara Occidental manque de visibilité, sapant des décennies de politique cohérente des Etats-Unis (...)", avaient indiqué les sénateurs américains dans leur lettre au nouveau locataire de la Maison blanche.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.