Sahara occidental: des organisations internationales condamnent la campagne répressive marocaines    Les forces d'occupation marocaines répriment violemment des militantes sahraouies    Coronavirus : 207 nouveaux cas, 146 guérisons et 5 décès    Paiement électronique: le nombre des TPE a évolué de 30% au 1er trimestre 2021    Jouets contrefaits: nécessité de la mise en place d'"un laboratoire de contrôle"    Aïd El-Fitr : 13ème édition de l'opération "un jouet, un enfant, un sourire" récolte des cadeaux    Traidia et Boukhelala parmi les jurys du Festival international du cinéma de La Haye    Finances: nécessité d'accélérer la cadence de numérisation du secteur    Djerad félicite la Oumma Islamique à l'occasion de l'Aid El Fitr    Le Président Tebboune félicite l'ANP, les corps sécuritaire et médical à l'occasion de la fête de l'Aid El Fitr    Man City : Guardiola aurait pris une décision pour Mahrez et Gundogan    Montpellier : Delort buteur face au PSG (Vidéo)    Montpellier : Delort envoie une pique à Mbappé et au PSG    Le Premier ministre accomplit la prière d`Aïd El-Fitr à la Grande mosquée d`Alger    Armée sahraouie : de nouvelles attaques contre les positions de l'occupant marocain    Proche-Orient : La résistance palestinienne frappe Tel Aviv    Législatives: Charfi rencontre les représentants des listes indépendantes    NON AU SIMULACRE ELECTORAL DU 12 JUIN PROCHAIN !    ElQods vaincra !    Coronavirus : 199 nouveaux cas, 154 guérisons et 7 décès    Foot/ Ligue des champions : le CRB et le MCA pour prendre option à domicile    Le ministère du Commerce part en guerre contre la spéculation et le monopole    Khawa-khawa, benti-oulidi !    Eulmi et Tahkout définitivement condamnés    Maturité et montée en gamme    La couronne    Un Aïd sans restrictions    Abdelhamid Dbeibah sous pression    Création de l'orchestre philarmonique Bouna    En quoi l'ennemi n'est absolument pas commun !    Dépréciation du dinar et poussées inflationnistes    Voiture électrique, un "levier du chômage" ?    La lutte se poursuivra jusqu'à l'indépendance    Les fellahs victimes de dégâts des dernières crues seront indemnisés    Les syndicats exigent des mesures urgentes    Vers l'ouverture d'un laboratoire pour détecter les nouvelles souches    Rebiaï suspendu quatre matches    La désignation de Houasnia fait polémique    "Qu'on m'explique ce que sont les réserves sécuritaires privatives"    Des enfants trisomiques stars de la sitcom "Omar séchoir"    Aux frontières du monde réel et du virtuel    Pour transférer leurs dossiers vers le Social: Les désistements des souscripteurs AADL après le 1er décembre 2020, refusés    Des enseignants universitaires véreux    Réactions mitigées des partis politiques    Le Cnese en phase de propositions    Au royaume de l'horlogerie    Du rap pour exister!    Des cours de danses traditionnelles    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La Commission africaine des droits de l'Homme appelée à protéger les sahraouis dans les territoires occupés
Publié dans Algérie Presse Service le 21 - 04 - 2021

CHAHID EL HAFIDH (camps de réfugiés sahraouis)- Le président du Comité national sahraoui des droits de l'Homme a appelé, mercredi, la commission africaine des droits de l'Homme et des peuples (CADPH) à protéger les sahraouis sous l'occupation marocaine et l'a interpelé quant à l'urgence de se rendre dans les territoires occupés de la RASD pour enquêter sur les violations à l'encontre du peuple sahraoui.
S'exprimant lors des travaux de la soixante-huitième session de la Commission africaine des droits de l'Homme qui examine, depuis le 15 avril dernier, la situation des droits en Afrique, le président du comité sahraoui, M. Abba Al-Hassain, a attiré l'attention des membres de la CADPH et l'ensemble des participants (représentants des Etats et gouvernements de l'Union africaine, représentants des institutions nationales, de la société civile et des organisations internationales), sur les derniers développements liés à la question sahraouie.
M.Hassain, a alerté, en outre, sur "la gravité de la situation des droits de l'Homme et humanitaire qui prévaut actuellement dans les zones occupées de la République arabe sahraouie démocratique (RASD), à la lumière de l'escalade des violations, crimes de guerre et crimes contre l'humanité commis par l'Etat d'occupation marocain après la violation flagrante du cessez-le-feu et son agression militaire contre le peuple sahraoui le 13 novembre 2020".
Il a mis en garde contre les agissements auxquels se livrent "les forces répressives marocaines (torture, arrestations, sièges, procès inéquitables et toutes formes de harcèlement et la politique de vengeance systématique et continuelle) à l'encontre des défenseurs des droits humains sahraouis, les professionnels des médias et les militants défendant le droit du peuple sahraoui à l'autodétermination et à l'indépendance".
Le chef du comité a renouvelé lors de son intervention la demande de démantèlement du mur de séparation établi par l'Etat marocain et qui divise le peuple et le territoire du Sahara Occidental. La construction de ce mur qui s'étend sur plus de 2700 km, avec "l'implantation des millions de mines, y compris antipersonnel", constitue, pour ce dernier, "un crime contre l'humanité", du fait leur interdiction au niveau international et en raison des effets graves sur les humains, les animaux et l'environnement.
M.Abba El-Hassain a rappelé à la Commission africaine des droits de l'Homme et des peuples que le Conseil de paix et de sécurité de l'Union africaine, a approuvé, le 18 mars 2021, une déclaration finale à la 984e réunion sur la question du Sahara occidental en tant que question nécessitant une décolonisation, et a noté que cette déclaration (décision) soulevait la question des droits de l'Homme et du pillage systématique des richesses sahraouies par le Maroc.
Cela, dénote l' « intérêt africain qui va dans la bonne direction, et cela aidera certainement l'importance d'une recherche sérieuse et responsable d'une solution juste et définitive qui respecte les dispositions de l'article 4 de l'Acte constitutif de l'Union africaine".
Il a ajouté que le Comité sahraoui des droits de l'Homme s'est félicité de l'appel du Conseil africain de paix et de sécurité à effectuer une visite de terrain dans la région dès que possible pour obtenir des informations sur la situation compte tenu en particulier de la situation actuelle dans laquelle les civils sahraouis vivent sous occupation marocaine après le retour de la guerre.
Le chef du comité a ajouté dans son intervention qu'"il était temps pour la Commission africaine des droits de l'Homme et des peuples de se rendre dans les territoires occupés de la RASD dans la mise en œuvre des décisions pertinentes de l'UA et pour enquêter sur les violations contre le peuple sahraoui dans cette dernière colonie d'Afrique, que la commission n'a jamais visitée malgré tous les appels qui lui sont adressés".
A ce titre, il a considéré que "la suppression de la tâche de suivi et l'établissement de rapports sur la situation des droits de l'Homme au Sahara occidental par les mécanismes africains, a conduit l'Etat marocain à continuer de violer les droits de l'Homme et des peuples dans un pays africain occupé par un pays africain en violation flagrante de la Charte africaine des droits de l'Homme et des peuples et l'Acte constitutif de l'Union africaine".
Enfin, M. Abba Al-Hassain a déclaré que la Commission africaine des droits de l'Homme et des peuples, qui a "une responsabilité particulière envers le peuple sahraoui, y compris la protection et la préservation de ses ressources naturelles, ne devrait ménager aucun effort pour assurer que la justice et l'équité conformément à la légalité internationale".


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.